23/06/2017

BD : Jack Wolfgang, un loup dans l’Humanité

 


L’immense succès de « Blacksad » semble avoir donné des idées à certains auteurs ou éditeurs. Le chat détective dans un monde où les animaux se comportent comme des humains a sa déclinaison en loup. Jack Wolfgang est un agent de la CIA dans ce monde imaginé par Desberg. Mais contrairement à l’univers de la BD de Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido, dans le futur de Jack Wolfgang, hommes et bêtes évoluées cohabitent. Longtemps ils ont été à couteau tirés, car les carnivores continuaient à manger de la viande, transformant toute la chaîne alimentaire en vaste cauchemar cannibale. L’invention d’un exhausteur de goût du tofu a permis de retrouver la paix. Et à certains à édifier de colossales fortunes. Le premier tome lance Jack, aidé par Antoinette Lavaux, superbe panthère de la brigade française des stupéfiants, sur les traces d’un trafic d’une étrange poudre venue du fin fond de l’Inde. Quelle est sa composition ? Pourquoi est-elle si chère ? Des interrogations résolues dans cet album de 64 pages dessiné par Henri Reculé, délaissant son style réaliste parfait pour un anthropomorphisme d’une étonnante beauté.
➤ « Jack Wolfgang », Le Lombard, 13,99 €


16/06/2017

BD : Entre deux Spirou, Yoann dessine les Captainz

 


Commencée il y a près de dix ans, la première aventures des superhéros « Les Captainz » vient juste d’être achevé par Yoann. Entre-temps le dessinateur a délaissé le scénario de Texier pour se lancer dans la reprise de Spirou. Une trentaine de planches attendaient donc une conclusion récemment réalisées. Place donc aux Captain Mystérieux, Wawa, Déprime et Bisou. Sans oublier Mégahertz, capable de se déplacer à travers les ondes. Avouons avoir un petit faible pour Déprime dont le seul pouvoir est pousser les gens au suicide. Wawa est un petit chine, supérieurement intelligent, vivant dans un exosquelette de robot invincible. Bisou tient son sobriquet du fait qu’il se transforme en monstre destructeur dès qu’une femme l’embrasse. Reste Mystérieux, ado attardé complètement ignare. Le plus marrant de cette équipe d’étonnants bras cassés.
➤ « Les Captainz », Le Lombard, 12 €

09:48 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bd, captainz, yoann, texier, le lombard

21/05/2017

BD : La petite Louve à la manœuvre



Quand Yann, scénariste des Innommables, de Bob Marone ou de Sambre, se lance dans la réinterprétation du monde de Thorgal, il truffe ses récits de références aux légendes et dieux nordiques. Avec Roman Surzhenko (un dessinateur Russe parfait continuateur de la période au trait de Rosinski) il a imaginé la jeunesse de Thorgal et des aventures spécifiques à sa fille, Louve. Cette dernière série est très riche. Déjà le 7e album et peut-être la fin. La petite fille, accompagnée du nain Tjahzi, se rend dans l’entre-deux-mondes pour persuader le serpent Nidhog de l’aider à chasser les Alfes noirs. Une mission impossible dont elle réchappe de justesse. Pour finalement tomber dans griffes du mage Azzalepston. L’intervention d’Aaricia sera-t-elle suffisante ? Comme souvent pour satisfaire les Dieux et obtenir des faveurs de leur part, il faut faire de grands sacrifices…
➤ « Louve » (tome 7), Le Lombard, 12 € 

14/02/2016

BD : L'éternel retour de Clifton

 

 

tirk, de groot, zidrou, clifton, macherot, bédu, rodrigue, le Lombard

Ce cher colonel Clifton est de retour. Imaginé par Raymond Macherot dans une de ses rares incursions dans la BD classique, lui qui brillait tant dans le style animalier, ce vieux garçons britannique, membre des services secrets, était l'antithèse de James Bond. Une sorte d'Hercule Poirot (pour les moustaches), doublé d'un John Steed (pour la classe et les parapluies). Une première apparition avant le succès du au talent de Turk et De Groot. Les créateurs de Robin Dubois et de Léonard, ont fait leurs armes avec une dizaines d'albums de Clifton. La série relancée a ensuite été reprise par Bédu puis Rodrigue. Un héros fatigué, disparu depuis près d dix ans. Mais il en fut plus pour faire la peau à ce pilier du catalogue du Lombard. Une nouvelle fois c'est Zidrou qui s'est chargé de refaire vivre cet univers si spécifique. Et pour assurer un lien avec le passé, Turk revient au dessin. « Clifton et les gauchers contrariés » se déroule entièrement en Angleterre. Le héros est contacté par la Lala (Ligue des assureurs londoniens et anglais) pour enquêter sur une inquiétante épidémie. Des conducteurs de sa gracieuse majesté, british pur jus, décident sans aucune raison, de conduire à droite. Résultat une multiplication des accidents et donc des bénéficies en baisse pour des assureurs présentés comme de sacrés grippe-sous. La conduite à droite, invention de Napoléon selon le scénariste, peut-elle mettre en péril toute la Grande-Bretagne ? Avec force de références aux clichés les plus comiques de l'art de vivre anglais, l'album alterne avec bonheur gags et scènes de cascades. Un retour particulièrement réussi, dans l'esprit des précédents albums ce qui est assez rares en ces temps de chamboulement complet (remember Bob Morane ou Ric Hochet...)

« Clifton » (tome 22), Le Lombard, 10,60 euros

 

 

 

22/11/2013

BD : le délire pictural de Gauguin aux Marquises

guaguin, le Roy, Gaultier, Futuropolis

Comme Jacques Brel, Gauguin a terminé ses jours aux Marquises. Le peintre français, lassé d'une société de consommation en pleine expansion, figée dans des carcans mortifères, s'exile en Polynésie française pour retrouver le sauvage qui est en lui. C'est un homme déjà passablement usé par la vie et les excès qui débarque sur ce bout de terre au climat équatorial. Il y découvre la beauté des femmes de la région, parvient à saisir leur langueur et en faire des chefs d'œuvre. Mais à côté de cette période de pure créativité, il part en délire complet. Alcool, drogue, excès en tout genre compromettent sa santé physique. Sa santé mentale étant déjà sévèrement entamée. Les ultimes mois de la vie d'un iconoclaste version anarchiste sont racontés dans ce roman graphique de Maximilien Le Roy et Christophe Gaultier. Le premier fait intervenir dans le récit une autre figure emblématique des tropiques français : Victor Segalen. Quand au dessinateur, il choisit une voie exigeante : ne jamais céder à la facilité de reproduire les toiles emblématiques du peintre maudit. A l'arrivée cela fait un album sombre, malgré les très belles couleurs de Marie Galopin.

 

« Gauguin », Le Lombard, 19,99 €


08:11 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guaguin, le roy, gaultier, le lombard

18/02/2013

BD : Double cocktail avec "Pink Daïquiri"

Pink Daiquiri, habart, théry, Bax, Grazini, Le Lombard

Clémence la romantique, Alixia la passionnée. Deux jeunes femmes actuelles, en colocation, confidentes et amies. Clémence se remet difficilement d'une énième déception sentimentale. Alixia teste les hommes, cherchant désespérément celui qui enfin saura lui procurer un peu de plaisir. Quand Alixia pense avoir trouvé l'oiseau rare une nuit en discothèque, Clémence est sur le point de craquer pour un riche client de sa boîte de conseil en marketing. Tout semble aller pour le mieux pour les deux copines. Sauf qu'il s'agit d'un seul et unique beau gosse... Cet album est double. Il présente la même histoire mais des deux points de vue. Pile Clémence, face Alixia. Le scénario est de Habart et Théry, les illustrations de deux dessinatrices brésiliennes, Bax et Grazini. C'est un tout petit peu redondant forcément, mais tout à fait dans l'air du temps : girly et expérimental.

« Pink Daïquiri », Le Lombard, 19,99 €


13/05/2011

Bob Morane dans l'arène

Bob Morane, Henri Vernes, Coria, Matador, Le Lombard

Bob Morane, Henri Vernes, Coria, Matador, Le LombardCela chauffe pour Bob Morane. Alors qu'il est pour une fois tranquille chez lui à Paris, un redoutable tueur à gages le prend pour cible. El Matador est le plus renommé du marché. Il accepte d'éliminer Bob Morane et Bill Ballantine, mais il double le prix quand il apprend l'identité de ses futures victimes. Première tentative dans l'appartement de Bob. Un bombe explose quand Bill ouvre la porte. La robustesse de l'Ecossais lui sauve la vie. Hospitalisé, il est de nouveau attaqué par El Matador qui cette fois utilise arme de poing et silencieux. Bob Morane comprend que c'est une lutte à la vie à la mort entre lui et l'assassin. Il tombera dans des pièges, en fomentera de son côté pour cette corrida mortelle entre le héros et le sinistre individu vêtu d'un imperméable et d'un chapeau mou.

Coria, le dessinateur, parsème les 46 pages de portraits que l'on devine issus de son entourage. Ils sont souvent plus réussis que les visages des héros, un peu trop rigides. Le scénario de l'inamovible Henri Vernes est particulièrement ténu. Comme une machine qui ronronne pour atteindre le tome 50 !

 

« Bob Morane » (tome 47), Le Lombard, 11,95 €

06/04/2010

Duel de fées

Sybil 2.jpgElle est véritablement de plus en plus sympa cette petite fée qui vit dans un cartable. Sybil a été envoyée sur terre pour veiller sur Nina. La fillette commence à apprécier cette aide magique. Notamment quand il faut ranger sa chambre ou répondre à une interrogation écrite surprise. Mais il y a des règles qu'il ne faut pas transgresser. Sybil avait pourtant prévenu Nina : ne jamais la remercier. La fillette, polie, passe outre et Sybil disparaît. La vie devient rapidement terne pour Nina. Et de plus en plus périlleuse car la chipie de la classe, Lorie, a décidé de la faire souffrir. Lorie qui a de plus reçu l'aide d'Amanite, une méchante fée qui va tenter dans ce second tome de capturer Nina. Cet univers enfantin et fantastique a été imaginé par Michel Rodrigue (dessinateur de Cubitus). Pour dessiner les fées, très sexy, ce sont Antonello Dalena et Manuela Razzi qui ont été choisis. Cela donne une BD sucrée, qui plaira aux fillettes et grandes adolescentes.

« Sybil, la fée cartable » (tome 2), Le Lombard, 9,95 €

06:48 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sybil, rodrigue, dalena, razzi, le lombard

23/12/2009

Les voyages de Jonathan

Jonathan intégrale 2.jpgJonathan, série portant sur l'histoire d'un jeune Européen amnésique, découvrant la vie et le Tibet, a lancé la carrière de Cosey. Cet auteur suisse a beaucoup mis de sa propre vie dans cette BD d'aventure penchant de plus en plus vers une certaine quête spirituelle. Dans cette réédition en intégrale (le tome 2 vient de paraître), vous bénéficierez d'un format un peu plus grand permettant de mieux apprécier la finesse du trait du dessinateur, ainsi que d'un dossier de présentation, richement illustré, replaçant ces histoires dans leur contexte historique. Une redécouverte à ne pas manquer. (Le Lombard, 20 €)

06:55 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jonathan, cosey, le lombard

12/09/2008

Le premier de la classe



Depuis une douzaine d'année, l'élève Ducobu est au rendez-vous de la rentrée scolaire. Pour la 14e fois, il redouble et se retrouve dans la même classe, voisin de la redoutable Noémie Gratin et Monsieur Latouche son instituteur en blouse grise. Il est toujours le cancre préféré de tous les écoliers et collégiens de France et de Belgique. Une série qui ne cesse de progresser côté ventes. Pourtant Zidrou, le scénariste, reste sur son gimmick du début. Ducobu, incapable de se souvenir des tables de multiplication (ou une récitation), est toujours à la recherche d'une astuce pour tricher. Soi en se préparant des antisèches, soit en copiant sur Noémie qui ne le supporte pas. Sous forme de gags et parfois d'histoires complètes, Godi met en image ce petit monde qu'il maîtrise parfaitement au bout de son crayon. Godi, on ne le dira jamais assez, qui a longtemps galéré dans les pages des hebdos pour jeunes. Il était sur le point de tout arrêter quand il a été sollicité pour dessiner Ducobu. Résultat, il est maintenant édité à plusieurs millions d'exemplaires et son héros est un des piliers du Journal de Mickey. Et Ducobu plait également aux gens sérieux puisque Fleurus vient de publier un très sérieux « Guide de Ducobu de l'école », très instructif et distrayant.

« L'élève Ducobu » (tome 14), Le Lombard, 9,25 €
« Le guide Ducobu de l'école », Fleurus, 17 €





06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Godi, Zidrou, Le Lombard, Fleurus