01/10/2016

BD : Le blues des patrons

 

isa,patrons,cac40,parisot,gattaz,fluide glacial

Mais que devient Laurence Parisot depuis qu'elle n'est plus patronne des patrons ? Elle a quitté les radars médiatiques mais reste au centre de cet album de récits complets signés Isa. La dessinatrice, habituée des pages de Fluide Glacial, raconte les soucis de la pauvre dirigeante mise sur la touche par les dirigeants ringards du CAC 40 au profit d'un fils à papa peu charismatique. Des fils à papa il y en a beaucoup d'ailleurs, d'Arnaud Lagardère aux Dassault. Ces derniers en prennent pour leur grade dans quelques histoires qui sont certainement plus proches de la réalité quand on constate que Le Drian vient de signer avec l'Inde l'achat de 36 avions Rafale. Alors ne vous privez pas de rigoler car jamais les actionnaires ne toucheront de dividendes sur les rires.

"Terreur sur le CAC 40", Fluide Glacial, 12 euros

11/02/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Patron qui s'en dédit

gattaz, chômeurs, pin's, cdi

Il faut réformer le marché du travail. Sinon le chômage en France pourrait grimper à 13 ou 14 %. Cette prédiction particulièrement pessimiste a été prononcée par Pierre Gattaz, patron du Medef. Faut-il le croire ? Vu les résultats de ses précédentes déclarations, on peut en douter.

Souvenez-vous. François Hollande lance le Pacte de responsabilité. Des aides massives aux entreprises qui en échange s'engagent à embaucher. L'enveloppe, en deux ans, est chiffrée à plus de 33 milliards d'euros, notamment par l'entremise du CICE (crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi). Gattaz, enthousiaste, lance l'opération "Un million d'emplois". Les entreprises françaises vont créer un million d'emplois et les patrons sont invités à le faire savoir en arborant un pin's spécifique.

Aujourd'hui, les pin's sont tombés aux oubliettes, de même que les emplois promis. Par contre les milliards d'aides ont fait des petits, largement redistribués en dividendes aux actionnaires. Mais le patronat français en exige toujours plus. Il entend profiter de la réforme du code du travail menée par Myriam El Khomry pour "aménager" (lire supprimer en langage patronal) les 35 heures et le CDI. Et Pierre Gattaz de se féliciter hier matin sur France Info de la trouvaille des Italiens : un CDI avec une période d'essai de trois ans.

Trois ans, souvent le temps durant lequel les patrons restent en poste à la tête des grandes entreprises. Et quand ils partent, ce ne sont pas les mains vides comme un salarié à la fin de sa période d'essai, mais les poches lestées de quelques millions en primes et autres retraites chapeau.

09:49 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gattaz, chômeurs, pin's, cdi