09/11/2011

Indignation en direct

indignés, bambuser, défense, violence policière

La grande force d'internet, c'est l'immédiateté. Et l'absolue liberté.

Saviez-vous que depuis vendredi soir, à l'image des Américains campant devant Wall Street, des centaines d'Indignés français occupent le parvis de la Défense ? L'information n'a pas fait les gros titres des médias traditionnels, mais est de plus en plus présente sur le net via les réseaux sociaux. La vie sur ce campement de fortune, fait de tentes, de duvets et de cartons, démonté sans ménagement (détruit plus exactement...) par des cohortes de gendarmes mobiles, est diffusée en direct sur le site de partage Bambuser.com. Les smartphones des Indignés sont autant de caméras quand ils sont connectés sur la page. Ils retransmettent les assemblées générales, l'arrivée des nouveaux manifestants et... les charges des forces de l'ordre.

« C'est de la vraie téléréalité ! » s'enthousiasme un commentateur de ce live. Pas sûr à 100 % car il faut reconnaître un talent théâtral certain aux manifestants quand, traînés par les pieds, ils crient : « on est pas méchant, on fait rien de mal ! ».

Des images encore plus étonnantes en journée. Au loin, les gendarmes surveillent, au milieu, les manifestants se réveillent (ils dorment sur place à même le sol), tout autour, la cohorte de cadres pressés marche vers les bureaux du plus grand quartier d'affaires parisien. Plusieurs mondes s'opposent sur cette immense scène de la vie moderne. Et internet nous permet d'en être le témoin direct.