29/03/2014

BD : Brumes ensorcelantes

brumes, asceltis, jarry, istin, leoni, negrin, elya, soleil

On a parfois l'impression que toutes les sagas de fantasy se ressemblent. Il est vrai que la trame est souvent la même. Un ou une élue, des dieux en colère, quelques vaillants guerriers le tout saupoudré de trahisons. « Les brumes d'Asceltis », série écrite par Nicolas Jarry n'échappe pas à la règle. Mais on y retrouve quelques détails qui font la différence. Même après le changement de dessinateur (Istin a passé la main à Leoni et Negrin), Elya la jeune sylve reste sympathique. Mais surtout il y a la petite fée Nahi, si gironde avec ses petites ailes. Et aussi Galea, la blonde qui va prendre soin d'un bébé au destin immense. Galea peu vêtue, servante puis prostituée, mais au cœur d'or et prête à se sacrifier pour sauver l'enfant. Ce sixième tome voit le regroupement de tous les personnages principaux, une « convergence » qui se transforme en passage vers un autre monde.

 

« Les brumes d'Asceltis » (tome 6), Soleil, 13,95 €