06/11/2016

BD : La fausse route de Bob Morane

bob morane,vance,vernes,coria,ducoudray,brunschwig,armand,lombard

Reprendre de vieux héros est parfois aventureux. Bob Morane, héros de romans de gare signés Henri Vernes et transposé en BD par Coria durant de longues décennies ne restera pas dans l’histoire de la BD par son originalité. Les intrigues, entre espionnage et fantastiques, manquaient de corps. Pour relancer le personnage, il est fait appel à deux scénaristes aux univers beaucoup plus complexe : Luc Brunschwig (« Le pouvoir des innocents ») et Aurélien Ducoudray (« The Grocery »). Toujours dessinée par Armand, l’aventurier est devenu conseiller du président du Nigeria. Il fait la promotion d’un casque éducatif qui a tout l’air d’être un vecteur d’abrutissement des masses. Bob devenu Mauvais ? Le second tome lui ouvre les yeux. Il comprend son erreur, reprend sa liberté et va (peut-être) s’allier avec son pire ennemi, M. Ming. Le malaise de l’épisode initial passé, on va pouvoir passer aux choses sérieuses.

➤ « Bob Morane Renaissance » (tome 2), Le Lombard, 13,99 €

 

 

20/11/2015

BD : Bob est de retour

 
Grosse vague de résurrection chez les héros de légende de la bande dessinée franco-belge. Après Ric Hochet, place à Bob Morane. L'aventurier, chanté par Indochine, inventé par Henri Vernes, dessiné par Vance et Coria, renait de ses cendres pour une nouvelle carrière. Mais attention, les puristes risquent de ne pas y trouver leur compte. Brunschwig et Ducoudray, les scénaristes, ont dynamité le personnage. Morane, toujours aussi beau, fort et loyal, est militaire dans l'armée française. Engagé dans les forces des nations unies postées au Nigeria pour empêcher les massacres religieux, il vit mal l'obligation de ne pas intervenir directement. Il désobéit aux ordres pour sauver le Premier ministre en train de se faire découper à la machette. Conséquence : cour martiale et éviction. Son ami de toujours, Bill Ballantine, soldat britannique, est lui aussi condamné. Mais là où Bob évite la prison pour être recruté par le nouveau président du Nigeria, Bill passe plusieurs années entre quatre murs. La suite, de nos jours, mélange nouvelles technologies, guérilla et pression des multinationales sur les gouvernements des pays émergents. Plus de la politique que de l'action, dessinée par Dimitri Armand, irréprochable.

 

« Bob Morane Renaissance » (tome 1), Le Lombard, 13,99 €
 

13/05/2011

Bob Morane dans l'arène

Bob Morane, Henri Vernes, Coria, Matador, Le Lombard

Bob Morane, Henri Vernes, Coria, Matador, Le LombardCela chauffe pour Bob Morane. Alors qu'il est pour une fois tranquille chez lui à Paris, un redoutable tueur à gages le prend pour cible. El Matador est le plus renommé du marché. Il accepte d'éliminer Bob Morane et Bill Ballantine, mais il double le prix quand il apprend l'identité de ses futures victimes. Première tentative dans l'appartement de Bob. Un bombe explose quand Bill ouvre la porte. La robustesse de l'Ecossais lui sauve la vie. Hospitalisé, il est de nouveau attaqué par El Matador qui cette fois utilise arme de poing et silencieux. Bob Morane comprend que c'est une lutte à la vie à la mort entre lui et l'assassin. Il tombera dans des pièges, en fomentera de son côté pour cette corrida mortelle entre le héros et le sinistre individu vêtu d'un imperméable et d'un chapeau mou.

Coria, le dessinateur, parsème les 46 pages de portraits que l'on devine issus de son entourage. Ils sont souvent plus réussis que les visages des héros, un peu trop rigides. Le scénario de l'inamovible Henri Vernes est particulièrement ténu. Comme une machine qui ronronne pour atteindre le tome 50 !

 

« Bob Morane » (tome 47), Le Lombard, 11,95 €

14/05/2009

Les dents du tigre

 

 

Bob Morane 45.jpg

Est-ce le héros qui ne vieillit pas ou les lecteurs qui restent en enfance ? Nul ne saura jamais la recette de longévité de la série Bob Morane. Écrite par Henri Vernes, elle est dessinée depuis près de 30 ans par Coria. Rien de transcendant, tant au niveau des intrigues que du dessin, mais ce prototype du héros qui n'a peur de rien est toujours prêt à partir à l'aventure. Dans ce 45e titre, il pose son avion, en compagnie de Bill Ballantine, le professeur Clairembart et du millionnaire Frank Reeves, sur un glacier au coeur de l'Himalaya. Débute alors une histoire où se côtoieront, dans le désordre, une armée d'Asiates dirigée par un méchant bien décidé à déclencher une guerre nucléaire, une tribu de yétis, les ruines de la cité perdue de Mu et des chiens de traîneau. Avec un rebondissement ou un coup de théâtre toutes les deux pages, le lecteur en a pour son argent.

« Bob Morane » (tome 45), Le Lombard, 10,40 €



06:31 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vernes, coria, lombard