24/03/2013

BD : Après les barreaux dans "Au vent mauvais" de Rascal et Murat

rascal, murat, futuropolis, au vent mauvais

Sept ans derrière les barreaux. Sept ans de foutus. Abel Mérian a rongé son frein. Condamné pour un hold-up, il a trouvé la patience dans la certitude de retrouver son magot à sa sortie. Sept ans à oublier en se payant une nouvelle vie, ailleurs.

Rascal, le scénariste, est avant tout un romancier. Thierry Murat a adapté ce texte, avec un dessin minimaliste. Grandes cases, couleurs délavées, longs textes narratifs : la forme est plus proche d'un album de Loustal que d'une BD classique. Le lecteur lui est rapidement emporté par ce road movie défaitiste. Rien ne se passe comme prévu et Abel devra trouver une autre chimère pour continuer à croire à cette foutue vie. La déception finale n'en sera que plus douloureuse.

« Au vent mauvais », Futuropolis, 18 €