26/06/2010

Animal lecteur : libraires au bord de la crise de nerfs

 Animal lecteur.JPGVoilà par excellence la BD qui va énerver les libraires et les collectionneurs. Pas pour le contenu, désopilant, mais la forme. C'est quoi ce format tout pourri qui va dans aucun bac ni les étagères préformatées de chez Ikéa ? Pour la hauteur,, cela va, mais la largeur est toute riquiqui... Un format directement hérité de l'emplacement de prépublication de ces gags dans le magazine Spirou. Sergio Salma (scénario) et Libon (dessin), ont obtenu carte blanche pour boucher une colonne en page 3 du magazine. Ils ont imaginé le quotidien d'un libraire. Mais attention, pas n'importe quel libraire, un spécialisé en BD, celui à qui vous allez régulièrement casser les pieds pour lui demander quand sortira le prochain Thorgal (*) ou si cette BD (une des 3000 nouveautés qu'il na pas lu), elle mérite qu'on l'achète. Parfois c'est un peu amer, souvent très rigolo. Le problème en bande dessinée, selon ce libraire de plus en plus blasé, c'est la surproduction et le manque d'originalité. Pour ce qui est du premier problème, cet album y participe mais en est également victime. Par contre, côté originalité, « Animal lecteur » sort du lot. Personnellement, on n'est pas libraire, mais on ne peut que vous conseiller cet OVNI. Enfin, surtout si vous achetez vos BD dans des librairies spécialisées. Les écumeurs de grandes surfaces ne comprendront rien à ce monde bourré de références culturelles.

« Animal lecteur, ça va cartonner ! », Dupuis, 13,50 €

_____________

(*) : « En fait on s'en fout un peu, Thorgal ce n'est plus ce que c'était » répondrait le lecteur « vieux et nostalgique », un des personnages de la BD.