17/03/2017

BD : L’enfant derrière les barreaux

 

puta madre,run,ankama,mutafukaz,neyef,usa,violence,comics


Série écrite et dessinée par Run, « Mutafukaz », avant d’être bientôt adaptée au cinéma, se décline sous forme de comics mensuel. Dans « Puta Madre », Run imagine le passé d’un des personnages de la série, Jésus. Ce jeune latino de Los Angeles a 13 ans quand sa vie bascule. Condamné à 7 ans de réclusion, il passe de la case école à celle, moins glorieuse, de prison. Car aux USA, les enfants peuvent être condamnés et emprisonnés. La vie de Jésus est inspirée d’un véritable fait divers. Le premier fascicule de 32 pages, dessiné par Neyef, est paru en février, le second vient d’arriver la semaine dernière dans les bacs des librairies. On ne dira pas pourquoi Jésus est emprisonné. Sachez simplement qu’il est innocent et que d’enfant aimant il va se transformer en redoutable tueur. Réservée à un public averti, cette série a tout pour passionner les amateurs de films noirs américains, de séries télé transgressives et de faits divers sordides.
➤ « Puta Madre » (tomes 1 et 2), Ankama, 3,90 €

15/12/2016

BD : Cauchemar paranoïaque

thilliez, mig, puzzle, folie, jeu, ankama

Pas la peine de présenter Frank Thilliez. Ce romancier français a multiplié les succès d’édition ces dernières années, s’affirmant comme un maître du thriller. La télévision lui a fait les yeux doux, le cinéma aussi, adaptant certains de ses romans. Logiquement, c’est maintenant la BD qui se penche sur l’œuvre de cet auteur nordiste. « Puzzle », paru chez Fleuve Noir en 2013, se transforme en gros album de BD de plus de 200 pages dessinées par Mig. Cela commence comme un jeu. Le personnage principal, jeune adulte amateur de jeux de rôles, tente avec son ancienne petite amie d’intégrer Paranoïa, un projet ludique avec 300 000 euros à la clé. D’entrée la tension est palpable. Car Ilan a tout du malade mental à tendance paranoïaque. Il est persuadé d’être surveillé et ses cauchemars sont sanglants. Il parvient finalement à faire partie des huit finalistes et se retrouve avec ses adversaires enfermé dans un ancien hôpital psychiatrique. Là, il va petit à petit remettre en place les pièces du puzzle et comprendre que le jeu n’en est pas vraiment un. Dessin réaliste parfait, découpage millimétré, cette première incursion de Franck Thilliez dans l’univers de la BD est une belle réussite.

➤ « Puzzle », Ankama, 19,90 €

 

17:48 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : thilliez, mig, puzzle, folie, jeu, ankama

10/08/2015

BD : Communication de guerre dans "La peur géante"

 

wul, stefan, lapière, reynès, ankama

Avec une régularité de métronome, plusieurs équipes d'auteurs adaptent depuis une paire d'années les romans de Stefan Wul. Si le triptyque « Piège sur Zarkass » (Cassegrain et Yann) est bouclé, Lapière et Reynès n'en sont qu'au second album de « La peur géante ». Dans un futur proche, la terre subit une attaque massive de créatures marines venues du fond des abysses. Elles provoquent la fonte des pôles pour élever le niveau des océans. L'humanité se retrouve en partie submergée. « L'ennemi des profondeurs » se concentre sur la technique militaire mise en place pour contrer les torpèdes, ces créatures issues d'une évolution de la raie manta, aussi grosses que des baleines, capables de tuer par électrocution. Les héros, Bruno et Pol, militaires, apprennent à manier de nouveaux bathyscaphes en forme de méduses alors que la belle Kou-sien se charge de décrypter le langage des envahisseurs. Mais le temps presse car non seulement l'eau ne gèle plus, mais elle ne s'évapore plus. Sans nuage ni pluie, c'est toute l'Humanité qui est menacée d'extinction à brève échéance. De la SF classique, un peu trop militaire (le roman date de la fin des années 50), mais terriblement efficace et divertissante.

 

« La peur géante » (tome 2), Ankama, 13,90 €

 

10:33 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wul, stefan, lapière, reynès, ankama

19/07/2015

BD : Chevalier en jupon

eon, chevalier, maupré, ankama

Agnès Maupré en a terminé de dessiner des robes colorées à fanfreluches. Elle vient de boucler le second et dernier tome des aventures du Chevalier d'Éon. 120 pages pour raconter la fin de l'existence mouvementée de cet espion de Louis XV, obligé de se faire passer pour femme afin de mieux infiltrer les cours européennes. Après ses aventures en Russie, le Chevalier est envoyé en Angleterre pour cartographier les fortifications de l'île. Un jour il est un homme fier, en uniforme, secrétaire de l'ambassadeur de France, un autre il se déguise en Lia, jolie bourgeoise qui aime tant peindre des aquarelles. Si possible sur la côte, près des garnisons anglaises... Une double vie qui va parfaitement à cet aventurier entièrement dévoué à son roi. Mais les aléas de la politique font qu'il tombe en disgrâce, n'est plus payé, subit l'humiliation de devoir rester en permanence habillé en femme. Prisonnier de ses jupons en France, il préfère redevenir homme en Angleterre. Mais là aussi il doit donner le change pour garder la vie. L'auteur brosse le portrait d'un homme qui a tellement joué avec son identité qu'il ne sait plus, au final, qui il est. Cela ne l'empêchera pas de vivre jusqu'à l'âge de 81 ans...

 

« Le chevalier d'Éon » (tome 2), Ankama, 15,90 €

 

19:16 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eon, chevalier, maupré, ankama

04/07/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : Les geeks révisent chez Ankama

run, vacances, maudoux, ankama, label 619

 

Si vous cherchez un bon moyen de motivation pour que vos enfants fassent leurs cahiers de vacances cet été, le Label 619 des éditions Ankama a trouvé la solution. Vous mettez un cahier classique entre les mains du petit dernier et lui expliquez que vous aussi vous vous mettez au travail. Sauf que le votre est un peu plus sympa. Sous la coordination du scénariste Run, la fine fleur de la BD déjantée s'est défoulée dans des jeux, quizz et autres dessins à colorier. Mais attention, ce cahier de vacances est explicitement « pour adultes geeks déviants ». Vous aurez par exemple la possibilité de créer les tatouages de votre gang ou le masque de votre champion de lucha libre. Côté quizz, n'hésitez pas à tester votre propension à être un psychopathe. Enfin la culture générale n'est pas oubliée avec des chapitres sur les tueurs en série, les flingues, les plus célèbres apparitions d'ovni ou les morts invraisemblables comme celle de William Kogut, suicidé en prison... avec des cartes à jouer.

 

« Cahier de vacances », Ankama, 6,90 euros

 

22/06/2015

BD : Jeu de rôle en vrai

dupré la tour, cigish, ankama

Florence Dupré la Tour, dessinatrice de BD et professeur dans une école d'art à Lyon, a un vice caché. Elle a longtemps été accro aux jeux de rôles. Pour elle et ses amis, endosser une autre personnalité permet « de vivre d'incroyables aventures dans un univers infini, gratuit et inviolable : notre imagination. » Une passion de jeunesse abandonnée avec l'âge. Un travail, des enfants... la roue tourne. Mais lors d'une réunion de famille, Florence étouffe dans cette atmosphère trop gentille. Elle se souvient alors de son personnage de jeu et décide d'être lui. La gentille maman attentionnée va se transformer en Cigish Hexorotte, nain et nécromancien. Il est méchant, jette des sorts, aime voler, brimer et torturer. Sur cette base, Florence Dupré la Tour anime un blog BD qui est repris dans ce gros album de plus de 300 pages. On y trouve également les commentaires des internautes, dont certains issus des pires trolls sévissant dans le milieu. Cette descente aux enfers, la dessinatrice la montre dans toute sa déraison, mettant en scène ses élèves, des éditeurs et quelques spécimens hallucinants de chasseurs de dédicace. Entre réflexion religieuse et théorie sur l'auto-édition, cet album semble aussi addictif que le milieu qu'il décrit en partie.

 

« Cigish ou le Maître du Je », Ankama, 15,90 €

 

09:50 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dupré la tour, cigish, ankama

16/02/2015

BD : La Terre contre la Lune selon Stefan Wul

retour à zéro, wul, smolderen, bourlaud, ankama

La collection consacrée aux romans de Stefan Wul s'enrichit d'un nouvel opus. Adapté par Thierry Smolderen et dessiné par Laurent Bourlaud, il s'agit du premier roman écrit par ce Français, pharmacien de province dans le civil, devenu en moins de dix ans un formidable conteur à l'imagination foisonnante. Jâ Benal, espion à la solde du gouvernement de la terre, est envoyé sur la Lune devenue depuis trois siècles une gigantesque prison. Ce savant a pour mission de découvrir comment le gouvernement lunaire entend détruire la Terre. Entre espionnage, romance et pure science-fiction, cette première réalisation de Stefan Wul a intéressé Smolderen par son côté feuilletonesque. Sans aucune expérience, l'écrivain en devenir s'est lancé dans l'écriture sans le moindre plan ni idée de fin. Il s'est simplement laissé guider par les personnages et les événements. Un côté naïf et un peu foutraque qui pourtant fonctionne relativement bien. L'intérêt assez limité de cette œuvre de jeunesse est rehaussé par la réalisation graphique très novatrice de Laurent Bourlaud. Cela fait penser parfois au constructivisme soviétique, avec des morceaux de Brick Bradford, archétype de la science-fiction américaine des années 30. Un album un peu déroutant au début, notamment en comparaison avec les autres titres de la collection, plus classiques, mais parfaitement adapté au ton du récit entre grandiloquence et réflexion humaniste.

 

« Retour à zéro », Ankama, 14,90 €

 

03/01/2015

BD : Autobio inversée

 

maliki, ankama

Maliki est une héroïne de bande dessinée qui a débuté sur internet. Des strips, puis des histoires courtes. De plus en plus de vues et finalement la reprise en albums chez Ankama. Maliki, mignonne, espiègle, les cheveux roses, les oreilles pointues, est mangaka. Elle dessine ses propres histoires. Sauf que rapidement on a découvert que ce n'était qu'une couverture pour un certain Souillon, homme et français. Pour la première fois le jeune auteur signe un album sous son véritable nom. Ce n'est pas un hasard s'il décide de raconter sa période étudiant en arts plastiques. Mais encore une fois, il inverse cette autobiographie en donnant son rôle à Mali, une Maliki beaucoup plus trash que l'originale. En permanence avec de gros écouteurs sur la tête, elle ne supporte plus les cours théoriques. Alors elle boit (beaucoup), se fait draguer (toujours) et finit ses nuits seule dans de terribles angoisses, terrées au fond de son petit appartement. Elle a deux amis, un garçon qui est amoureux d'elle et une fille, qui elle aussi est amoureuse d'elle... Finalement, elle préfère coucher avec son prof de « Photocopie », adepte de champignons hallucinogènes. Une BD étonnante, entre introspection, satire sociale et critique sociétale.

 

« Hello Fucktopia », Ankama, 14,90 €

 

10:04 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maliki, ankama

23/11/2014

BD : Bajram et Mangin nous font visiter leur cimetière céleste

 

bajram, mangin, ankama, mort, expérience

Denis Bajram et Valérie Mangin ont écrit de concert le scénario de ce diptyque au titre macabre « Expérience mort » mais au contenu plus scientifique et philosophique qu'il n'y paraît. Une riche industrielle, prête à tout pour sauver son fils de la mort, investit des milliards dans la fabrication d'un vaisseau expérimental sensé retenir l'âme du mourant quand il est sur le point d'entrer dans le fameux tunnel blanc décrit par nombre d'hommes et de femmes ayant vécu une expérience de mort imminente. Au début du second tome, rien ne se passe comme prévu. Les scientifiques restés dans notre réalité s'alarment des résultats inquiétant pour les passagers. A l'intérieur, pilote et scientifiques sont au bord de la panique. Les machines, gelées par un froid intense, refusent de fonctionner. Il faut d'urgence trouver une source de chaleur. Dessiné par Jean-Michel Ponzio dans son style habituel de roman photo vectorisé, la BD alterne entre scène techniques dignes d'un space-opera et séquences oniriques plus lumineuses. Avec cependant toujours en fil rouge le questionnement de la mort. Ultime étape ou simple passage ? Les auteurs, grâce à une pirouette astucieuse, concluent cette épopée par une réponse qui, si elle est tirée par les cheveux, permet cependant de faire rêver les amateurs de fantastique.

 

« Expérience Mort » (tome 2), Ankama, 13,90 €

 

05/11/2014

BD : l'histoire d'un gros mangeur racontée par Cha et Eldiablo

 

un homme de goût, cha, eldiablo, ankama

Cha et Eldiablo aiment faire dans le culinaire. Après le très noir « Pizza Roadtrip » (en cours d'adaptation au cinéma), ils proposent, toujours chez Ankama, « Un homme de goût ». Au Guatemala de nos jours, un riche industriel, grand, fort et musclé, quitte son bureau et rejoint sa luxueuse villa. Son homme à tout faire confirme la venue dans moins d'une heure d'une jeune femme brune. Il se détend un peu et quand la sonnerie retentit, commence à se lécher les babines. Mais la brune attendue est finalement blonde, très maigre et vieille. Le face à face entre Jamie Colgate, policière américaine retraitée et Nekros débute. Elle le neutralise et l'enferme dans la cave. Elle va lui rafraichir la mémoire. Leur premier contact date des années 80. Jamie, nouvellement affectée à Las Suertes, suspecte le directeur du casino local d'avoir fait disparaître quelques joueurs trop chanceux. Une rencontre cuisante pour Jamie qui y perdra un sein et sa place. Elle n'abandonne cependant pas et retrouve la trace de Nekros aux USA, à Cuba, en France et en dernier au Guatemala. Problème, l'homme semble traverser les époques. A Cuba c'était dans les années 50 lors de la révolution et en France vers 1847. Cet album de 65 pages permet à Cha de dessiner quatre époques avec autant de styles différents. Une invention graphique qui ne fait que relever le niveau de cette série très réussie.

« Un homme de goût » (tome1), Ankama, 13,90 €