05/11/2013

NET ET SANS BAVURE : Les tubes de YouTube, d'Arcade Fire à... PSY

Girls-Generation-02_1600x900.jpg

Arcade Fire, Lady Gaga (sans maquillage), ou Eminem : il y avait du beau monde dimanche soir sur la scène du Pier 36 de New York pour la première cérémonie des YouTube Music Awards. Le site de partage de vidéos en ligne, en diffusant cette soirée en direct sur sa plateforme, marche ouvertement sur les platebandes de MTV, la chaîne musicale mondiale.

La « consommation » de musique change. Il est loin le temps des scopitones, presque autant que celui des clips des débuts de MTV. Aux USA, selon un sondage de l'été dernier, 64% des adolescents américains utilisent YouTube comme canal pour écouter leur musique. Ils ne sont plus que 56% à citer la radio. MTV, à peine s'ils connaissent...

Le modèle économique mis en place par cette filiale du géant Google a fait ses preuves. Les publicités, avant et après la séquence sélectionnée, rapportent des millions de dollars. L'industrie musicale a ainsi encaissé un demi-milliard sur les deux dernières années en recettes publicitaires.

Faire le buzz sur YouTube, tel le Coréen PSY, est le rêve de tout artiste ancré dans son temps. Au risque parfois d'en faire trop comme la dernière prestation de Miley Cyrus. Mais un twerking (bouger les fesses de façon subjective) forcément très vulgaire vaut bien quelques millions de vues...

2176764352.gif

Pourtant on entend et on regarde de belles choses sur YouTube en cherchant un peu. Ainsi j'ai découvert la semaine dernière l'intégralité du nouvel album d'Arcade Fire avant même sa mise en vente.

Chronique "Net et sans bavure" parue ce mardi en dernière page de l'Indépendant.