16/09/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Rentrée médiatique tronquée

barthès,hanouna,morandini,casting,cnews

Yann Barthès sur TMC, Thomas Thouroude sur France 2, Yves Calvi sur LCI, Victor Robert aux rênes du Grand Journal : la rentrée médiatique, vaste jeu de chaises musicales, est pourtant incomplète cette année. Normalement, chaque soir, entre 18 heures et 19 heures, le grand bateleur des news, le roi du direct, du rire sardonique et du dentier éclatant de blancheur devait animer une session d'informations sur Cnews, la nouvelle Itélé. Heureusement pour Cyril Hanouna et ses concurrents, ce monstre de travail, abonné aux audiences exponentielles et aux scoops de dernière minute, a déclaré forfait à l'ultime limite. Pas de son plein gré. Une triste histoire avec la justice pour des castings gays et vaguement pornos. Jean-Marc Morandini (même les plus isolés du fin fond de la montagne l'auront reconnu dans ce portrait bourré de superlatif, comme ses émissions) attend toujours de savoir si les plaintes de plusieurs comédiens pour « corruption de mineur » et « harcèlement sexuel et travail clandestin » vont le conduire devant les prétoires ou lui rendre ses fauteuils à Europe1 et Cnews, blanchi de tout soupçon (comme ses dents).

En attendant, terminée la ration de Morandini en direct. Il n'y a bien que Nicolas Canteloup qui se permette de l'imiter dans sa chronique matinale. Mais on devine des rires jaunes dans le studio. Les fans doivent se contenter de « Crimes », émissions enregistrées sur NRJ12. En attendant son nouveau concept qu'il trépigne de lancer : « Déclaré innocent ! »