09/11/2016

De choses et d'autres : Frites à volonté !

 

sarkozy,frites,cantine,primaire

Cette primaire de la droite commence à me plaire. Partie sagement, avec respect et sujets sérieux, elle s’emballe depuis le débat de la semaine dernière. Les outsiders - Copé, Le Maire et NKM - ont sorti les ergots pour tenter de griffer la carapace des vieux durs à cuire et essayé de déstabiliser Nicolas Sarkozy et Alain Juppé.

Et puis il y a les meetings. Comme s’il avait déjà oublié l’affaire Bygmalion, Nicolas Sarkozy les enchaîne à tour de bras. Parfois on se demande si l’épuisement ne le guette pas quand il affirme, en réponse aux parents d’enfants qui ne veulent pas de porc à la cantine, qu’il suffit de servir aux gamins « une double ration de frites ».

Les frites à la cantine. Quels bons souvenirs. Ce n’était pas tous les jours malheureusement. Et il y avait rarement du « rabe ». Si j’avais 40 ans de moins, j’envierais presque les petits juifs et musulmans de la France de Sarkozy. « Allah est grand, un peu plus de frites s’il vous plait ».

Cette histoire de « double ration de frites » résume la campagne des primaires. Pourquoi se casser la tête à trouver des solutions compliquées quand on peut faire simple ? Pas assez de policiers ? On embauche. Trop de dé- ficit ? On vire des fonctionnaires (mais pas les policiers récemment engagés). L’agriculture va mal ? Obligation de faire pousser des patates. Faudra bien, puisqu’on ne mangera que des frites... 

18/08/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : Papier budget ciseaux

En France, on se plaint du poids des cartables des écoliers. A moins de deux semaines de la rentrée des classes, cette information venue des Etats-Unis devrait nous faire relativiser. Un article du Washington Post détaille la liste des fournitures scolaires demandées aux parents dans les écoles publiques. Outre les cahiers et stylos habituels, depuis quelques années - restrictions budgétaires obligent, - la liste ne cesse de s'allonger. L'élève doit fournir des feuilles blanches pour les photocopies, des pansements en cas de bobos et, incroyable mais vrai, des lingettes désinfectantes et des rouleaux de papier toilette. Après avoir supprimé quantité d'activités artistiques et culturelles, les écoles, prises à la gorge au niveau financier, n'ont rien trouvé de mieux pour faire des économies.

Je n'ai aucune idée de l'état des cabinets dans les écoles américaines. Les souvenirs de ceux que j'ai rarement fréquentés en France ne donnaient pas envie. Et de fait, le papier y était très souvent absent. Par contre je me souviens de la scène hilarante d'American Pie, film potache où l'un des personnages, surnommé « Pause caca » dans la version française, devait en toute urgence utiliser les toilettes du lycée. Par chance il y trouve du papier.

 

Chez nous, la mode des menus végétariens dans certaines cantines communales risque elle aussi d'alourdir les cartables. A cause de feuilles d'un autre genre : de celles dont le boucher emballe le jambon et améliore ainsi nettement le menu épinards-pâtes-courgettes.

10:56 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pq, wc, usa, végétarien, cantine