05/12/2017

BD : Batman saveur Marini

 


Les personnages des comics américains ont définitivement conquis le monde. Grâce aux films plus que les BD, mais Superman, Batman et autres Surfer d’argent sont devenus des références planétaires. Au point que les meilleurs des dessinateurs de la « franco-belge » se proposent désormais d’animer ces héros. Moebius en son temps et aujourd’hui c’est Enrico Marini qui se frotte à l’homme chauve-souris. Batman en couleurs directes, c’est rare et remarquable. D’autant que Marini a profondément humanisé le personnage et pris beaucoup de plaisir à dessiner les deux héroïnes féminines emblématiques de la série, la chipie Harley Quinn et la très sexy Catwoman. Bref, ce premier tome d’un diptyque plaira à tous, des inconditionnels du héros comme des amateurs de jolis dessins sans trop d’effets superflus.
➤ "Batman, The Dark Prince Charming » (tome 1), DC et Dargaud, 14,99 €

10:39 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : batman, marini, dargaud, dc comics

24/02/2017

BD : Paul Dini et le justicier masqué




De l’influence des héros imaginaires dans nos vraies vies, tel aurait pu être le titre de cet album de BD dessiné par Eduardo Risso et écrit par Paul Dini. Ou plus exactement des héros que l’on a imaginé. Paul Dini raconte dans ces pages comment Batman, le personnage dont il écrivait les aventures (Batman, la série animée) au moment des faits, lui a permis de surmonter l’épreuve. Dini dans cette autofiction se décrit comme un geek heureux, gagnant bien sa vie en faisait ce qu’il aime le plus : raconter des histoires. Mais un soir, dans un jardin public, il est agressé par deux jeunes voyous. Laissé pour mort, le crâne défoncé. Et de se demander pourquoi dans la réalité il n’y a pas de super-héros masqué pour vous défendre. Une longue introspection très édifiante sur l’état d’esprit actuel des Américains, blancs, cultivés et célibataires.
➤ « Dark Night, une histoire vraie », Urban Comics, 14 €

28/12/2012

Chronique : Rires GIFesques (bilan 2012, 1/6)

2012 sur le net : que reste-t-il d'une année de surf virtuel ? Tentative de bilan, épisode 1/6.

batman.gif

2012 a été le théâtre d'une résurrection sur le net : le GIF. Ce format, un des premiers pour transmettre des images, a connu un regain d'intérêt sidérant. Comme toujours, c'est grâce à une utilisation au second degré que le GIF (graphics interchange format) a inondé les boîtes mails et les comptes Tumblr. Une vingtaine d'images en boucle forment un petit film sans fin. L'idée géniale de cette année 2012 aura été de mettre une légende décalée à ce film minimaliste. Un chaton se contorsionne, la tête en bas, et finit en boule dans un petit aquarium. Déjà rigolo tout court, mais la légende : « Quand mon chat se prend pour un poisson » décuple l'effet. Les GIF permettent aussi quelques trucages. Un chat (pas le même) devient une star en sautant d'un balcon à un autre, manquant la cible d'un bon mètre. Son saut dans le vide prend toute sa signification quand il s'élance de la capsule de Félix Baumgartner. 

Les GIF sont pain bénit durant la campagne présidentielle. Rien de tel pour se moquer d'une expression ou d'un tic. Les deux finalistes de mai en prennent plein les dents... Vainqueur le montage où Hollande en Batman et Sarkozy en Robin fuient face au 18 % du Front national. 

Et si vous aussi avez envie de vous moquer de vos proches ou de vos animaux de compagnie, téléchargez Microsoft Gif Animator. Simple et gratuit.   

Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue mardi en dernière page de l'Indépendant.

22/04/2012

Le Spirit, Doc Savage, Batman : Héros de légende dans "First Wave"

Batman, Doc Savage, The Spirit, First Wave, Ankama, Azzarello, Morales, Phil Noto

L'extraordinaire richesse du monde des comics américains permet toutes les combinaisons possibles. Exemple avec « First Wave », série écrite par Brian Azzarello et dessinée par Rags Morales et Phil Noto. Il s'agit de narrer la rencontre entre trois légendes de la BD US : Doc Savage, Batman et The Spirit. Si Doc Savage est déjà l'homme de bronze, implacable, droit et quasiment sans défaut, Batman n'est pas encore au faîte de sa gloire. Le jeune super héros se cherche encore. Il semble déjà désabusé, comme submergé par l'ampleur de sa tâche. Quant au Spirit, le « justicier masqué » imaginé par Will Eisner, il est fidèle à sa légende, dilettante mais vite énervé. Le Spirit, revenu d'entre les morts, ancien flic, devenu gardien de cimetière et justicier la nuit. Le trio dans ce premier tome composé de quatre histoires, va se trouver mêlé à un trafic de cadavre et affrontera de redoutables mercenaires. Machination et action vous sautent au visage au fil de ces 136 pages nerveuses.

« First Wave » (tome 1), Ankama éditions, 14,90 €