16/08/2014

BD : Musique satanique finlandaise

 

perkeros, ahonen, alare, metal, rock, casterman

Le hard rock, tendance métal et sataniste, connaît un formidable succès dans les pays scandinaves. Les Finlandais Ahonen et Alare, après avoir tenté de percer sur la scène musicale locale, ont rangé leurs guitares pour s'atteler à une autre œuvre, plus dans leurs cordes : un roman graphique sur cet univers si particulier. Axel, leader du groupe Perkeros, croit à son destin. Il compose et joue de la guitare. Veut aussi chanter ses créations, même s'il n'est pas du tout au point, voire carrément bègue par moment. Cela suscite quelques tensions avec Lily, le clavier, Kerninen le bassiste et l'Ours, le batteur. Ce dernier est un véritable ours, premier indice dans une BD qui finalement va tendre vers le fantastique dans sa dernière partie. Mais sur les 180 pages, pas moins de 120 sont essentiellement consacrées à la vie du groupe, ses espoirs, ses désillusions et même sa rupture quand rien ne va plus. Axel, persuadé que la musique a un grand pouvoir sur les êtres vivants, va se retrouver métamorphosé après une expérience mystique. Certains sons sont-ils capables de vous transformer ? En bien ? Ou en mal, tendance Satan, métamorphoses et sacrifices humains ? Un album à lire en écoutant sur Spotify des compositions originales liées à l'histoire.

« Perkeros », Casterman, 17 €

10:12 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : perkeros, ahonen, alare, metal, rock, casterman

20/06/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Bruit satanique au Hellfest de Clisson

 

hellfest,lez zeppelin,metal,behemoth,killers

Aujourd'hui débute le Hellfest à Clisson, petit village viticole (le fameux muscadet) situé à quelques dizaines de kilomètres de Nantes. La grand-messe annuelle des fans de Metal (appellation fourre-tout dans laquelle se mélangent hard rock, death ou trash) affiche une nouvelle fois complet. 150 000 personnes sur trois jours pour une cinquantaine de groupes. Et ce malgré des prix prohibitifs : pas moins de 79 euros la journée ou 185 pour un passe de trois jours.

Les trois têtes d'affiche de cette année : Iron Maiden, Aerosmith et Black Sabbath. Des vieux de la vieille aux scores incroyables. Le premier groupe a 33 ans d'existence et 80 millions d'albums vendus, le second tourne depuis 1970 et cumule 150 millions de ventes alors que le troisième capitalise plus de 100 millions d'albums au compteur depuis ses débuts en 1968.

Le Hellfest permet également de découvrir des groupes plus atypiques aux noms prometteurs. Les Killers, par exemple, comme leur nom l'indique sont Français. Basques exactement. Ils ouvrent la journée de samedi... à 11 heures du matin. Le métalleux aura pu la veille faire saigner ses oreilles grâce aux riffs de Sepultura qui, toujours comme son nom l'indique, est brésilien. Après avoir parcouru longuement le programme, Behemoth (des Polonais...) remporte le prix du groupe le plus sataniste. Du moins au vu de son clip "Blow Your Trumpets Gabriel" sur le site du festival. Mais mon préféré reste les Lez Zeppelin, version féminine et glamour de Led Zep'. On trouve vraiment de tout au Hellfest.

En bonus, une vidéo des Lez Zeppelin

Et une autre, âmes sensibles s'abstenir, des inquiétants Behemoth