27/05/2017

BD : Fourmille Gratule dans le sud profond d'Ekho

 


Des séries imaginées par Christophe Arleston après le succès de Lanfeust, « Ekho monde miroir » est sans doute la plus prometteuse, celle qui permettra au scénariste de multiplier les expériences et inventions. Fourmille Gratule, en route vers New York, a été projetée dans Ekho, le monde parallèle au notre. Là, la géographie est identique, mais la société a évolué différemment : pas d’électricité et beaucoup de magie. Devenue agent d’artistes, elle doit protéger Soledad, une célèbre chanteuse qui part en tournée dans le sud des Etats-Unis. Et malheureusement, dans ce monde miroir, la religion est aussi totalitaire que chez nous. Dans une chanson elle dit que les femmes doivent avoir le choix. Le choix de la maternité. Ce n’est pas au goût du révérend Fox, sorte de télévangéliste bas de gamme qui règne en maître au Texas et en Louisiane. Barbucci au dessin, rend Fourmille et Soledad très sexy, mais cela n’enlève rien au message politique fort de cette histoire qui résonne encore plus fort en ces temps où Trump a pris le pouvoir.
➤ « Ekho » (tome 6), Soleil, 14,50 €

26/09/2015

BD : La face cachée de Barcelone

 

ekho, arleston, barbucci, soleil

Christophe Arleston, quand il n’invente pas des jeux de mots rigolos pour ses séries de fantasy (Lanfeust, Trolls de Troy...), voyage beaucoup. Ces déplacements lui ont sans doute donné l’envie de les transformer en idée de série. Reste que la réalité ne l’intéresse que moyennement. Ce qu’il aime par-dessus tout c’est s’évader dans des mondes imaginaires, différents. Il a donc élaboré le canevas de la série “Ekhö, monde miroir” pour le dessinateur italien Alessandro Barbucci (WITCH, Sky Doll). La terre a un double. Comme une version inversée à travers un miroir. Deux mondes indépendants l’un de l’autre où se retrouvent deux humains normaux, Fourmille et Yuri. Ils ont fait le grand saut au cours d’une traversée de l’Atlantique en long-courrier. Quand ils arrivent à New York, c’est dans la réplique de la ville monde, celle où le fantastique et la magie ont droit de cité, contrairement à la technologie et aux sciences. Fourmille va tenter de s’adapter, devenir détective privée et mener des enquêtes en divers points de ce nouveau monde. Pour la quatrième aventure, elle découvre une ville de Barcelone encore plus baroque que la réelle. Elle devra sauver de la police son amie Grace (stripteaseuse) accusée d’avoir volé au grand artiste, un certain Salvator Dali, ses dernières créations. On apprécie les nombreux clins d’œil comme ce produit mis au point par le peintre pour ramollir les objets ou l’apparition d’un maître cuisinier, caricature savoureuse de Montalbà. Barbucci, qui vit désormais à Barcelone, a truffé aussi les rues de la ville de groupes de manifestants arborant les couleurs sang et or et réclamant une indépendance qui semble tout aussi hypothétique dans le monde miroir d’Ekhö... 

 

« Ekhö, monde miroir » (tome 4), Soleil, 14,50 euros (édition grand format en noir et blanc, 29,95 euros)

 

19:46 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ekho, arleston, barbucci, soleil

05/04/2013

BD : Deux mondes miroir dans Ekho de Barbucci et Arleston

ekho, monde miroir, arleston, barbucci, soleil

Drôle de nom pour une héroïne : Fourmille Gratule. Mais on ne s'interroge pas longtemps sur le patronyme de la belle. On se contente d'admirer son jolis minois, sa chevelure ondoyante, ses courbes généreuses... Fourmille est une bombe. 21 ans, étudiante en histoire de l'art, elle prend l'avion pour se rendre à New York voir une exposition du Caravage. Au-dessus de l'Atlantique, Fourmille somnole. Elle est placée à côté de Yuri Podrov, un chercheur en physique. Quand elle voit une sorte d'écureuil dans le couloir central, elle s'interroge. Quand elle l'entend parler, plus de doute, elle est persuadée de rêver. Il a cependant le temps de lui donner un bout de papier avec une adresse à New York. Arrivés à destination, Fourmille et Yuri découvrent que la mégapole américaine a bien changé. En fait ils se sont posé dans le New York d'Ekho, le monde miroir de la terre.

Un univers steampunk imaginé par Arleston et dessiné par Barbucci, le génial créateur de Witch et Monster Allergy. Du charme, de l'humour et de l'action : ça sent le Lanfeust des années 2010 !

« Ekho » (tome 1), Soleil, 13,95 €


Bande annonce Ekhö par SoleilProductions