10/12/2012

BD : Monstres au lycée et "Pleine Lune"

pleine lune, monstres, bauthian, saponti, dargaud

Dans le petite monde très masculin des scénaristes de BD, Isabelle Bauthian est l'exception qui confirme la règle. Déjà remarquée dans « Effleurée », elle multiplie les projets et chaque nouveauté confirme son talent, son éclectisme et sa parfaite connaissance des goûts du public d'aujourd'hui. « Pleine Lune » est un subtil mélange de fantastique et de romance au lycée. Koline, adolescente romantique, en pince pour Aurel, un garçon secret. Lors de la fête d'anniversaire d'une amie, ses copines boivent une supposée potion magique. L'effet n'est pas immédiat mais le lendemain, c'est un véritable cauchemar qui s'abat sur le lycée. Aurel révèle alors son véritable visage. Cela ne va qu'amplifier l'amour de Koline. Loin d'être réservée aux adolescentes fan de Twilight, cette BD dessinée par Saponti peut intéresser tous les publics.

« Pleine Lune » (tome 1), Dargaud, 9,99 €


15/06/2011

Parcours de survivants dans "Havre" de Bauthian et Ott chez Ankama

Bauthian, Ott, Ankama, Havre

Bauthian, Ott, Ankama, HavreCatastrophe nucléaire au Japon oblige, les récits post-apocalyptiques vont de nouveau être très prisés. « Havre » d'Isabelle Bauthian (scénario) et Anne-Catherine Ott (dessin) entre tout à fait dans ce genre. Mais on ne peut pas accuser les auteurs de surfer sur la vague puisqu'il s'agit du tome 2, le premier étant paru depuis un an. Dans un pays imaginaire, du jour au lendemain, 95 % de la population meurt en une seconde. Les survivants se sont regroupés dans des communautés vivant en autarcie.

Le récit suit le parcours de trois d'entre eux : un nécromancien, une sorcière et un pistolero. Ils reviennent dans une ville où deux groupes s'affrontent : les Illuminés et les Solaires. Les premiers croient à une explication scientifique, les autres à la volonté du dieu Soleil. La seconde partie de cette trilogie détaille plus spécialement la personnalité du Pistolero. Cet ancien journaliste retrouve sa petite amie. Mais la fête est de courte durée. La sorcière est bien décidée à se venger.

Le monde imaginé par Isabelle Bauthian est implacable de logique et de violence. Quelles que soient les circonstances, l'homme cherchera toujours le pouvoir. A de rares exceptions près, cependant.

 

« Havre » (tome 2), Ankama, 14,90 €

08:20 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bauthian, ott, ankama, havre

09/07/2010

« Le prétexte » pour partir, mourir...

 

Prétexte.jpg

Pas spécialement sympathique le héros de cette histoire complète. Marc, trentenaire, bossant dans l'informatique, gagne très bien sa vie. Il a fait des choix qu'il assume. Notamment d'être entier et cassant. Cela ne l'empêche pas d'être depuis deux ans en couple avec Karine. Ils envisagent même de se marier. Mais Karine, un soir de déprime, avoue l'avoir trompé. Avec un homme atteint du sida. Sans s'être protégée. Cette révélation va totalement transformer Marc. La rage d'abord. Il jette Karine, l'humilie. Puis, conscient qu'il risque lui aussi d'être infecté, il ne veut pas savoir et choisit la fuite. Il retire tout l'argent du compte commun et entreprend un tour du monde. Il commence par New York. Un touriste un peu paumé, qui va trouver une béquille en la personne de Maddie, jeune traductrice. Ce récit, très masculin, est pourtant écrit par une femme, Isabelle Bauthian qui semble parfois prendre un réel plaisir à décrire un Marc très beauf et négatif. Sylvain Limousi, au dessin, en fait juste assez pour rendre cette histoire passionnante. On sent qu'il a particulièrement apprécié la partie se déroulant en Chine.

« Le prétexte », Dargaud, 14,50 €

08:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prétexte, limousi, bauthian, dargaud

19/02/2010

Solitaires dans la désolation

Havre 1.jpgUne catastrophe a dévasté le monde. Il ne reste que quelques survivants. Aux pouvoirs spéciaux. Ainsi cet homme vit replié dans une ville où il est le seul encore en vie. C'est un nécromancien. Un don bien utile quand on vit entouré de cadavres. Grâce à la force de son esprit, il parvient à leur redonner un souffle de vie. Ce ne sont que des zombis, incapables de volonté ou de parole, mais c'est mieux que rien et cela lui permet de ne pas devenir complètement fou. Il s'aventure rarement dans le désert car ce territoire a été colonisé par d'autres survivants, des mutants très agressifs. Mais leur chair est appréciable en cette période de disette. C'est au cours d'une partie de chasse que le nécromancien rencontre la sorcière. Une jeune femme qui survit car elle peut lire les pensées des êtres l'approchant et donc deviner l'arrivée des mutants. Ils vont faire cause commune et tenter de trouver des explications à la catastrophe en se dirigeant vers le sud. Première partie très réussie d'une trilogie prometteuse, écrite par Isabelle Bauthian et dessinée par Anne-Catherine Ott. Deux femmes pour un univers dur et violent.

« Havre » (tome 1), Ankama éditions, 14,90 €

 

08:31 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ott, bauthian, ankama