21/04/2017

BD : Les motards de l’extrême

 


Plongée dans le monde des Hells Angels avec l’épisode 2 de la saison 1 de « No Body » de Christina De Metter. L’histoire d’un homme, incarcéré pour meurtre mais qui a décidé de dévoiler la vérité de sa vie d’infiltré. Celui qui se fait appeler Nobody a longtemps travaillé pour le FBI dans un groupe secret chargé d’infiltrer les milieux hors la loi. Il va devenir Hells Angels pour faire tomber un gang de néo-nazis. Au guidon de sa moto, accompagné de deux autres repentis dont un junkie, il va devoir intégrer un groupe qui prépare le braquage d’une banque. Mais comme souvent dans ces opérations complexes rien ne se déroule comme prévu. Et pour ne pas être démasqué, il devra franchir des limites qui pèseront longtemps sur sa conscience. C’est dur, froid et implacable. Mieux qu’une série télé, tout aussi efficace, avec une dose de réalisme et de violence que les chaînes ne peuvent se permettre. Pas pour les « fillettes »…
➤ « No Body » (tome 2), Soleil Noctambule, 15,95 €

09:15 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : no body, de metter, soleil, quadrants

19/11/2016

BD : "No Body", histoires d'un tueur

 

no body,nobody,de metter,soleil,quadrants

Les séries bouclées rapidement, comme des saisons de feuilletons télé, s’imposent dans le monde de la BD. Même des auteurs français se plient à ces exigences de rapidité. Christian De Metter, après avoir adapté des romans (Shutter Island et Au-revoir là-haut) se lance en solo dans un thriller américain. Tout commence dans une prison du Montana. Une jeune psychologue vient dresser le profil d’un homme de 57 ans accusé d’avoir tué et découpé en morceaux son coéquipier. Mais il a fait beaucoup plus selon ses dires. Mis en confiance il raconte comment il est devenu ce monstre à sang-froid, capable du pire. Le premier épisode se déroule durant les années 60, quand la jeunesse américaine se rebellait contre la guerre du Vietnam. Dessiné d’un trait nerveux avec juste ce qu’il faut de réalisme, la BD prévue en quatre volumes, bénéficie d’une mise en couleurs qui renforce le côté sombre du récit. Une belle réussite dont la suite est annoncée en avril prochain.

➤ « No Body » (épisode 1), Soleil Quadrants, 15,95 €