05/02/2017

BD : Compostelle, son chemin et ses ampoules

norvégien,compostelle,jason,delcourt

A 50 ans, Jason, dessinateur norvégien installé à Montpellier, décide de faire le chemin de Compostelle. Pourquoi ? Les autres marcheurs lui posent souvent la question. Il la transforme en gag récurrent quand il répond : « C’était ça ou acheter une Porsche ». S’il veut faire ces 300 km de Bayonne à l’Océan, c’est aussi pour améliorer sa relation avec les autres. Mais il n’y parvient pas toujours, passant souvent ses soirées seul dans des gîtes pourtant remplis de pèlerins. Ce récit, en noir et blanc de 190 pages, donne parfois envie de faire son sac et de partir dans la foulée à la recherche d’une spiritualité qui nous fait défaut dans notre vie quotidienne si stressante. Sauf si on est allergique aux ampoules aux pieds, aux punaises de lit et aux tortillas au petit-déjeuner...

➤ « Un Norvégien vers Compostelle », Delcourt Shampooing, 15,50 €

 

 

21/02/2011

Bourreaux insulaires

Vehlmann, Jason, Glénat

Gweny, une adolescente taciturne, cherche son père. Il y a des années il est parti à la recherche d'un trésor après avoir trouvé en bord de mer une mystérieuse carte dans une bouteille. En trouvant elle aussi une carte, elle se doute que le moment est venu de partir à l'aventure. En compagnie de marins peu scrupuleux elle aborde quelques semaines plus tard cette île se révélant plus mortelle que mystérieuse. Car c'est là qu'est installée une école de bourreaux. Les cartes au trésor servent d'appât pour amener des cobayes servant aux exercices pratiques des élèves. Ce scénario aussi farfelu qu'étonnant est issu de l'imagination de Fabien Vehlmann refusant décidément de se laisser enfermer dans un style donné. Il est illustré par Jason, auteur norvégien installé à Montpellier, virtuose de la Ligne claire animalière. Simple, précis, efficace, ce bel album aurait parfaitement eu sa place dans la collection Shampoing de Lewis Trondheim.

« L'île aux cent mille morts », Glénat, 15 €


08:28 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vehlmann, jason, glénat