24/11/2008

La fin de l'exterminateur 17

Exterminateur 17 3.jpg

Côté dessin, il est des défis difficiles à relever que d'autres. Quand Baranko a accepté de succéder à Bilal aux manettes de la série « Exterminateur 17 », il prenait un pari risqué. Toujours sur un scénario de Jean-Pierre Dionnet (de plus en plus rare dans la BD), il n'a gardé du mythique premier album que les traits déshumanisés de la machine à tuer. Cet ultime titre donne quelques clés. L'Exterminateur, retiré des affaires, est convoqué par un ponte de la mafia. Il lui propose un dernier combat contre un czar, un yakusa et un mafioso. Un affrontement qui occupe un bon tiers de l'album et dans lequel Baranko met en œuvre toute sa science du dessin en mouvement.
« Exterminateur 17 », Casterman, 13,95 €


06:41 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bilal, dionnet, baranko, casterman