23/07/2017

BD : XIII, version traumatisme paternel

 


D’où vient XIII ? Cette question a alimenté les premiers tomes de la saga policière imaginée par Jean Van Hamme et dessinée par William Vance. Une vingtaine de titres a apporté presque toutes les réponses aux fans. Mais il y a encore quelques zones d’ombres que la collection « XIII Mystery » entend exploiter. Pour le 11e titre, c’est le père du jeune Jason Fly (futur XIII pour ceux qui ont raté des épisodes) qui est mis en vedette sur un scénario de Luc Brunschwig et des dessins d’Olivier TaDuc. Dans la petite ville de Greenfalls, Jonathan Fly, journaliste local, tente de comprendre pourquoi le directeur du FBI vient régulièrement chasser le cerf. Lui qui est une piètre gâchette. Ses visites auraient-elles une autre utilité ? Il va enquêter et découvrir les activités illicites de ce responsable, un peu trop extrémiste. Il pourrait le faire tomber, mais son fils, Jason, tombe sous l’emprise de ce beau parleur. Un album très politique mais surtout axé sur le sacrifice. D’un père pour son enfant. De ses idées humanitaires contre un peu de tranquillité. Édifiant.
➤ « XIII Mystery, Jonathan Fly » (tome 11), Dargaud, 11,99 €

06/11/2016

BD : La fausse route de Bob Morane

bob morane,vance,vernes,coria,ducoudray,brunschwig,armand,lombard

Reprendre de vieux héros est parfois aventureux. Bob Morane, héros de romans de gare signés Henri Vernes et transposé en BD par Coria durant de longues décennies ne restera pas dans l’histoire de la BD par son originalité. Les intrigues, entre espionnage et fantastiques, manquaient de corps. Pour relancer le personnage, il est fait appel à deux scénaristes aux univers beaucoup plus complexe : Luc Brunschwig (« Le pouvoir des innocents ») et Aurélien Ducoudray (« The Grocery »). Toujours dessinée par Armand, l’aventurier est devenu conseiller du président du Nigeria. Il fait la promotion d’un casque éducatif qui a tout l’air d’être un vecteur d’abrutissement des masses. Bob devenu Mauvais ? Le second tome lui ouvre les yeux. Il comprend son erreur, reprend sa liberté et va (peut-être) s’allier avec son pire ennemi, M. Ming. Le malaise de l’épisode initial passé, on va pouvoir passer aux choses sérieuses.

➤ « Bob Morane Renaissance » (tome 2), Le Lombard, 13,99 €

 

 

12/05/2016

BD : Une Amérique rêvée

 

pouvoir innocents, Brunschwig , nouhaud, futuropolis

Dans 'Le pouvoir des innocents', Luc Brunschwig imagine une histoire parallèle aux USA. Dans son monde, dessiné par Nouhaud, Jessica, l'amie des pauvres, est devenue maire de New York. Son poulain Lou McArthur est élu gouverneur. Tout semble aller pour le mieux avec ces forces de progrès, mais en coulisses l'establishment ne supporte pas l'émergence de ce parti des petits. Et à l'élection présidentielle suivante, le candidat républicain, fils d'un ancien président qui tire toujours les ficelles, l'emporte sur le fil. Une série politique passionnante à lire d'urgence alors que la vraie présidentielle US se prépare activement pour novembre.

"Le pouvoir des innocents" (cycle 2, tome 4), Futuropolis, 13 euros.

 

01/12/2015

BD : La jeunesse d'Holmes

 
L'œuvre de Conan Doyle passionne des génération d'auteurs. Sherlock Holmes, archétype du détective privé champion de la déduction, est en réalité un personnage beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît. A côté des dizaines de nouvelles et romans, nombreux sont ceux qui ont tenté d'imaginer les pans secrets de la vie du célèbre locataire de Baker Street. La série Holmes de Brunschwig (scénario) et Cecil (dessin) est une des plus fidèle au personnage. Après que Sherlock meure en compagnie de son ennemi Moriarty dans les Chutes de Reichenbach en Suisse, le docteur Watson s'interroge. Le frère d'Holmes prétend que c'est un suicide, Holmes ne supportant plus son addiction à la drogue. Watson va tenter de découvrir la vérité en retraçant la vie de son ami. Ce quatrième volume met en lumière la mère du détective. Dès que Sherlock vient au monde, elle quitte le foyer pour aller aider le personnel de santé de l'armée anglaise en pleine guerre de Crimée. Ce récit vient de la nourrisse du bébé et de la supérieure de Violet Holmes. Quand elle revient en Angleterre, elle a changé de personnalité. Plus qu'une enquête, c'est une plongée savante dans l'histoire britannique du 19e siècle qui est proposée dans cette série passionnante.

 

« Holmes » (tome 4), Futuropolis, 13,50 €
 

20/11/2015

BD : Bob est de retour

 
Grosse vague de résurrection chez les héros de légende de la bande dessinée franco-belge. Après Ric Hochet, place à Bob Morane. L'aventurier, chanté par Indochine, inventé par Henri Vernes, dessiné par Vance et Coria, renait de ses cendres pour une nouvelle carrière. Mais attention, les puristes risquent de ne pas y trouver leur compte. Brunschwig et Ducoudray, les scénaristes, ont dynamité le personnage. Morane, toujours aussi beau, fort et loyal, est militaire dans l'armée française. Engagé dans les forces des nations unies postées au Nigeria pour empêcher les massacres religieux, il vit mal l'obligation de ne pas intervenir directement. Il désobéit aux ordres pour sauver le Premier ministre en train de se faire découper à la machette. Conséquence : cour martiale et éviction. Son ami de toujours, Bill Ballantine, soldat britannique, est lui aussi condamné. Mais là où Bob évite la prison pour être recruté par le nouveau président du Nigeria, Bill passe plusieurs années entre quatre murs. La suite, de nos jours, mélange nouvelles technologies, guérilla et pression des multinationales sur les gouvernements des pays émergents. Plus de la politique que de l'action, dessinée par Dimitri Armand, irréprochable.

 

« Bob Morane Renaissance » (tome 1), Le Lombard, 13,99 €
 

25/04/2014

BD : Machination infernale dans la suite du "Pouvoir des innocents"

pouvoir des innocents, hirn, brunschwig, Nouhaud, futuropolis, delcourt

« Le Pouvoir des innocents » de Brunschwig (scénario) et Hirn (dessin) est un des grands succès de la BD moderne des années 90. Les cinq premiers tomes sont parus chez Delcourt. La suite a migré vers Futuropolis. Hirn a laissé le pinceau à Nouhaud. On retrouve les différents protagonistes de ce complot six mois après l'attentat qui a endeuillé la fin de l'élection municipale de New York. La réformatrice Jessica Ruppert, contre toute attente, a été élue. Le présumé terroriste, Joshua Logan, est toujours en fuite. Il décide de se rendre en clamant son innocence. Selon lui, l'attentat n'est qu'une machination pour permettre l'élection de Jessica. On suit dans le second tome les doutes et découvertes de Cyrus, l'avocat de Logan. Noir et gay, Cyrus doit subir les attaques de sa communauté. Il finit même à l'hôpital après un passage à tabac. C'est de son lit de souffrance qu'il va rechercher la vérité. Passionnante, cette série, après la claque du premier cycle, parvient encore à nous tenir en haleine. Le scénariste est de la race des très grands. Il fait de la BD mais risque, s'il continue à être aussi brillant, être remarqué par le cinéma. Américain, évidemment...

 

« Le pouvoir des innocents » (cycle 2, tome2), Futuropolis, 13 €

 

28/02/2013

BD : "Urban" ou la police des plaisirs et des vices

urban, futuropolis, brunschwig, ricci

Dans un futur proche, pour oublier un travail harassant et des conditions de vie dégradées, tout le monde a droit à une semaine de vacances dans la zone de Monplaisir. Dans ce gigantesque parc d'attraction, tous les vices sont permis. Sexe, violence et jeux de hasard. On se déguise et on profite de ces sept jours hors du temps. Mais Monplaisir, loin de ressembler au Paradis, a des airs de purgatoire, se transformant en enfer pour certains. La seconde partie de cette série de SF écrite par Brunschwig et dessinée par Ricci se concentre sur les deux personnages principaux : Zachary Buzz, le jeune flic et Niels, le petit garçon perdu. Zach va devoir affronter le redoutable tueur Ebrahimi dans un duel où tout le monde peut parier et espérer devenir riche. Niels va tomber sous la coupe d'un magicien des rues, clochard sans cœur bien décidé à profiter de nouveau de tous les avantages de Monplaisir quand on a un compte en banque bien rempli, ce qui est le cas de Niels. Un futur noir et pessimiste, pourtant plein de couleurs grâce aux planches de Roberto Ricci, un très grand dessinateur pour un projet ambitieux.

« Urban », Futuropolis, 13 €



08:46 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : urban, futuropolis, brunschwig, ricci

28/06/2012

Secrets de famille chez Lloyd Singer alias Makabi

Lloyd Singer, alias Makabi, a de gros problèmes familiaux. Le héros imaginé par Luc Brunschwig et dessiné par Olivier Martin (il prend la suite de Neuray, créateur de la série) se retrouve dans le cabinet d'une psychiatre pour une thérapie familiale dont il se serait bien passé. En jeu, la vie de sa sœur, Esther. Souffrant d'anorexie mentale aiguë, ils vont tous ensemble tenter de découvrir d'où vient ce rejet de toute nourriture. Une façon détournée pour le scénariste pour s'intéresser à l'enfance de Lloyd et à l'émergence de Makabi, le justicier qu'il devient la nuit pour traquer les « méchants ». Dans cette famille juive, Lloyd, seulement âgé de 14 ans, a du remplacer du jour au lendemain ses parents morts dans un accident de la circulation. Une lourde responsabilité pour un adolescent plutôt gringalet. Et il ressort que si le père était aimé de tous, la mère des quatre frères et sœurs était d'une humeur plus changeante. Un épisode moins mouvementé mais qui replace parfaitement le héros dans ce qu'il a de plus attachant : son humanité.

 

« Lloyd Singer » (tome 7), Bamboo Grand Angle, 13,90 €


 

05/11/2011

Pariez sur le flic de Monplaisir avec Brunschwig et Ricci chez Futuropolis

 

Urban, Monplaisir, Brunschwig, Ricci, Futuropolis

Urban, Monplaisir, Brunschwig, Ricci, FuturopolisDans un futur proche, un parc de loisirs pour adultes remporte un succès phénoménal. Sur plus de 300 000 hectares, Monplaisir permet à ses visiteurs d'assouvir tous leurs vices autour des jeux. Avant d'y entrer, on choisit un déguisement (de Dark Vador à Mickey en passant par Godzilla) et place au rêve. C'est cher, mais on ne regrette pas. Car en dehors de Monplaisir, même si ce n'est pas montré dans la BD de Brunschwig et Ricci, la vie n'est pas rose. C'est d'ailleurs ce marasme qui pousse Zacchary Buzz à quitter sa campagne. Mais il n'arrive pas dans le parc de loisirs avec un déguisement de client mais un uniforme d'apprenti d'Urban Interceptor, les flics privés de cette principauté du bonheur. Car à Monplaisir aussi il y a des faits divers. Des vols (réglés par des robots) et des délits plus graves réservés aux UI. Quand c'est un meurtre, le coupable, grâce aux multiples caméras de surveillance, est rapidement identifié. Il a cependant une chance de s'en tirer s'il remporte son duel avec le meilleur UI du moment. Une chasse en direct se transformant en jeu car il est possible de parier sur le vainqueur. Brunschwig, plus que la justice spectacle, invente la justice distraction. Le tout est dessiné par Roberto Ricci, jeune dessinateur excellant dans les couleurs directes et les ambiances à la Blade Runner.

 

« Urban » (tome 1), Futuropolis, 13 €

 

08/06/2011

Les enfants de Jessica, Innocents, suite attendue

Enfants de Jessica, Brunschwig, Hirn, Futuropolis, Delcourt

Enfants de Jessica, Brunschwig, Hirn, Futuropolis, DelcourtDurant les années 90, « Le pouvoir des innocents » de Brunschwig et Hirn aux éditions Delcourt a passionné toute une génération. Un thriller politique et humaniste montrant l'ascension de Jessica Ruppert jusqu'à la mairie de New York. Dix ans plus tard, les deux auteurs retrouvent leur héroïne. Elle a radicalement changé la mégapole américaine et entend appliquer sa recette pour réformer l'ensemble du pays. Elle va présenter son programme au Congrès. Un discours très attendu par les humbles mais redouté par les nantis.

Une suite pas du tout évidente, qui risque de dérouter les fans du premier cycle. Et pourtant on retrouve tout le brio de Brunschwig, formidable raconteur d'histoires et la maîtrise graphique totale de Hirn.

« Les enfants de Jessica », Futuropolis, 11 €