15/07/2017

BD : Les survivants rentrent à bon port

 

Fin de galère pour les survivants du vaisseau spatial échoué sur une planète inconnue et dangereuse, où des anomalies quantiques leur font faire des bonds dans le futur. Après quatre tomes bourrés de péripéties et de rencontres avec des races extraterrestres toutes plus étonnantes les unes que les autres, la grande spécialité de Léo le scénariste et dessinateur des Mondes d’Aldébaran, ils voient enfin le bout du tunnel avec l’arrivée de Sven, le compagnon de Kim Keller. Il explique le rôle de la mantrisse de cette planète et les ramène à Aldebaran. Là, après un temps pour réapprendre à vivre sans avoir peur au quotidien, Manon, le personnage clé de « Survivants », devrait rencontrer Kim. Mais ce sera pour le prochain cycle. Peut-être le dernier pour l’auteur brésilien âgé de 73 ans.
➤ « Survivants » (tome 5/5), Dargaud, 11,99 €

09:50 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : léo, aldebaran, survivants, dargaud

02/05/2017

BD : La révolte des mammifères marins

 


Suite et fin de la série « Mermaid Project », écrite par Léo avec Corine Jamar et dessinée par Fred Simon. Dans un futur proche, l’équilibre politique du monde a changé. Crise écologique oblige, certains pays émergents ont pris le dessus. Mais cela n’empêche pas les vieilles démocraties d’exister et surtout, les grands groupes industriels d’avoir la mainmise sur nombre de leviers. Romane et El Malik, deux policiers français, tentent de déjouer un complot de la société Algapower. Grâce à des manipulations génétiques, ils ont rendu compatibles certains humains avec des dauphins. Sur une plateforme au large du Brésil, ces savants fous procèdent aux premières hybridations. Une buste humain greffé à une queue de dauphin. La lutte finale verra l’arrivée d’une armée de mammifères marins, bien décidés à dire leur mot sur cette aberration de la nature. Dessinée dans une ligne claire d’une rare efficacité, cette série dont le premier cycle est clos, va se prolonger, les trois premières pages de la suite étant proposées, en noir et blanc, en fin d’album. Alléchant.
➤ « Mermaid Project » (tome 5), Dargaud, 13,99 € 

29/12/2016

BD : Léo de retour au pays

amazonie,léo,marchal,rodolphe,kenya,dargaud

Léo, dessinateur et scénariste formidable créateur de mondes (Aldébaran, Bételgeuse...), s’il a fait l’essentiel de sa carrière en France, est originaire du Brésil. Un pays qui n’est désormais plus totalement absent de son œuvre puisqu’il signe avec Rodolphe au scénario et Marchal au dessin, un troisième cycle de « Kenya » se déroulant en Amazonie. Kathy Austin, membre des services secrets anglais, rentre juste de ses pérégrinations africaines qu’elle doit repartir pour l’Amérique du Sud. Un pasteur vivant dans un dispensaire loin de toute civilisation, a recueilli un photographe mourant. Sur sa dernière pellicule, la photo d’un immense humanoïde à la peau blanchâtre. Un extraterrestre ? C’est la mission de la belle et intrépide Kathy qui retrouve sur son chemin le pilote d’avion américain Hank Grabble mais également quelques anciens nazis (l’histoire se déroule en 1949) et un consul anglais pittoresque au langage incroyablement grossier. Un premier tome très prometteur, entre science-fiction et espionnage.

➤ « Amazonie », Dargaud, 11,99 €

 

30/03/2016

BD : Centaurus, cette nouvelle Terre

centaurus, letendre, léo, janjetov, delcourt

L'imagination de Léo et de Letendre semble sans limite. Ces deux auteurs sont devenus les spécialistes des histoires d'exploration spatiale. "Centaurus" raconte comment l'Humanité, face à la désertification de la Terre, a lancé un immense vaisseau monde dans l'espace pour coloniser une planète dotée d'une atmosphère compatible à la vie. Un périple de 400 ans, plusieurs générations et enfin l'exploration de cette "terre étrangère" nommée Vera. Un petit groupe se rend sur place pour évaluer les possibles dangers. Et rapidement ils sont légion : des insectes gigantesques, des oiseaux pieuvres, des petits hommes blanchâtres, des ruines menaçantes... Des découvertes qui n'empêchent pas les savants de progresser jusqu'à un lieu en tout point identique à un monument de la vraie Terre. Dessinée par Janjetov, cette saga passionnante et palpitante s'intéresse aussi aux relations entre explorateurs. Ou comment trouver l'équilibre dans un groupe disparate et jamais d'accord...

« Centaurus" (tome 2), Delcourt, 12 euros

 

05/12/2015

BD : Terminus à Antarès

 

Avouons-le : c'est toujours avec une certaine appréhension que l'on débute la lecture d'un album censé clore un cycle des Mondes d'Aldebaran de Léo. Ce sixième épisode d'Antarès, paru fin août, met un point final aux tribulations de Kim et ses amis sur cette planète. Avant le résumé des titres précédents, l'éditeur a eu la bonne idée de raconter en quatre pages illustrées « Les voyages de Kim ». Une façon de remettre le lecteur dans le bain avant cet ultime galop à la surface d'Antarès. Kim et Alexandra disparaissent dans une navette fantôme. Elles retrouvent la petite fille de Kim et la sœur de Zao. Le contact avec les extraterrestres a enfin lieu. Mais ces derniers sont excessivement prudents. Si l'intrigue donne quelques réponses, on sent que l'auteur a surtout ménagé le suspense pour la suite, le cycle 4, certainement sur Aldebaran. Kim a un nouvel amour, sa fille va rejoindre son père, Mai Lan tombe dans les bras de Marc... Les romances se succèdent et donnent du piment à une série digne des meilleurs feuilletons. On apprécie à ce titre l'arrivée d'une nouvelle forte tête, une certaine Darlène au caractère bien trempé.

 

« Antarès » (tome 6), Dargaud, 11,99 €
 

05/05/2015

BD : Nids d'extraterrestres dans "Namibia" de Léo, Rodolphe et Marchal

 

léo, namibia, rodolphe, marchal, dargaud

Léo est un faiseur de best-sellers. Après les centaines de milliers d'exemplaires de sa série phare Aldébarran, il a multiplié les collaborations. Soit seul au scénario, soit aidé de Rodolphe qui l'a « lancé » avec le western hivernal « Trent ». Moins inventif, plus complexe, Kenya mélange habilement fantastique et espionnage. Après une première saison de cinq albums, Léo et Rodolphe ont confié le dessin à Marchal qui s'est accaparé l'ambiance, délaissant petit à petit le style de Léo. La suite des aventures de la belle Kathy Austin se déroule en Namibie. Dans le cinquième et ultime épisode, elle descend dans les entrailles d'une mine désaffectées pour y découvrir un nid d'extraterrestres en train de fomenter la destruction de la planète. Elle saura convaincre Churchill et Staline d'intervenir rapidement pour détruire ces dangereuses bases. Si la fin semble un peu abrupte, on est rassuré car les auteurs annoncent d'ores et déjà une troisième saison qui prendra place cette fois en Amazonie.

 

« Namibia » (tome 5), Dargaud, 11,99 €

 

18:43 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : léo, namibia, rodolphe, marchal, dargaud

10/04/2015

BD : Cap sur une Terre nouvelle avec Centaurus

 

léo, centaurus, rodolphe, janjetov, delcourt

Pionniers et colons sans même le savoir, les habitants d’un vaste “vaisseau spatial monde” touchent enfin au but. Partis il y a plusieurs siècles de la Terre, planète exsangue après des millénaires de surexploitation, les ancêtres sont tous morts. Ce sont les descendants qui continuent le voyage vers Vera, satellite de l’étoile Proxima Centaurus. La majorité des habitants de ce monde miniature ne savent pas qu’ils sont en train de voyager dans l’espace. Seuls quelques responsables sont dans la confidence et surveillent la bonne marche du vaisseau. Quand il arrive enfin à proximité de Véra, une petite équipe est montée pour aller explorer ce monde inconnu regorgeant de dangers. Le premier tome de Centaurus, écrit par le duo Léo - Rodolphe (Kenya et Namibia chez Dargaud), se focalise sur les personnages. Il y a un chasseur et son chien, une force de la nature, pas très futé mais très serviable, un pilote prétentieux, un chef de la sécurité légèrement paranoïaque et deux jumelles à peine sorties de l’adolescence. Ce sont elles les véritables héroïnes de cette nouvelle série dessinée par Janjetov, le “repreneur” de l’Incal et des Technopères. Elles amènent la touche de fantastique et de merveilleux qui rend les séries de SF de Léo et Rodolphe si séduisantes. Centaurus ne déroge pas à la règle.

 

« Centaurus » (tome 1), Delcourt, 12 euros

 

28/10/2014

BD : Survie dans le temps

 

betelgeuse, aldebaran, léo, survivants, dargaud

Au fil des ans, avec une régularité exemplaire, Léo continue de bâtir ses mondes imaginaires. Après Aldebaran, Bételgeuse et Antarès (15 albums au total), il a lancé un groupe de survivants dans l'exploration d'une planète sans nom mais tout aussi surprenante que les précédentes. L'originalité de cette nouvelle saison des Mondes d'Aldebaran réside dans les anomalies quantiques frappant régulièrement certains secteurs de la planète. Le petit groupe de réfugiés, 12 jeunes gens présentés dans les pages de garde, en a fait les frais. Quatre d'entre eux ont mystérieusement disparu à la fin du second tome. Cet épisode trois débute par leur réapparition, totalement inchangés, mais cinq années plus tard. Toute la trame de l'album réside dans la difficile cohabitation entre ces deux couples qui ont fait un saut dans le temps en une journée et le reste du groupe qui survit sur la planète depuis de longues années. Le côté SF est renforcé avec la participation à l'exploration de la planète des holorans, des félins à l'aspect humanoïde. Comme toujours avec les BD de Léo, on se retrouve à la fin avec plus d'interrogations qu'au début. Mais c'est bien le signe qu'il maîtrise parfaitement ces univers et la forme du feuilleton.

 

« Survivants, anomalies quantiques » (tome 3), Dargaud, 11,99 €

 

17/07/2014

BD : Manipulations à Rio dans le 3e tome de "Mermaid Project"

 

mermaid, dauphins, project, leo, jamar, fred simon, dargaud

Dans un futur proche imaginé par Léo et Jamar, l'équilibre du monde a basculé. Les pays émergents ont pris le dessus sur les vieux empires. Ainsi les Européens sont devenus les parias de ce monde dominé par l'Asie, l'Amérique du Sud et l'Afrique. Romane Pennac, policière à Paris, a un gros handicap : elle est blanche. Blonde de surcroit. Elle doit donc être deux fois meilleure que ses collègues basanés pour être remarquée. Envoyée à New York pour enquêter sur un mystérieux cadavre, elle est recrutée par les services secrets pour tenter de démasquer les agissements d'une multinationale qui joue un peu à l'apprenti sorcier dans le domaine des manipulations génétiques. Dans ce troisième chapitre, elle est envoyée à Rio, pour prendre contact avec son frère, chercheur dans la fameuse multinationale. Dessinée par Fred Simon, cette série de science-fiction a pour elle d'être tout à fait réaliste. Les « horreurs génétiques » dénoncées dans la BD sont peut-être déjà en pleine expérimentation...

 

« Mermaid Project » (tome 3), Dargaud, 13,99 €

 

10/02/2014

BD : Collision temporelle à la Porte de Brazenac

 

Porte de Brazenac, Léo, Rodolphe, Pion, Dargaud, faille temporelle

Seul dans son château désert, le baron Pierre de Brazenac est malade. Et désargenté. En cette fin du 16e siècle, dans cette province loin de tout, il a encore des privilèges, mais il sent bien que c'est la fin. Il l'explique à un visiteur, en route vers la capitale. Quelques jours plus tard, il assiste à un événement extraordinaire : son cheval disparaît, comme avalé par un monde invisible. L'animal réapparaitra le lendemain. Intrigué, le baron va retrouver de la vigueur pour dénouer cette énigme. Il trouvera l'endroit exact ou on disparaît. En fait passé la porte, on est dans une autre dimension temporelle, loin dans le futur. Le noble ne le comprend pas immédiatement. C'est sa rencontre, de l'autre côté, avec une jeune infirmière qui lui ouvrira les yeux. Léo et Rodolphe signent un scénario palpitant, aux multiples rebondissements. Quand passé et avenir se télescopent, cela fait des étincelles. Voire de grands incendies. Une matière en or pour Patrick Pion, le dessinateur de cet album dans lequel il alterne scènes en costumes et passages contemporains avec vélo, auto et avion de chasse.

 

« La porte de Brazenac », Dargaud, 15,99 €