28/05/2015

DVD : « Invincible » leçon d’espérance

 

Angelina Jolie signe un film puissant sur le parcours d'un soldat américain durant la guerre du Pacifique.

 

invincible, angelina jolie, universalUn destin exceptionnel. Louie Zamperini (Jack O’Connell) a vécu une existence riche en péripéties. Ce fils d’émigrés italiens se découvre un don pour la course à pied. Jeune, quand il chaparde à droite et gauche, c’est le meilleur moyen pour échapper aux forces de l’ordre. Son frère le pousse à développer ce talent. À 18 ans à peine, le voilà aux Jeux olympiques de Berlin de sinistre mémoire. Il ne remporte pas de titre mais fait forte impression. Tous les spécialistes s’accordent pour voir en lui le favori des prochains JO, à Tokyo. Un certain Hitler en décide autrement.

L’Europe est à feu et à sang. Le Japon attaque les USA. Louie est mobilisé. Direction le Pacifique à bord d’un bombardier. Loin de sa famille et des anneaux cendrés de sa gloire promise, il risque sa vie à chaque sortie. Jusqu’à la mission de trop. Son avion s’écrase en mer. Il fait partie des trois survivants de l’équipage. La véritable épopée de Louie Zamperini peut débuter.

 

 

Angelina Jolie à la réalisation c’est beaucoup d’action, de la psychologie fortement teintée de spiritualisme et quelques scènes de bravoure. Celle qui a connu la célébrité mondiale en tant qu’actrice, a choisi de raconter une histoire d’hommes, entre hommes. Pas de vedette féminine dans le film si ce n’est quelques images de la mère de Louie dans des flash-back. La guerre, c’est souvent une histoire de mecs. La preuve avec Invincible.

 

invincible, angelina jolie, universal

 

Après 47 jours de survie dans le radeau pneumatique à manger du poisson, repousser les attaques des requins et tenter de garder la raison en se racontant les meilleures recettes familiales, Louie et son ami Phil (Domhnall Gleeson) sont secourus par un navire japonais. Secours est un grand mot. Immédiatement faits prisonniers, ils croupissent de longues semaines au fond d’un trou dans une île du Pacifique. À l’isolement, torturé quotidiennement, Louie croit devenir fou. Mais ce n’est que le début de ses tourments. Transféré dans un camp de prisonniers près de Tokyo (la ville où il pensait remporter une médaille pour son pays), il devient la tête de turc du sergent Watanabe (Miyavi), tortionnaire le plus horrible de toute l’histoire du cinéma. Un calvaire qui n’ira qu’en augmentant jusqu’à la libération.

Les bonus relativisent l’image de cet homme atroce, son acteur, musicien par ailleurs, reprenant forme humaine dans un concert à Sydney réservé à l’équipe du film. Une histoire à montrer à tous les défaitistes et pessimistes.

 

 

« Invincible », Universal, 14,99 euros le DVD, 17,99 euros le blu-ray

 

01/06/2014

Cinéma : "Maléfique", une Jolie méchante

fanning, angelina jolie, disney, belle au bois dormant, avatar, stromberg

Grosse production de chez Disney, «Maléfique» revient sur l’histoire de la fée qui a jeté un sort à la Belle au bois dormant. Maléfique interprétée par Angelina Jolie.  

 

Star internationale qui fait rêver des millions de fans, Angelina Jolie semble avoir pris un pari très risqué en endossant le rôle de la méchante sorcière du conte de la Belle au Bois dormant. C’est un peu comme si elle endossait le costume de Dark Vador dans le prochain Star Wars (qui est également produit par Disney). Mais son personnage est-il véritablement méchant? «Elle est pleine de haine et de vengeance, explique l’actrice américaine lors d’une présentation dans un grand hôtel parisien.

 

 

Jeune, elle est pleine de bonne volonté. Mais elle est abusée et perd son humanité. L’idée du film est de comprendre qui est ce personnage et ne pas le juger. » Sans en dévoiler l’intrigue, il faut savoir que l’amour maternel est au coeur de cette superproduction de 200 millions de dollars. Angelina, pour entrer dans la peau du personnage, est passée par la case effets spéciaux. Cornes, prothèses sur le visage, maquillage: le résultat est bluffant. Dans sa robe noire, elle est véritablement impressionnante. « J’ai même fait peur à mes enfants » confie-t-elle.

Également productrice du film, elle a résolu son problème de garde en leur donnant un petit rôle de figuration, notamment dans la scène du baptême. «C’est la scène clé du film, celle où il fallait être le plus fidèle au dessin animé de 1959. Mais on a imaginé tout ce qui s’est passé avant.» Selon l’actrice, «le message est intéressant pour les enfants car ils sont attirés par les choses sombres. Malheureusement, il y a un véritable mal dans le monde, comme ces jeunes filles kidnappées au Nigeria. C’est d’une cruauté inimaginable. »

Maléfique, dans sa jeunesse, est une jeune fée au coeur pur. Elle protège une forêt et toutes les créatures magiques qui la peuplent. Quand le danger se précise, elle prend la tête d’une armée pour une des scènes les plus marquantes. Un combat dantesque, où la 3D est utilisée judicieusement par le réalisateur Robert Stromberg. Si c’est sa première réalisation, c’est un “grand” des effets spéciaux.

Un petit air d’Avatar

Remarqué dans Avatar de James Cameron, on retrouve un peu de son imaginaire dans la découverte de la forêt par la petite Aurore, la Belle princesse maudite par Maléfique. Pour interpréter cette nouvelle princesse Disney, les producteurs ont choisi Elle Fanning. Sa chevelure blonde et vaporeuse, son sourire enfantin, ses yeux émerveillés feront rêver des millions de petites filles.

 

 

Juste retour des choses car Elle Fanning a confié qu’elle avait «toujours rêvé d’être une princesse Disney. Ce film était vraiment excitant.» Compliqué aussi : «Le défi le plus important pour moi c’était les effets spéciaux. Quand on est debout sur une table devant un fond vert, il faut faire appel à son imagination.» Angelina Jolie, au contraire, adore. Au début du film, elle survole son royaume tel un rapace protecteur. «Vous me mettez sur une grue et je suis heureuse. J’adorerai voler, c’est la liberté ultime.»