14/05/2017

Livres de poche : Et si on essayait de rire maintenant ?

 


Ces 3 000 anecdotes, histoires drôles et mots d’esprit de l’humour juif ont été recueillis par Victor Malka, fervent partisan de l’autodérision mais aussi spécialiste d’histoire de la civilisation hébraïque. Aussi hilarant que cinglant, ce florilège n’épargne rien ni personne, des mères juives aux relations pères-fils, en passant par la vie de couple, l’argent ou encore les bar-mitsva.
➤ « Le dico de l’humour juif », Points, 7,40 €



Nouvelle fournée de ces livres signés Hazeley et Morris. Ils nous présentent les mondes merveilleux du bobo, de la femme au foyer et du premier rendez-vous. Second degré à tous les étages. Sur de gentilles gravures tirées de livres éducatifs des années 50, ils brossent une satire au vitriol de notre société moderne. A lire avec modé- ration, risque de fou-rires intempestifs.
➤ « Le monde merveilleux du bobo », 10/18, 6,50 € chaque volume (en vente le 18 mai)



Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, leurs fils, Matthieu, éternel adolescent ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps ; Alexandre, rêveur mou du genou. Et… trois belles-filles insupportables ! Satire familiale savoureuse par Aurélie Valognes.
➤ « En voiture, Simone ! », Le Livre de Poche, 7,10 €

26/02/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Parigots, têtes de bobos

paris, parisiens, parigots, province, bobo

Les élections municipales ne sont guère passionnantes cette année à Paris où tout semble plié d'avance. Du moins vu de province. Car il faut bien le reconnaître, le « Parigot », comme on dit au-delà du périphérique, est une espèce bien complexe souvent tributaire de son arrondissement.

J'ai découvert sur le site internet « Merci Alfred » un test qui permet de déterminer dans quel arrondissement vous devriez vivre pour être le plus en accord avec vos goûts. Autant le dire tout de suite, je n'ai pas tout compris. Première question : que buvez-vous ? Et d'entrée je n'ai aucune idée de ce que peut être de la Volcelest (une bière bio, après recherches). Dans le choix des journaux, au moins deux ne sont pas en vente dans notre région et quand arrive le volet musique, Deadmaus ou Booba n'ont jamais atteint mes oreilles.

Le pire, arrivé à la fin, c'est le petit texte explicatif du résultat. Si vous êtes 12e, « Vous êtes sacrément visionnaire. Peut-être un peu trop. Investir dans un appart' dans le 12e parce que "dans 20 ans, ça vaudra de l'or", fallait oser. » Le 8e semble un lieu réservé aux initiés : « Y avait la queue chez Ladurée et c'était blindé chez Maxim's. Heureusement que la bonne a emmené les gosses au Parc Monceau parce que là vous êtes carrément au bout du rouleau. »

Mais le pire semble le 4e : « Habiter dans un Paris de carte postale, ça en jette. Se coltiner les touristes qui les achètent, un peu moins. »

Bon, les Parigots, restez entre vous, de toute manière c'est trop cher, ça pue et en province, personne ne fait la différence entre vos arrondissements.

Chronique "De choses et d'autres" parue ce mercredi en dernière page de l'Indépendant. 

06/11/2010

Bobo, prisonnier du temps

Bobo mini-récits.JPG

Les éditions Dupuis poursuivent leur politique de réédition des meilleures séries des années 60 à 90. A côté des classiques (Johan et Pirlouit, Natacha, Tif et Tondu...) certaines BD ont le mérite de mettre en lumière des héros et des auteurs qui n'ont jamais connu le succès malgré des atouts indéniables. Et pour la première fois, M. Archive a puisé dans le vivier des mini-récits. Bobo, créé par Rosy et dessiné par Deliège, est un modèle de longévité. Il a commencé ses premières tentatives d'évasion début 60 pour ne finalement raccrocher sa pelle (et sa pierre) à la fin des années 90. Ce gros recueil cartonné petit format reprend les 10 premiers mini-récits de Bobo parus au centre de Spirou entre 1961 et 1962. En noir et blanc, simple en raison du format réduit, ce sont des condensés d'absurde.

Bobb NB.jpgBobo, à l'époque, n'est pas simplement sympathique. Cela semble un véritable truand qui n'a qu'une obsession, se faire la belle. Des évasions qui tourneront toujours court, en raison de circonstances toutes plus farfelues les unes que les autres. C'est un vrai plaisir de redécouvrir ce personnage. Paul Deliège, le dessinateur, a signé plus de 80 mini récits avant de pouvoir lui permettre d'évoluer dans les véritables pages de Spirou. Gags, récits complets, histoires à suivre : Bobo aura tout testé... sauf la liberté.

 

Remettre les mini récits au goût du jour est une spécialité du site Bdoubliées qui commercialise certaines pépites sous forme numérique et même parfois en papier. Il ne reste plus qu'aux éditions Dupuis à ressortir en intégrale ce qui aura été la plus belle création de Deliège, les Krostons, modèles de méchanceté dans une BD franco-belge un peu trop gentille à l'époque.

« Bobo, 10 mini récits », Dupuis, 19 €

16:55 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : deliège, rosy, dupuis, bobo, spirou