29/06/2017

De choses et d'autres : Il ne reste plus qu’à pleurer


Est-ce un mauvais alignement des planètes ou l’évolution normale de l’humanité mais j’ai la désagréable impression ces derniers temps que plus rien ne tourne rond. Comme si notre société était en train de virer folle en deux temps trois mouvements. Un sentiment personnel d’être largué, ne plus trop comprendre ce qui arrive. Comment, par exemple, expliquer le succès de l’émission de Cyril Hanouna ? Bête, vulgaire, humiliant : le programme est pourtant de plus en plus suivi. Qui peut trouver de l’intérêt à ces soliloques obséquieux entrelardés de blagues sexistes et autres mots d’une langue inconnue (rassrah, darka...) ? Suis-je à ce point devenu vieux, allergique aux nouveautés ?
Autre exemple, les publicités. Comment imaginer que l’on vende quoi que ce soit en diffusant des spots encore plus mauvais que les sketches tournés dans les MJC au début des années 80 lors des balbutiements de la vidéo amateur. Gifi se distingue dans le genre, si ridicule qu’on ne peut même pas en rire, il ne nous reste plus qu’à pleurer. Pour vendre un jacuzzi, la marque de magasins fait appel à deux stars françaises : Benjamin Castaldi et Loana. Un Castaldi qui surjoue ses prétentions de cinéaste et une Loana choisie uniquement pour se moquer d’elle. Castaldi, à grand renfort de gesticulations et de grimaces, prétend diriger la starlette déchue. Il lui demande de tremper un pied dans le jacuzzi. Et quand elle effleure l’eau, un trucage vidéo la transforme en pin-up jeune et longiligne. Car Loana, selon l’expression populaire, a mal vieilli et pris des rondeurs.
Jouée de manière exécrable, idiote, stigmatisant les gros, cette pub est un ultime signe dans une société en décrépitude. Je serais dépressif, je me flinguerais dans la minute. 
(Chronique parue le 26 juin 2017 en dernière page de l'Indépendant)

09/06/2017

De choses et d'autres : Il ne reste plus qu’à pleurer


Est-ce un mauvais alignement des planètes ou l’évolution normale de l’humanité mais j’ai la désagréable impression ces derniers temps que plus rien ne tourne rond. Comme si notre société était en train de virer folle en deux temps trois mouvements. Un sentiment personnel d’être largué, ne plus trop comprendre ce qui arrive. Comment, par exemple, expliquer le succès de l’émission de Cyril Hanouna ? Bête, vulgaire, humiliant : le programme est pourtant de plus en plus suivi. Qui peut trouver de l’intérêt à ces soliloques obséquieux entrelardés de blagues sexistes et autres mots d’une langue inconnue (rassrah, darka...) ? Suis-je à ce point devenu vieux, allergique aux nouveautés ?

Autre exemple, les publicités. Comment imaginer que l’on vende quoi que ce soit en diffusant des spots encore plus mauvais que les sketches tournés dans les MJC au début des années 80 lors des balbutiements de la vidéo amateur. Gifi se distingue dans le genre, si ridicule qu’on ne peut même pas en rire, il ne nous reste plus qu’à pleurer. Pour vendre un jacuzzi, la marque de magasins fait appel à deux stars françaises : Benjamin Castaldi et Loana. Un Castaldi qui surjoue ses prétentions de cinéaste et une Loana choisie uniquement pour se moquer d’elle. Castaldi, à grand renfort de gesticulations et de grimaces, prétend diriger la starlette déchue. Il lui demande de tremper un pied dans le jacuzzi. Et quand elle effleure l’eau, un trucage vidéo la transforme en pin-up jeune et longiligne. 
Car Loana, selon l’expression populaire, a mal vieilli et pris des rondeurs.
Jouée de manière exécrable, idiote, stigmatisant les gros, cette pub est un ultime signe dans une société en décrépitude. 
Je serais dépressif, je me flinguerais dans la minute. 

16/09/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Rentrée médiatique tronquée

barthès,hanouna,morandini,casting,cnews

Yann Barthès sur TMC, Thomas Thouroude sur France 2, Yves Calvi sur LCI, Victor Robert aux rênes du Grand Journal : la rentrée médiatique, vaste jeu de chaises musicales, est pourtant incomplète cette année. Normalement, chaque soir, entre 18 heures et 19 heures, le grand bateleur des news, le roi du direct, du rire sardonique et du dentier éclatant de blancheur devait animer une session d'informations sur Cnews, la nouvelle Itélé. Heureusement pour Cyril Hanouna et ses concurrents, ce monstre de travail, abonné aux audiences exponentielles et aux scoops de dernière minute, a déclaré forfait à l'ultime limite. Pas de son plein gré. Une triste histoire avec la justice pour des castings gays et vaguement pornos. Jean-Marc Morandini (même les plus isolés du fin fond de la montagne l'auront reconnu dans ce portrait bourré de superlatif, comme ses émissions) attend toujours de savoir si les plaintes de plusieurs comédiens pour « corruption de mineur » et « harcèlement sexuel et travail clandestin » vont le conduire devant les prétoires ou lui rendre ses fauteuils à Europe1 et Cnews, blanchi de tout soupçon (comme ses dents).

En attendant, terminée la ration de Morandini en direct. Il n'y a bien que Nicolas Canteloup qui se permette de l'imiter dans sa chronique matinale. Mais on devine des rires jaunes dans le studio. Les fans doivent se contenter de « Crimes », émissions enregistrées sur NRJ12. En attendant son nouveau concept qu'il trépigne de lancer : « Déclaré innocent ! » 

08/09/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Le cas Petit Journal

cyrille eldin,petit journal,canal+,hanouna,c8

La curée est lancée. Comme l'an dernier avec Maïtena Biraben aux commandes du Grand Journal de Canal Plus, les internautes se déchaînent sur l'arrivée de Cyrille Eldin aux manettes du Petit Journal. "Nul", "sexiste", "égocentriste", les appréciations sur Twitter ne font pas dans la dentelle.

Certes ce n'est pas fameux, mais j'ai toujours pensé qu'on accordait trop d'importance à Yann Barthès, l'ancien présentateur. Il incarnait la liberté de penser, l'insolence... il est aujourd'hui sur TF1. La messe est dite. La télé aujourd'hui ressemble aux jeux du cirque des Romains. On se lance dans l'arène, on tente de survivre un peu mais très vite le public hystérique, pouce vers le bas, signe la mise à mort. Malheur à la victime. Cyrille Eldin risque, comme Maïtena Biraben, de traîner ces débuts poussifs jusqu'à l'hallali final. Un qui doit apprécier, c'est Victor Robert. Nouveau présentateur du Grand Journal, sa prestation est passée totalement inaperçue. Parfois, mieux vaut être discret, même si les audiences s'en ressentent forcément.

Ce "Canal + Bashing", loin de décevoir le patron de la chaîne, le conforte dans ses choix. Pour lui le "clair" est annexe. Moins il y en a, mieux il se porte. Toujours ça de concurrence en moins pour son chouchou, Cyril Hanouna sur C8. Justement ce dernier, sur les plages horaires du Grand et du Petit Journal, a battu des records. Pourtant, à choisir, Cyrille Eldin, avec des pastilles humoristiques de Michel Fau ou Blanche Gardin, reste mille fois mieux que l'agité du bocal aidé d'Enora Malagré ou Benjamin Castaldi.

24/06/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Torture ou hypnose ?

hanouna, hypnose, torture, abdeslam, rihanna

Le sondage fait mal au pays des droits de l'Homme : 36 % des Français estiment que dans certains cas exceptionnels (attentat, guerre, etc.), on peut accepter le recours à la torture. Une majorité, 54 % exactement, trouve normal qu'un policier "envoie des décharges électriques sur une personne soupçonnée d'avoir posé une bombe prête à exploser". Les terroristes de Daech, en tuant des innocents, nous replongent en plein Moyen Âge. D'un côté, "Ils tuent donc on a le droit de les torturer". De l'autre, "Ils nous torturent, donc on tue pour se venger".

Il doit pourtant exister d'autres solutions pour soutirer des informations aux suspects. En regardant l'autre soir une émission sur la TNT, je découvre qu'un célèbre "mentaliste" ou "hypnotiseur", est parvenu à faire croire à trois chroniqueurs du talk-show de Cyril Hanouna qu'ils étaient en présence de Rihanna. En réalité, ils étaient face à... un âne. Une séquence absolument pas bidonnée selon les victimes. Mais si cet "hypnotiseur" se révèle si bon et efficace, pourquoi ne propose-t-il pas ses services à l'État français plutôt que de chercher à remplir des salles de spectateurs crédules ? On le laisse deux heures avec Abdeslam, par exemple, et le présumé terroriste racontera en détail la soirée du 13 novembre. On saura s'il a encore des complices dans la nature, si d'autres attentats sont en préparation. On ne lui demande pas de voir un âne mais simplement de devenir doux et coopératif comme un agneau.

À moins que les fameux "hypnotiseurs" ne pratiquent le charlatanisme à tout va.

23/01/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : Des Gérard aux Cyril

D'ici peu, il faudra rebaptiser les Gérards de la télévision. Par exemple en Cyrils tant Cyril Hanouna semble bien représenter ce qui se fait de pire sur le petit écran. Je ne suis pas loin de partager cette opinion, mais c'est surtout une évidence au vu du palmarès de la 19e édition, dévoilé lundi soir en direct sur Paris Première. En plus de remporter haut la main le Gérard de l'animateur, le trublion de D8 s'est également imposé dans les catégories « Gérard de l’animateur qui a tellement réussi à squatter les programmes de sa chaîne qu’il va devenir encore plus difficile à déloger que l’État Islamique en Syrie » et « Gérard de l’animateur qui a visiblement dû réussir pour coucher ». Le roi de la soirée, absent on s'en serait douté, a pu se consoler en constatant que sa complice, Enora Malagré, en a également pris pour son grade. Sacrée pire animatrice du PAF, elle s'impose aussi dans une catégorie qui la définit à la perfection : « Gérard de l’animatrice qui avait toutes les qualités pour vendre du poisson à la criée, mais qui a préféré vendre de la soupe à la télé ». Émission méchante, les Gérards de la télévision permettent, une fois par an, de rire de bon cœur de présentateurs qui ordinairement nous énervent ou nous insupportent. Mais ce n'est que de l'humour. Pour preuve, ce lundi, deux animatrices ont joué le jeu. Alessandra Sublet, Gérard du paradoxe, en a profité pour régler ses comptes avec Thierry Ardisson. Quant à Valérie Damidot, malgré son échec au Gérard de l'accident industriel, elle est monté sur scène et a même fait de la figuration dans un sketch. Chapeau mesdames ! 

Chronique "De choses et d'autres" parue le 20 janvier en dernière page de l'Indépendant.

27/12/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Trop rares Gérards

gérard, télévision, hanouna, énora, morandiniHeureux d'achever 2014. Il est des années tristes et insipides que personne ne regrette. 2014 remporte le pompon. Le mondial de foot ? M'en foot complètement (en plus ce sont les Allemands qui ont gagné en finale...) Les élections municipales ? Les trois-quarts des Français ne se souviennent plus pour qui ils ont voté... Le retour de Sarkozy ? Même lui, j'en ai peur, tente déjà de l'oublier.

De 2015, dans moins d'une semaine, sortira un autre millésime. Enfin, c'est ce dont on essaie invariablement de se persuader fin décembre. Pour ma part, j'ai au moins une bonne raison de me réjouir (en dehors du fait que je pars une semaine en vacances) : le 19 janvier seront décernés les Gérard de la TV. Sorte de mise en abîme de la désespérante nullité de la majorité des émissions proposées sur l'essentiel des chaînes, il s'agit de récompenser d'un parpaing recouvert de peinture dorée "les pires programmes et animateurs". Vous pouvez déjà voter pour le pire animateur et la pire animatrice sur le site de Télé Loisirs.

gérard, télévision, hanouna, énora, morandiniJe sens que D8 va faire carton plein cette année. On trouve en effet dans les nominés Cyril Hanouna et Enora Malagré. Ils méritent largement de l'emporter face aux pâles Antoine de Caunes ou Karine Ferri. Et ils ont suffisamment d'humour pour se rendre à la cérémonie et recevoir leur trophée.

Mon seul regret : la disparition de Morandini. Mais je suggère aux organisateurs de lui décerner un Gérard d'honneur pour "l'animateur qui n'a plus d'émission, mais franchement tout le monde l'a oublié et notre santé mentale ne s'en porte que mieux".

14/11/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Je suis un faux gentil

gentillesse, journée, hollande, sarkozy, usap, hanouna, philae, rosetta

François Hollande m'épate. Voilà un président de la République sûr de lui et d'une grandeur tout à l'honneur de notre beau pays. Bien entendu, la voie était toute tracée après les cinq années de bonheur passées sous la houlette de Nicolas Sarkozy. Dommage que la vraie vie ne soit pas comme à l'école des Fans, ces deux-là auraient mérité d'être déclarés ex-aequo. Le pays ne s'en serait que mieux porté, même s'il est impossible de trouver nation où l'herbe y est plus verte.

Chaque jour je regarde religieusement l'émission de Cyril Hanouna, le plus grand animateur télé de ces cinq dernières décennies. Son humour, ses réparties, son rire ensoleillent mes avant-soirées. Mais que faisait-on pour se distraire avant l'éclosion de son talent ?

Comment ne pas vibrer en assistant à un match de l'USAP ? Même plongée dans les profondeurs de la ProD2, l'équipe reste vaillante, engagée, courageuse et fidèle à ses valeurs centenaires. Toutes les autres formations de la région devraient en prendre de la graine.

Extraordinaire l'exploit des chercheurs européens. Poser un robot sur une comète, voilà des millions d'euros judicieusement dépensés pour un projet essentiel et vital. Et dire que cet argent aurait pu bêtement servir à trouver un vaccin contre le paludisme.

Voilà, c'était ma contribution à la journée de la gentillesse (chaque année le 13 novembre). Vous aurez compris qu'en fait, je ne pense pas une miette de toutes ces mièvreries... Mais une fois par an, je fais un effort.

19/11/2013

NET ET SANS BAVURE : Dernière pirouette

Ils nous auront fait rire jusqu'au bout ces footballeurs français. Passons sur les déclarations guerrières de Giroud "prêt à mourir sur le terrain" (on n'en demande pas tant, trois buts suffisent...) et intéressons-nous à un canular devenu information. Un site parodique de France Football, FootballFrance.fr, annonce que la chaîne de la TNT, D8, se positionne sur les rangs pour acquérir les droits de diffusion télé des matches de l'équipe de France. Et pour rendre le programme plus attractif, Cyril Hanouna serait aux commentaires. Après le match, Enora Malagré animera un talkshow intitulé "Touche pas à mon équipe de France"...

Faut-il que les Bleus aient perdu de leur crédit pour que Le Figaro reprenne au comptant cette fausse information. Il est vrai que parfois, plus c'est énorme, plus ça marche. Mais là, quand même... Et devinez qui a dévoilé le pot aux roses ? Le blog de Jean-Marc Morandini. Non pas que l'animateur radio s'intéresse au foot, mais dès que le nom de Cyril Hanouna apparaît quelque part, il lance ses "limiers" pour tenter de trouver le petit détail qui pourrait desservir l'animateur vedette de D8 et ennemi numéro 1 de Morandini.

En fait FootballFrance.fr aurait dû taper encore plus fort. Hanouna titularisé à la pointe de l'attaque et Morandini à la place de Deschamps. Au moins le Figaro ne se serait pas fait piéger. Et on aurait eu une petite chance de se qualifier...

PS : Après deux années de présence en dernière page de l'Indépendant et plus de 500 chroniques, je tire ma révérence. Merci à tous d'avoir parfois souri à mes trouvailles.