24/03/2017

BD : Plaies d’Afrique dans "Katanga" de Nury et Vallée

 

Dans « Il était une fois en France », Fabien Nury et Sylvain Vallée ont romancé les pires heures de la collaboration. Le même duo se reforme pour retracer la période tout aussi trouble de la décolonisation. L’histoire se déroule au Congo en 1960. La Belgique vient d’accorder au pays son indépendance. Au grand désespoir des groupes miniers obligés de traiter avec les nouveaux maîtres du pays. À moins de provoquer une scission du pays. C’est ce qui se passe au Katanga, une des régions les plus ruches du pays. Un gouvernement fantoche est mis en place et des mercenaires engagés pour former les soldats locaux et maintenir l’ordre autour des mines de diamants et de cuivre. Dans ce premier tome, les principaux personnages sont présentés, du gangster corse au ministre katangais descendant du créateur du royaume en passant par la prostituée engagée comme espionne. 72 pages denses, pleines d’actions violentes, de rebondissements et de suspense. Du très grand spectacle comme Fabien Nury sait si bien en écrire pour son dessinateur.
➤ « Katanga » (tome 1), Dargaud, 16,95 €


27/06/2012

Edith Hardy à la recherche des diamants de la honte

 

Agence Hardy, Christin, Goetzinger, Dargaud, diamants

Edith Hardy, ravissante détective privée parisienne des années 50, poursuit ses aventures avec toujours Christin au scénario et Goetzinger au dessin. Double récit dans ce septième album. Alors que Victor, le jeune employé d'Edith décide de partir pour l'Algérie afin de retrouver sa fiancée, reporter pour un journal de gauche, Edith est contactée par un riche joaillier. Il la charge de retrouver qui vient de remettre sur le marché un diamant venant de la collection des Lévy-Sanders. Des pierres disparues en même temps que leurs propriétaires, exterminés par les nazis dans les camps de la mort. L'histoire va conduire Edith dans les bidonvilles de la banlieue parisienne, en pleine reconstruction mais encore très pauvre. En parallèle, Victor aura bien des difficultés à retrouver la jolie Rosa, prisonnière des factions d'extrême-droite, de plus en plus actives dans une Algérie en pleine guerre, même si les autorités ne veulent surtout pas utiliser ce terme.

Une série à découvrir, alliant élégance et intelligence, deux qualités devenues très rares dans la production BD actuelle...

 

« Agence Hardy » (tome 7), Dargaud, 11,99 €


 

04/04/2010

L'étoile du Katanga

Diamants 3.jpgLes diamants ont toujours fait rêver. Ils ont aussi provoqué des milliers de morts violentes. Ces pierres précieuses sont au centre d'un commerce très réglementé, de plus en plus florissant malgré la crise. Bartoll, le scénariste, a imaginé comment quelques arrivistes tentent de s'accaparer une part du gâteau. Pour l'instant, c'est la World Diamond Co qui a le quasi monopole. Son président, Charles Jr Van Berg, devra déployer des trésors de ruse pour contrecarrer ses rivaux. Dessinée par Köllé, qui avoue son admiration de Francq et Denayer, la série « Diamants » nous entraîne du Congo au Canada en passant par Israël et la Russie. Ce troisième tome se déroule en grande partie à Kinshasa. L'étoile du Katanga, une pierre de 849 carats va passer de main en main, faisant couler beaucoup de sang au passage. Regrettons simplement que cette série d'action ne fasse intervenir que des protagonistes tous plus détestables les uns que les autres, avides de pouvoir et d'argent. Mais c'est certainement le milieu qui veut cela.

« Diamants » (tome 3), Glénat, 9,40 €

07:02 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bartoll, kolle, gélnat, diamants