14/11/2013

NET ET SANS BAVURE : Bisous bisous pour la Journée de la gentillesse

bisous.gif

Hier, c'était la journée mondiale de la gentillesse. Je ne sais pas qui dans les instances supérieures de l'Humanité décide des thèmes de ces journées mondiales, mais ça ne pouvait pas mieux tomber. Un sourire, quelques bisous, un mot aimable... des gestes et des attentions devenus aussi rares qu'un abattement fiscal ou une fin de mois sans découvert bancaire. Oui, soyons gentils. Une journée. Enfin, essayons...

Franchement, croyez-vous que Christiane Taubira, pourtant brocardée sur son supposé laxisme, ait envie d'être gentille après la Une de Minute et les tombereaux d'insultes racistes qu'elle reçoit au quotidien ? Comment rester zen au dixième coup de téléphone d'un démarcheur téléphonique désireux de placer des panneaux photovoltaïques sur votre toit ? Les artisans, nouveaux 'sacrifiés' sur l'autel du dieu "Taxagogo" peuvent-ils encore sourire à la fin d'une journée de travail ? Et leurs clients, ont-ils la moindre envie de trépigner de joie en recevant la facture ?

La journée mondiale de la gentillesse ressemble à une vaste escroquerie en ces temps aigris. Même sur les réseaux sociaux les gens n'y croient plus. Les quelques photos de chatons ou de maximes complètement neuneu (une spécialité de Facebook) ne font pas le poids.

En fait, pour recevoir un peu de gentillesse, rien ne vaut la méthode forte préconisée par @Inzecity sur Twitter : "Celui qui ne sera pas gentil aujourd'hui se prendra une grosse mandale ! #JourneeDeLaGentillesse".

 

 

 

D'autres chroniques sur le blog lelitoulalu

03/06/2013

Chronique : A Paris, même les pigeons votent

 

ump,nkm,primaire,paris,mairie,internet,vote électronique,minute

Paris, ses monuments, son prestige, sa mairie... Que ne ferait-on pour devenir le premier édile de la plus belle ville du monde ? (La modestie est un concept inexistant dès que l'on franchit le périphérique) Tricher par exemple. La primaire organisée par l'UMP s'est transformée en quelques heures en une foire d'empoigne délirante où ne manque que l'intervention de l'inénarrable Cocoe (commission de contrôle des élections)  pour remporter le Gérard de « On veut faire croire qu'on est moderne, mais on reste des buses sur internet ». Nathalie Kosciusko-Morizet avait pourtant un atout secret dans la manche : son frère est le fondateur de PriceMinister, le site de vente entre particuliers. Elle n'a pas su l'utiliser. Au contraire c'est le grand rival, eBay, qui a permis à des internautes irrévérencieux de mettre aux enchères un « vote UMP pour la primaire ». Quasiment gratuit puisqu'il suffit de composer « un poème pro-UMP contre l'adresse email "jetable" permettant de voter de manière sécurisée (évidemment !) pour le candidat ou la candidate de votre choix. » D'autres se sont amusés (et l'ont fait savoir) à voter plusieurs fois, voire au nom de quelques célébrités. Visiblement les 3 euros à débourser ne s'avèrent pas dissuasifs. Un journal d'extrême-droite a même titré en une « Pour 3 euros, payez vous NKM ! » appelant clairement à fausser le résultat.  Quel que soit le verdict de la primaire ce soir, au final, le grand et unique perdant sera le vote électronique par internet. Dommage.

Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue ce lundi en dernière page de l'Indépendant.