03/05/2013

Chronique : Cuivre ou fibre optique ?

 

cuivre,voleur,fibre optique,arcep,vdsl2,internet,haut débit

Les voleurs de cuivre se frottent les mains. Désespérés par le déploiement de la fibre optique sur l'ensemble du territoire, ils ont repris espoir vendredi dernier en apprenant qu'« un comité d'experts a rendu au régulateur des télécoms, l'Arcep, un avis favorable à l'exploitation commerciale du VDSL2. » A l'automne, cette nouvelle norme de débit internet permettra à des millions d'abonnés de voir leur vitesse de transmission multipliée par deux. Et sans toucher aux câbles téléphoniques en cuivre qui gagnent quelques années d'espérance de vie.

Le très haut débit promis par Fleur Pellerin en 2022 doit passer par la mise en place d'un ambitieux réseau en fibre optique. Mais face à la lenteur des travaux, les experts ont finalement remis au goût du jour une technique testée depuis plus de 5 ans. Son avantage : elle passe par le réseau classique. D'où la joie des nouveaux Rapetou préférant délester les poteaux téléphoniques de leurs précieux ornements que les bourgeoises de leurs oripeaux aurifères. Paradoxe, si la France, contrairement aux autres pays européens, avait fait l'impasse sur le VDSL2, c'était pour favoriser la fibre. Avec 5 ans de décalage, on va essayer de combler un peu le retard, tous en sachant parfaitement que le nouveau réseau en sera d'autant plombé.

On a beau tourner la décision des « experts » dans tous les sens, l'amélioration annoncée ressemble plus à un rétropédalage qu'à une véritable innovation. 

Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue ce vendredi en dernière page de l'Indépendant.