26/02/2017

DVD et blu-ray : The Magicians, une série entre fantastique et merveilleux

 


Adapté des romans de Lev Grossman (parus en France aux éditions de l’Atalante), « The Magicians » a des airs d’Harry Potter pour jeunes adultes. La saison 1, composée de 13 épisodes, nous plonge dans l’école de Brakebills, une école secrète où les jeunes ayant un don sont repérés et canalisés. Le personnage principal est Quentin (Jason Ralph), amateur de tour de cartes et surtout grand rêveur. Il ne se sépare jamais de ses chroniques de Fillory, série fantastique pour enfants. Introverti, il se dévergondera au contact d’Alice (Olivia Taylor Dudley), une surdouée qui est à la recherche de son frère, disparu de Brakebills quelques années plus tôt. Un duo épaulé par un voyageur, médium capable de se déplacer de monde en monde et deux dandys très borderline (Hale Appleman et Summer Bishil). Quentin découvrira alors que Fillory existe véritablement, mais que c’est un monde plus dangereux que le pays coloré décrit dans les romans. On apprécie particulièrement dans cette série les rapports complexes entre les jeunes magiciens. Des histoires d’amour se nouent, mais ce n’est pas l’essentiel de l’intrigue.
Un premier arc décrit le parcours de Julia (Stella Maeve), meilleure amie de Quentin et refusée à Brakebills. Elle rejoindra des sorciers dissidents qui veulent détruire l’école. Et dans les derniers épisodes, toute la bande va se rendre à Filory pour tenter de tuer « La Bête », le grand méchant de la série. Quelques effets spéciaux permettent de donner du crédit aux tours et autres enchantements.
Les décors de l’école sont d’une grande beauté mais la suite, à Fillory, annonce encore plus de surprise et de féerie. La saison 1, disponible en DVD avec de nombreux bonus dont un bêtisier, des scènes coupées et un long reportage sur le monde imaginé par Lev Grossman, va être diffusée prochainement sur la chaîne Syfy en France, la saison 2 étant déjà à l’antenne aux USA.
➤ « The Magicians », Universal Pictures Vidéo, 29,99 € le coffret blu-ray, 24,99 € le DVD.

15/03/2014

BD : Crisse imagine la jeunesse d'Atalante

 

atalante, crisse, soleil, evana kisa

Crisse, dessinateur et scénariste aux multiples casquette, a cependant un faible pour les héroïnes. Si Nahomi, sa première création, était une fillette japonaise, les suivantes étaient adultes et parfois bien en chair. Dans Atalante l'Odyssée, il propose l'enfance de son héroïne, amazone sensuelle et fougueuse. Il en a confié le dessin à Evana Kisa qui a coulé son trait rond dans celui de son maître. La grande astuce, c'est de faire intervenir également une autre héroïne de l'univers de Crisse : Ishanti, l'apprentie danseuse du temple d'Isis. Cette dernière, pour retrouver son chat Ramsès (Bonjour Alice...) passe par un tunnel et débouche dans la forêt du Pélion, chez Atalante. Les deux jeunes filles vont devoir s'unir pour récupérer le chaton et surtout empêcher Seth de lever une armée en vue de conquérir la terre. Une BD distrayante par excellence, même si les ficelles sont parfois un peu grosses.

 

« Atalante l'Odyssée » (tome 1), Soleil, 14,50 €

 

09:43 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atalante, crisse, soleil, evana kisa

20/12/2013

BD : Atalante en Enfer

atalante, enfer, crisse, soleil

Blonde guerrière ayant le don de parler aux animaux, Atalante est devenue en quelques années une des héroïnes les plus populaires des éditions Soleil. Logique quand on sait que c'est Crisse qui a imaginé les péripéties de cette belle jeune femme aux rondeurs avantageuses mises en valeur dans son armure de cuir. Atalante est la seule femme de l'expédition mise en place par Jason pour conquérir la toison d'or. Le tome 6 de sa saga la plonge au cœur de l'enfer. Les Argonautes, après une terrible tempête, s'échouent sur une rivage inconnu. Ils sont attaqués par des morts-vivants. Un des guerriers, mordu, devient malade. Pour le sauver, il faut aller chercher un remède que seul Hadès, dieu des enfers, peut leur donner. Une expédition dangereuse mais qui ne fait pas peur à Atalante. Ces 46 pages, magistralement dessinées par Crisse, finalisées par Grey et mises en couleur par Besson, sont une plongée dans la noirceur des abysses infernales. Il faudra une bonne dose de courage, voire d'inconscience pour qu'Atalante découvre le remède. Reste à rejoindre la surface. Mais ce sera pour le prochain épisode...

 

« Atalante » (tome 6), Soleil, 13,95 €


10:33 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : atalante, enfer, crisse, soleil