03/08/2012

Lorna, la femme géante selon Brüno


Lorna, Brüno, série Z, Pulp, Glénat, Treize étrange

Hommage au cinéma de série Z, cet album de Brüno ravira tous les amateurs de femme nue géante, de tarentule mutante, de star du porno et de savant fou. Dans son style de dessin épuré, très ligne claire renforcée par une bichromie élégante, l'auteur accumule les situations picaresques. Premier chapitre dans le désert. Une voiture en panne. L'homme tente de réparer, la femme en profite pour bronzer. Arrive un businesman en costard cravate venu de nulle part. Il boit un soda, drague la vacancière, se transforme en monstre arachnéen et les boulotte. Ensuite, on découvre le grand professionnalisme d'une actrice porno. Elle vient de refuser la demande en mariage d'un chimiste devenu milliardaire après avoir mis au point une pilule assurant un développement pénien quasi miraculeux. Et puis apparaît Lorna. Une femme nue qui ne passe pas inaperçue : elle mesure 50 mètres de haut. En fait c'est un robot construit par une intelligence extraterrestre. Tous les ingrédients se mélangent pour finir dans une catastrophe généralisée. Totalement déjantée et barrée, cette BD bénéficie d'une préface de Dionnet. C'est dire...

 

«Lorna», Treize Etrange, 17,25 €