29/07/2017

BD : Retour sur la débâcle française dans "Une génération française"

 


Alors que le film « Dunkerque » de Christopher Nolan vient de sortir sur les écrans, le second tome de la série historique « Une génération française » se passe aussi en partie lors de l’opération Dynamo. Le premier tome racontait la jeunesse dorée puis la déroute de Martin Favre, un jeune artilleur. Il est sauvé du peloton d’exécution par un tankiste français, Tanguy Brettin d’Arçonet. Ce fils de militaire refuse de rendre les armes. Il est volontaire pour retarder la progression des Allemands en route pour Dunkerque. Avec quelques soldats déterminés, il tient un pont et stoppe les hordes nazis quelques heures, juste ce qu’il faut pour que l’évacuation des soldats britanniques et français soit un succès. Pour raconter ces trois destins de jeunes Français face à la guerre, Thierry Gloris, le scénariste, a choisi trois dessinateurs différents. Eduardo Ocana pour l’artilleur Martin, Manuel Garcia pour Tanguy qui vient de paraître et Ana-Luiza Koehler pour la jeune sœur de Martin, Zoé, titre en librairie le 23 août prochain.
➤ « Une génération française » (tome 2), Soleil Quadrants, 14,50 € 

31/03/2015

BD : L'oracle de la NSA nous écoute

 

oracle, nsa, gloris, bleda, casterman

Il s'appelle Appolo. Ce jeune Noir américain est autiste. Du genre Rain Man, à l'esprit surdoué qui assimile tout instantanément. Ses capacités, repérées par la NSA, le service d'écoute des services secrets américains, sont exploitées au quotidien. Plongé en catalepsie, il ingurgite des milliers d'informations et peut répondre à n'importe quelle question. Ou annoncer des événements en préparation. Voilà comment il est devenu l'Oracle et que ses « visions » revêtent une importance cruciale. Le problème avec Appolo, c'est sa dépendance complète à sa mère. Tel un enfant de 5 ans, il est incapable de faire les choses du quotidien. Et s'il n'a pas cet environnement apaisant, il est trop perturbé pour avoir la moindre vision. Quand sa mère se fait renverser par un chauffard, le programme à plusieurs millions de dollars s'arrête. Seule solution, confier Appolo à sa demi-sœur, Oz, flic tête brûlée. Personnages complexes, loin des clichés déjà-vu, intrigue à plusieurs niveaux, cette série écrite par Gloris et dessinée par Bleda passionnera les amateurs de série télé genre « 24 heures ».

 

« NSA » (tome 1), Casterman, 13,50 €

 

08:16 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : oracle, nsa, gloris, bleda, casterman

20/07/2011

Violence, pouvoir et religion à "Méridia"

 

Gloris, Mouclier, Delcourt, Méridia

Gloris, Mouclier, Delcourt, MéridiaDans le monde de Méridia, les différentes régions civilisées, en plus de se battre contre les barbares du Nord, doivent régulièrement s'entredéchirer dans des guerres fratricides. La période historique semble correspondre à la Renaissance italienne, avec cependant du fantastique en plus des intrigues. Cet univers riche et complexe imaginé par Thierry Gloris, le lecteur le découvre avec les yeux du jeune Lysandre. Ce novice, promis à la fonction de prêtre (ainsi qu'à la castration qui va de pair), est attaqué par des bandits de grands chemins. Ils massacrent la délégation et volent des fleurs de Dorkéïne très convoitées. Lysandre, capturé, est offert en cadeau au chef. On craint pour lui les pires sévices mais Baskia se révèle être son amour de jeunesse.

En plus de la violence, le sexe fait une étonnante apparition dans cette BD décidément hors genre. Un couple de héros ouvertement homosexuels, une prêtresse violée jurant de se venger, des créatures monstrueuses et des batailles sanglantes à l'épée : le lecteur en a pour son argent. D'autant que le tout est dessiné par Joël Mouclier, excellent peintre baroque.

« Méridia » (tome 1), Delcourt, 13,95 €

21:48 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gloris, mouclier, delcourt, méridia

18/04/2010

Toutes les vies

Ainsi va la vie.jpgAprès les films chorales, voici les BD du même genre. Ce roman graphique de Gloris (scénario) et Charve (dessin) raconte le quotidien de six amis, quatre garçons et deux filles, la trentaine. Avec de très nombreux retours en arrière, quand ils étaient encore étudiants, déconneurs et plein d'enthousiasme. Stéph se frotte à la dure vie du chef d'entreprise, Laurent végète dans son emploi de banquier, Sophie tente d'intéresser une classe d'adolescents, Djed est chômeur longue durée, Natacha est toujours étudiante. Quant à François, le personnage pivot, il est resté le geek passionné de jeux vidéo, casanier, amoureux transi. Au début, cela ressemble à une version plus jeunes de Plus belle la vie, mais rapidement on découvre les failles des personnages, leurs échecs, leurs renoncements. Un petit bijou de psychologie où chacun y trouvera un peu de son histoire.

« Ainsi va la vie », Drugstore, 17 €

06:19 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gloris, charve, drugstore

10/09/2009

Violence et religion

missi dominici 1.jpgLe Moyen Age sans violence c'est un peu comme un couscous sans harissa : cela manque de saveur et de piquant. Les scénaristes de BD l'ont bien compris, se permettant dans diverses séries des déchaînements de fureur sans commune mesure avec ce qui se passe dans nos banlieues actuellement. « Missi Dominici » de Gloris (scénario) et Dellac (dessin) nous éclaire sur une corporation encore dans l'ombre. Ces hommes d'armes, mandatés par le Vatican, avaient pour mission de récupérer des reliques partout en Europe. Le jeune Ronan Chantilly de Guivre est associé à l'expérimenté Ernst Wolfram. Ils se rendent à Riga, ville nouvelle sur la Baltique. Leur objectif : un clou de la sainte croix. Ils auront fort à faire dans cette région où le christianisme balbutiant est battu en brèche par les croyances des Lives, des barbares aux pouvoirs magiques. Mais le duo aussi a des armes inédites à son actif. Comme lire dans les pensées ou se transformer en bête féroce. La saga religieuse se transforme rapidement en quête fantastique où il est question d'un enfant aux pouvoirs immenses. Un peu de religion, beaucoup de violence : le Moyen Age dans toute sa splendeur...

« Missi Dominici » (tome 1), Vents d'Ouest, 13 €

 

05/12/2008

Victoire à Waterloo

waterloo_1911_01.jpg


La belle uchronie que voilà : à la bataille de Waterloo, Grouchy n’est pas arrivé en retard. Résultat, Napoléon gagne cette bataille et la face du monde et de l’Histoire est totalement modifiée. Thierry Gloris, le scénariste, a donc imaginé une Europe en 1911 totalement différente. Les deux puissances coloniales (France et Grande-Bretagne), règnent sur le monde. A Paris, un détective privé fait de plus en plus parler de lui. Théophile Duroc a une façon très personnelle de résoudre les énigmes : observation et déduction. Duroc est la version française du Sherlock Holmes de notre réalité. Contacté par le conservateur d’un musée d'archéologie des colonies, Duroc se lance sur la piste du voleur d’un objet précieux et mystérieux. Un voleur roux, agile et à la force titanesque. Dessinée par Emiliano Zarcone, cette série mêlant enquête policière, science-fiction et fantastique, sans être radicalement originale, est une agréable variation sur l’histoire de France.
« Waterloo 1911 » (tome 1), Delcourt, 12,90 €.


06:17 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gloris, zarcone, delcourt