01/11/2011

Une bavure bien baveuse pour la 20e enquête de Canardo

Canardo, Bavure, Sokal, Casterman

Canardo, Bavure, Sokal, CastermanRevoilà notre ami l'inspecteur Canardo. Le canard détective privé va se frotter, dans sa 20e aventure toujours écrite et dessinée par Sokal, au milieu des joueurs de poker. Tout débute par un banal hold-up. Quelques millions dérobés dans une banque. Les malfrats sont acculés quand arrive le commissaire Garenni, totalement ivre. Des coups de feu sont échangés, les voleurs parviennent à s'échapper, le jeune inspecteur Molart est grièvement blessé à la tête. Après analyse, la balle vient de l'arme de Garenni. Canardo est embauché par la femme de Garenni pour découvrir qui a élaboré ce coup monté ayant l'avantage de mettre hors d'état de nuire deux flics en même temps. La série qui a débuté à la fin des années 70 dans (A Suivre) n'a pas pris une ride. Canardo promène sa dégaine de privé alcoolo de bouge en morgue avec une décontraction inébranlable. Au passage il charme une inspectrice de la Police des polices et met de façon tout à fait imprudente ses pieds palmés sur la table de poker de gangsters russes. C'est noir à souhait et totalement immoral.

« Canardo » (tome 20), Casterman, 10,95 €

14:24 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canardo, bavure, sokal, casterman