19/03/2017

BD : Tamara assume et devient célèbre

 


Tamara, l’ado un peu grosse bourrée de complexes mais qui parvient de plus en plus à assumer, après un joli succès au cinéma, revient sous forme d’album de BD avec toujours Darasse au dessin et Zidrou au scénario, aidé par Lou. La jeune lycéenne se fait toujours autant chambrer par ses camarades pour ses rondeurs. Pourtant, être grosse peut devenir un atout dans notre société où les modes se fabriquent au gré des hashtags et autres selfies sur Instagramme (le réseau pour les femmes fortes). Tamara rencontre Miette, un mannequin XXXL qui la pousse à assumer ses formes et sa féminité. La jeune héroïne va vite devenir célèbre. Mais être aimée par certains cela veut dire aussi que d’autres vous détestent.
➤ « Tamara » (tome 15), Dupuis, 10,95 € 

10:26 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tamara, zidrou, darasse, lou, dupuis, grosse

19/09/2016

De choses et d'autres : Rayane !!!

tamara, zidrou, darasse, rayane, dupuis, ugc

Ce samedi, sous mon autre casquette de critique cinéma, je me rends à l'avant-première de Tamara, un film adapté d'une BD de Zidrou et Darasse. Série que j'apprécie depuis des années, les affres au quotidien d'une jeune fille un peu enrobée. Arrivé dans la salle, je me me sens pris à un guet-apens. L'assistance (plus de 150 personnes) est composée à 80 % d'adolescentes. De 7 à 16 ans, elles papotent bruyamment en se montrant des photos sur leurs smartphones. Et régulièrement, l'une ou l'autre bondit sur son siège, se tourne vers le fond de la salle en criant « voilà Rayane ! »

tamara, zidrou, darasse, rayane, dupuis, ugc

J'ai beau être à l'écoute des modes, tenter de me tenir au courant des dernières nouveautés, je passe forcément à côté de certains trucs. Le phénomène Rayane Bensetti par exemple. Ce jeune acteur français interprète Diego dans le film, le petit ami de Tamara. L'archétype du beau gosse. Agitées avant qu'il n'arrive, lorsqu'il fait son entrée, bondissant, le fan-club se déchaîne. Les flashes crépitent. Et ce n'est que le début. La traditionnelle séance de questions se transforme en foire d'empoigne à selfies. Une marée humaine de gamines surexcitées se précipite sur la scène. Pour approcher leur idole elles jouent des coudes, poussent, trépignent. Même face à la première ligne de l'Usap elles fonceraient sans crainte.

Rayane, depuis sa victoire à « Danse avec les stars », a acquis une énorme popularité. Les quelques cinéphiles venus voir le film ont dû patienter plus de 35 minutes avant de découvrir les première images, les dernières admiratrices s'accrochant au cou de Rayane malgré l'extinction des lumières. Mais au final, le film est excellent.

 

21/05/2015

BD : Dessinateurs dissipés dans le "Gang Mazda"

gang mazda, bosse, darasse, hislaire, dupuis

Prenez trois dessinateurs. Mettez-les dans un atelier. Observez. Cela donne une mine de gags, base de la série « Le Gang Mazda », imaginé par Hislaire et Darasse et dessiné par ce dernier. De 1987 à 1996, cette série a connu un beau succès dans les pages du journal de Spirou. Pour la première fois, une BD classique se penchait sur la vie de ces pro de la déconnade. Les premières planches s'inspirent directement des déboires des trois olibrius. Darasse, le dragueur impénitent, toujours dans la dèche, collectionnant les petites amies, les ennuis et les dettes, est le principal ressort comique. Rarement il est à sa table à dessin. Ses deux collègues au contraire sont des forcenés du pinceau. Hislaire, génial créateur de Bidouille et Violette, maître du romantisme avec Sambre, est un torturé congénital. Sa vie serait un enfer si Darasse n'était pas là pour y apporter un peu d'imprévu et de rire. Michetz, le troisième larron, méticuleux metteur en scène de Kogaratsu, passe autant de temps à peaufiner ses dessins qu'à aiguiser son sabre japonais. Lui aussi subit les errances de Darasse. Le trio n'a véritablement travaillé que six mois sous le même toit. Mais dans les pages de Spirou, ils ont illustré le travail des bébéastes durant près de dix ans et cette belle intégrale complétée d'une longue interview permet de mieux comprendre l'état d'esprit des trois « mazdaiens ».

« Le gang Mazda fait son intégrale » (tome1), Dupuis, 24 €

 

 

 

14/08/2008

L'heure des mutants

5887f5032477fc5d165542ade572090f.jpgTroisième et dernier tome des nouvelles aventures de Zowie. Le blondinet imaginé par Bosse et Darasse a la lourde tâche de sauver le royaume de Magisterra. Il est l'Alpha protecteur alors que sa copine, Zia, une ado gothique, est l'Omega. Problème, un des seigneurs de l'ombre est bien décidé de régner en maître sur Magisterra. Il a donc mis la tête de Zowie à prix. Le jeune héros a une bande de pirates aux trousses et un assassin aveugle utilisant des boites à désintégrer très efficace. La première partie est une course poursuite dans notre monde, avec combats à la clé. Ensuite l'action se déplace à Magisterra. Zia, sceptique au début (tout en étant gothique elle ne croit pas à la magie...) doit admettre que les monstres, zombies et autres mutants existent et qu'ils ne sont pas spécialement amicaux. L'affrontement final permettra à Magisterra de retrouver son calme. Espérons que ces trois tomes, imaginatifs, amusants et bien rythmés, ne seront pas les seuls du renouveau d'une série poétique et novatrice restée trop longtemps dans les oubliettes de la BD.
« Zowie » (tome 3), Dargaud, 9,25 €




06:05 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Bosse, Darasse, Dargaud

14/02/2007

Magique : Zowie de Bosse et Darasse

medium_Zowie_1.JPGApparu au début des années 80 dans les pages de l'hebdomadaire Spirou, Zowie, a vécu de nombreuses aventures sans réussir à s'imposer en album. Bosse et Darasse, les créateurs de cet adolescent évoluant entre réalité et magie, ont abandonné leur enfant pour d'autres aventures. Mais Zowie renaît de ses cendres et c'est complètement dépoussiéré qu'il revient dans une première aventure, « Aux portes de Magisterra ». Zowie est pensionnaire dans une institution pour enfants turbulents. Son problème, il rêve tout le temps, préférant la magie des livres à la dure réalité. Il va découvrir un grimoire magique et être projeté avec trois copains dans un monde féerique.
« Zowie », Dargaud, 8,70 euros

07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zowie, bosse, darasse, dargaud