21/07/2017

DVD et blu-ray : Le meilleur de Jean-Luc Godard en coffret


Jean-Luc Godard est-il le meilleur ? Si vous avez un doute, contre quelques dizaines d’euros vous pourrez redécouvrir 7 de ses films les plus emblématiques de la période des années 60. De grands classiques comme « Le Mépris » ou « Pierrot le fou » ou d’autres moins célèbres comme « Made in USA » avec Yves Afonso dans un de ses premiers rôles ou « Le petit soldat » brûlot (déjà) contre le colonialisme et l’OAS.
Donc Godard s’il n’est pas le meilleur est quand même un grand du cinéma qui mérite ce nouveau coffret dans une collection qui porte, tout simplement, son nom.
➤ Studiocanal, 59,99 € les sept DVD, 69,99 € les sept bluray avec quatre heures de bonus et un livret.

10:32 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : godard, coffret, dvd, studiocanal

24/04/2016

DVD et blu-ray : Que la Force envahisse votre télé

star wars, disney, lucas, dvd

Après la conquête du monde à travers les salles obscures, le septième volet de Star Wars débarque chez vous, en blu-ray et DVD. Un peu plus de 10 millions de spectateurs ont acheté un ticket pour aller découvrir la suite très attendue de la saga de George Lucas.

Cinq mois après sa sortie au cinéma, le film de JJ Abrams s'attaque au marché du DVD et du blu-ray. Une déferlante impressionnante part à l'assaut des foyers français. Impossible d'éviter le phénomène, même dans les coins les plus reculés des campagnes. Petit rappel : une vingtaine d'années après la fin du premier cycle, la République se bat toujours pour la liberté. À la tête des armées, la Princesse Leia joue son rôle de force tranquille. Le côté obscur est mené par Snoke avec pour factotum Kylo Ren (Adam Driver). Pour le contrer, la jeune Rey aidée de Finn, un soldat renégat. Le trio de "jeunes" face aux trois anciens. Si Han Solo joue un rôle central et continu, Luke Skywalker n'intervient qu'en dernier ressort, comme pour donner l'envie de voir la suite.

Le scénario ne brille pas par son originalité, mais est le plus fidèle aux trois premiers films de George Lucas. La nostalgie joue à fond, avec cependant suffisamment de nouveautés pour attirer les jeunes spectateurs. Cette édition vidéo propose quantité de bonus (uniquement avec le blu-ray). On peut notamment découvrir quelques scènes coupées qui n'apportent rien à l'intrigue, mais prouvent combien JJ Abrams s'est investi dans ce projet dantesque.

Très instructif également la genèse de BB8, le robot rond et véloce, fidèle à Rey et parfait dans le rôle de compagnon numérique. On apprend notamment qu'il est né sur un coin de nappe, de la main même du réalisateur et comment il est animé par des marionnettistes surdoués.

 

________

 

Trois conditionnements

 

Le réveil de la Force bénéficie de trois conditionnements. Le DVD est le moins cher mais il n'y a aucun bonus. Donc réservé aux rares qui n'ont pas déjà vu le film lors de sa sortie. Les bonus sont par contre très copieux pour la version blu-ray. De plus la haute définition est préférable pour un film bourré d'effets spéciaux. Sur le blu-ray réservé aux bonus, un long documentaire sur le « réveil de la saga », quelques scènes coupées et surtout un reportage sur la première lecture du scénario, avec autour d'une table les anciens et les nouveaux personnages. Les passionnés feront certainement l'acquisition de ces même blu-ray, mais dans un boitier métal du plus bel effet. Par contre, il ne semble pas exister encore de version 3D ou 4K.

 

 

Rendez-vous le 14 décembre

star wars, disney, lucas, dvd

Depuis son rachat par Disney, l'univers Star Wars est très présent. La machine, lancée par le 7e volet, est également l'occasion de développer des histoires parallèles. Si l'épisode 8 est attendue fin 2017, les fans ne resteront pas sur leur faim avec dès le 14 décembre 2016 la sortie de « Rogue One ». Situé entre les épisodes III et IV de la saga originelle, ce film de Gareth Edwards (Godzilla) racontera comment un commando rebelle se lance dans une mission pour voler les plans de l'Etoile Noire. L'occasion de découvrir de nouveaux personnages, de retrouver des robots connus et peut-être d'en savoir un peu plus sur l'origine de Rey...

 

 

20:11 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : star wars, disney, lucas, dvd

01/11/2015

DVD : Un coffret exhaustif pour toute l'originalité de Jane Campion

8 films, une série TV et 7 courts-métrages, le tout en 12 DVD.


Rares sont les cinéastes qui parviennent, dès leurs premières œuvres, à imposer un style, un ton, un univers. La marque des très grands, des visionnaires qui ne font pas simplement du cinéma mais participent à une grande œuvre, un tout cohérent. Jane Campion fait indéniablement partie de cette petite catégorie. Le coffret reprenant l'intégralité de ses réalisations en est la preuve évidente. La cinéaste néo-zélandaise, devenue mondialement connue avec La leçon de piano, a tenté d'apprendre son métier dans une école de cinéma australienne. Tenté seulement car elle regrette rapidement le conservatisme de ses professeurs.


Adorable Sweetie

Dans un entretien, repris en bonus dans un DVD, elle avoue qu'elle n'y a rien appris. Par contre elle a utilisé abondamment les structures et la pellicule mise à sa disposition. Cela donne quelques courts-métrages, jusqu'ici inédits en DVD, à découvrir. Des travaux d'école très aboutis comme le dérangeant A girl's own story, fondateur des thèmes de prédilection de Jane Campion (la sexualité, l'adolescence, le portrait de femmes) ou Peel, auréolé de la palme d'or du court-métrage à Cannes en 1986, quatre années après sa réalisation. Cette intégrale permet de retrouver dans des formats remastérisés les grands succès de Jane Campion mais aussi ses premiers films, plus déjantés, moins romantiques.
En fait il suffit de regarder Sweetie, premier long-métrage de la réalisatrice, pour comprendre que son originalité ne peut que conquérir un large public. Le dérouter aussi tant les thèmes abordés sont dérangeants. Sweetie c'est une jeune femme un peu folle, obèse et colérique, persuadée qu'elle a du talent et que bientôt elle sera une star mondiale. Elle débarque chez sa sœur, calme, posée, tentant de mener une "vie normale". La folie destructrice de Sweetie fait de ce film une boule d'énergie pure. Avec dans le rôle-titre Genevieve Lemon, devenue depuis une des actrices fétiche de Jane Campion.
L'intégrale offre également la première saison de Top of Lake, la série d'Arte. Dans les paysages extraordinaires de cette Nouvelle-Zélande réaliste (et qui n'a rien à voir avec celle de Peter Jackson), on se passionne pour cette histoire de fillette enceinte, de communauté de femmes brisées et de flic à fleur de peau au lourd passé. Productrice et réalisatrice (de quelques épisodes), Jane Campion a retrouvé Gerard Lee, son compagnon des premiers jours pour écrire cette saga dans la droite ligne de son univers. Incontournable.

'Intégrale Jane Campion', Pathé, 99,99 € le coffret DVD, 120 € le coffret blu-ray

04/11/2014

Lascars et Workingirls : des séries télé courtes et bonnes

Pas tout à fait des sitcoms, ces formats courts brillent par leur impertinence. Développés par Canal +, on y retrouve tout l’esprit caustique et inventif de la chaîne criptée.

 

lascars, workingGirls, studiocanal, dvd, blanche Gardin, Monsiur PoulpeUne entreprise sans âme dans un building en verre. Dans ces opens space des femmes travaillent. Du moins font acte de présence, notamment quand la patrone est là. La vision de l’entreprise donnée dans la série “Workingirls” est des plus étonnante. La DRH, totalement nymphomane, se désintéresse de ses employés, surtout s’ils sont du sexe féminin, la responsable communication ne manque jamais d’idées pour animer les équipes. Quant aux filles de l’accueil, gare, ce sont de vraies racailles.

La troisième et dernière saison est toujours aussi décapante. On retient de ces 12 épisodes de 13 minutes l’arrivée d’une vigile musclée et “burnée “interprétée par Anne Marivin et la superbe évolution pour Hélène : elle a un fiancé ! Pierrick employé au service courrier. Le couple, joué par Blanche Gardin et Monsieur Poulpe, mériterait presque une série à lui tout seul...

lascars, workingGirls, studiocanal, dvd, blanche Gardin, Monsiur PoulpeElDiablo, scénariste multitâches, après l’animation et la BD transporte son univers banlieusard des Lascars dans une série au casting impeccable. Les quatre potes vivent la “good life” dans leur banlieue. Du moins, ça, c’était la saison 1. La saison 2 débute par une scène où les Lascars se morfondent en prison. Mais qu’ont-ils fait pour finir au trou ? Ce sera le fil rouge de la série de 12 épisodes de 15 minutes chacun. Criblés de dettes, ils n’ont d’autre solution pour rembourser de travailler dans le “grec “de Mamadou, la star du quartier. Entre frites et kebab, ils vont multiplier les impairs et se mettre dans des situations pathétiques. Le tout dans un débit de paroles qui risque de désorienter toute personne qui n’a jamais entendu répéter dix fois en une minute « J’menbalécouyes ». C’est trash mais vrai. Et surtout hilarant.

"Workingirls”, Studiocanal, 14,99 euros

"Les Lascars”, Studiocanal, 14,99 euros

 

01/10/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Marchandise trompeuse

dvd, porno, mitraillette, jihad

Parfois, des entreprises arborent avec fierté un certificat ISO, garantie d'une certaine qualité. Loin d'être superflues, ces fréquentes analyses des produits commercialisés ont fait défaut dans deux cas précis.

La première histoire se déroule dans le Nord la semaine dernière. Le film vedette de l'année, Qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu (plus de 11 millions d'entrées au cinéma) sort en DVD. Des milliers de galettes sont mises en vente un peu partout. Même une enseigne de hard discount propose le film en tête de gondole. Certains l'achètent les yeux fermés, persuadés de passer un bon moment en famille. Mais quand ce couple met le disque dans l'appareil pour ses enfants puis sort dans le jardin, il ne se doute pas que durant quelques minutes leur progéniture, au lieu de rire aux malheurs de Christian Clavier et Chantal Lauby, ont pu visionner le début d'un film sur la sexualité des couples de plus de 40 ans... Une regrettable erreur, mise sur le compte du "fournisseur"... les magasins retirent tous les exemplaires défectueux.

Dans une autre grande chaîne de supermarchés, il s'agit cette fois d'un "défaut de vigilance" d'après les termes officiels. En prévision des fêtes de fin d'année, le responsable des ventes commande en Chine, des mitraillettes pour enfants. De ces jouets en plastique, semblables à des kalachnikov et qui font un bruit infernal. Quelques acheteurs indignés ont ramené leur exemplaire au vu des inscriptions sur la crosse. Pas moins qu'un croissant, le fameux symbole de l'Islam brandi par les terroristes de l'État islamique. Une arme pour jouer au jihad, pas du meilleur goût surtout en ce moment.

13:34 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dvd, porno, mitraillette, jihad

30/04/2014

DVD : Les hauts et les bas d'un couple suédois

 

bergman, ullmann, josephson, dvd, studiocanal

Chef d'œuvre du cinéma des années 70, « Scènes de la vie conjugale » d'Ingmar Bergman avec Liv Ullmann et Erland Josephson ressort en DVD et Blu-ray après un remarquable travail de restauration.

bergman, ullmann, josephson, dvd, studiocanalDans le coffret édité par Studiocanal, vous trouverez le film, mais également les six épisodes de la série TV à l'origine du long métrage. En grande partie autobiographique, cette histoire universelle des hauts et des bas dans un couple traverse les décennies. Mariés depuis dix ans, Marianne et Johann ont tout pour être heureux: deux enfants, d'excellents emplois... Mais quand le mari tombe amoureux de la jeune Paula, tout vole en éclat. Le film raconte vingt années de vie commune. Du bonheur des débuts à la violence de la séparation puis les retrouvailles. Très écrit, comme toujours avec Bergman, ce long-métrage permet à Liv Ullmann d'incarner une femme partagée entre amour fou, humiliation et désir impulsif. A redécouvrir.