14/08/2017

Livres : Roi des Aulnes et maître du polar

 


Les lecteurs habituels de Musso (Guillaume, pas Valentin, qui lui, a opté pour le polar dès ses débuts) seront sans doute un peu étonnés. Mais alors, les surprises de ce genre, on les découvre avec délectation. Reprenant avec bonheur les péripéties de son héroïne devenue récurrente, la flic de choc et de charme Madeline Greene, rencontrée dans « L’appel de l’ange », l’écrivain qui tombait souvent dans le sentimentalo-fantastique, a l’air d’avoir trouvé son vrai créneau. C’est ainsi qu’on est immédiatement conquis par Gaspard, écrivain lui-même, désabusé, misanthrope, dégoûté des autres et de lui-même, qui va se sentir tout à coup très concerné (et nous avec) par les énigmes qui entourent la soi-disant mort du petit Julien, fils du célèbre peintre Sean Lorenz. De Paris à New-York, Madeline et lui se mettent en chasse. Chaud devant !
 ➤ « Un appartement à Paris », Guillaume Musso, XO, 21,90 €

Fabienne Huart
 
 

28/10/2007

L'argent, ce vil héros

b4fde0fca754f04d72a26fd576eba158.jpgComment rendre les opérations en bourse passionnantes pour des lecteurs de BD ? Tout simplement en transposant l'intrigue du Comte de Monte Cristo dans les milieux de la finance. Boisserie et Guillaume ont donc écrit une histoire de machination financière illustrée par Juszezak. Les problème de ce premier tome, c'est que l'on cherche toujours le personnage qui joue le rôle du « bon ». A priori c'est Alexandre, un jeune trader qui travaille au marché à terme pour une grande banque. Mais les auteurs ont beau tenter de le rendre sympathique, il reste avant tout un courtier qui flirte sans cesse avec la légalité, qui n'hésite pas à tricher pour cacher des pertes... La description de ce milieu est réaliste, implacable, souvent abjecte. Alors quand il est question d'une machination contre Alexandre, on se dit que finalement, il l'a bien cherché. On ne brasse pas des millions sans avoir à un moment, au moins avec sa conscience, à rendre des comptes. Le premier tome démontre le piège dans lequel il tombe. Le second verra l'apparition de Dantès, un autre capitaliste venu pour venger Alexandre. Pendant ce temps, la pauvreté augmente partout en France et dans le monde...
("Dantès", Dargaud, 9,80 €)