11/03/2017

BD : Enfants tolérants, adultes hargneux

 



Dans l’Amérique des années 30, la ségrégation raciale est toujours très forte. Certes les Noirs ne sont plus esclaves, mais ils sont ostracisés par les Blancs et surtout, la nuit venue, chassés comme du bétail par les membres du Ku Klux Klan. Stéphane Louis (également dessinateur de Tessa) a imaginé cette histoire d’amitié et l’a confiée au dessinateur Lionel Marty. William, fils d’un riche patron, est costaud mais pas futé. Abelard, petit Noir vivant dans la misère, est au contraire très intelligent. Loin des clichés colportés par les adultes (selon les Blancs, les Noirs n’ont pas d’âme et sont des animaux, selon les Noirs tous les Blancs sont des esclavagistes haineux), ils vont devenir amis et s’entraider. Mais en cachette. Des années plus tard, William est à la tête de l’entreprise familiale. Abelard son employé. En réalité c’est ce dernier qui mène la barque. Toujours en cachette. Un modus vivendi acceptable jusqu’à l’apparition d’une jolie blonde qui tape dans l’œil de William. Amitié contre amour, la lutte sera violente.
➤ « L’amour est une haine comme les autres », Bamboo Grand Angle, 16,90 €

19:11 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : louis, marty, amour, haine, frand angle, bamboo

28/09/2015

BD : Soldats inhumains dans "Drones" au Lombard

 

drones, runberg, Louis, guerre, lombard

La guerre est en pleine mutation. Si certains sont encore à monter des opérations commando avec risque de corps à corps, d'autres préfèrent utiliser toutes les nouvelles technologies pour prendre zéro risque. Les USA sont devenus experts dans cette technique, les nouveaux pilotes ne quittent plus leurs bases aériennes. Ils se contentent de piloter à distance des drones meurtriers. Sylvain Runberg dans « Drones » pousse cette logique à son maximum. Dans un futur proche, la Chine est devenue une poudrière. Les démocraties occidentales profitent du régime de fer pour implanter des usines à bas coût. Le peuple se rebelle et des groupes de libération harcèlent les polices locales. Sous couvert de lutte contre le « terrorisme », les armées européennes mènent des opérations de représailles. Dessiné par Louis, ce premier tome présente surtout les deux principaux personnages de Drones. D'un côté Yun Shao, la rebelle chrétienne, meneuse d'hommes et autonomiste. De l'autre Louise Fernbach, pilote de drone pour l'armée européenne, capable de tuer des dizaines de personnes puis, deux heures plus tard, d'aller chercher ses enfants à l'école. La guerre aseptisée avec des soldats inhumains. Cela fait peur....

 

« Drones (tome 1), Le Lombard, 13,99 €

 

20:11 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : drones, runberg, louis, guerre, lombard

13/09/2012

Tessa en festival

Tessa, Louis, Mitric, soleil

Épisode entièrement terrien pour Tessa, la jeune agent intergalactique. De retour dans sa famille canadienne, elle reprend sa vie d'adolescente lambda. Collège, sortie avec les copines... Elle accepte d'aller à Montréal assister à une convention de bande dessinée.

En réalité elle a appris aux informations qu'un crop circle est apparu dans cette ville. Le symbole est celui des agents intergalactiques. Avec ses deux meilleurs amis, elle va risquer de dévoiler son identité secrète. Mitric, le scénariste, offre une histoire sur mesure pour Louis qui trouve l'occasion de mettre en scène quelques uns de ses amis dessinateurs. Une grande partie de l'album se déroule dans le festival, notamment durant un concours de cosplay (déguisement de fans dans les costumes de leurs héros préférés). Cela explique l'apparition d'Atalante, l'héroïne de Crisse) en couverture de ce tome 6.

Beaucoup d'humour, des combats pour rire : c'est un album de transition. Que les fans de cette série se rassurent, la suite sera plus dramatique et se déroulera dans l'espace infini.

« Tessa, agent intergalactique » (tome 6), Soleil, 13,95 €



09:41 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tessa, louis, mitric, soleil

22/10/2011

Clones en mission

 

Louis, Chauvel, Caneva, Sept, Delcourt

Louis, Chauvel, Caneva, Sept, DelcourtSept, un chiffre magique emblème d'une collection originale permettant toutes les variations. Sous la direction de David Chauvel, plusieurs équipes travaillent sur la seconde saison d'une série ayant déjà marqué les esprits (Sept missionnaires, par exemple). Le troisième titre de la seconde saison raconte la mission de « Sept clones ». Un scénario de Louis illustré par Stéphane de Caneva. Si côté dessin, c'est un peu juste (notamment en comparaison des autres titres), côté histoire, Louis s'est lâché, délaissant les scénarios un peu basiques de Tessa pour un récit de SF entre paranoïa et apocalypse. Dans un futur proche, l'ensemble de l'Humanité va élire son président suprême. C'est la condition pour enfin rencontre les autres civilisations de l'espace, des êtres supérieurs qui pourront faire progresser vers plus de bonheur la population terrienne. Mais c'est sans compter sur le réveil de sept clones chargés de tuer le président élu. Cette histoire ressemble un peu à un long cauchemar, de ceux qui semblent trop réels pour ne pas avoir un fond de vérité...

 

« Sept clones », Delcourt, 14,95 €

 

09:41 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : louis, chauvel, caneva, sept, delcourt