19/01/2017

De choses et d'autres : L'immobilisme en action

mannequin challenge,itélé,immobilisme,mode,narbonne,perpignan

Dernière tendance sur les réseaux sociaux, le mannequin challenge fait des ravages et a tendance à m’énerver. Le principe : un quidam filme en plan séquence des gens comme pétrifiés en pleine action.

Pas plus loin que dans notre agence de Narbonne, on a pu voir les secrétaires plongées dans les archives, un journaliste boire sans fin une bouteille d’eau et la chef adjointe figée devant le chemin de fer des pages à réaliser. Si par malheur quelqu’un a la mauvaise idée d’en réaliser un au siège à Perpignan, je n’accepterai d’y participer que protégé de mon casque intégral pour épargner les hypothétiques spectateurs de mon rictus consterné... A Carcassonne, la patinoire a servi d’écrin pour des amateurs immobiles, pas évident alors qu’on est en équilibre sur des patins, glissants par définition. Le plus osé reste celui de cette agence de mannequins. Les modèles posent toutes en petite tenue dans ce qui sert visiblement de cuisine.

Quelques-uns sont cependant impressionnants comme dans ce club de gym, où l’un des sportifs qui reste durant tout le film à l’équerre aux anneaux. Cet éloge de l’immobilisme devrait plaire à certains politiques de plus en plus frileux face à un électorat résolument conservateur. Petite précision, le plus long mannequin challenge est à porter à l’actif des débats de la primaire de la gauche.

Mais le meilleur reste celui de la rédaction d’iTélé en pleine grève. Des dizaines de journalistes à l’arrêt, au propre comme au figuré. 

30/04/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : La blague du pyjama

fémina, mode, pyjamaNous les hommes, manquons souvent cruellement de tact et de goût. Un matin, mal réveillé sans doute, j'ai eu le malheur de demander à mon épouse, alors qu'il était midi passé, si elle comptait sortir en pyjama. Telle la belle héroïne de la chanson de Marc Lavoine, elle utilise ses "yeux revolver" pour me crucifier sur place. "Oui je compte sortir comme ça. Et non ce n'est pas un pyjama !" Mais comment voulez-vous que nous les hommes fassions la différence entre un legging un peu bariolé et un simple pyjama ? On n'a pas tous l'œil acéré de Steevy ou de Lagerfeld !

Sur le coup, j'avoue, elle m'a cloué le bec. Mais comme je ne lâche pas l'affaire, j'ai profité de l'incident pour le transformer en plaisanterie récurrente. Parfait pour détendre l'atmosphère. Ainsi, quand elle sort des placards un ensemble qu'elle n'a pas mis depuis des années (ou qu'elle vient d'acheter, l'un n'empêche pas l'autre), je ne me prive jamais de lui glisser un sournois : "Joli ton nouveau pyjama... ». Ça a le don de la mettre en rogne, avec un sourire en coin, parfaitement consciente que je la fais marcher.

Le problème, avec les femmes, c'est qu'on perd toujours. Un matin, alors que je venais de lui décocher une nouvelle flèche vestimentaire, elle me met sous le nez un Fémina, supplément dominical de l'Indépendant : "Grande tendance de l'été 2016, le pyjama s'invite partout", explique un article illustré des photos de Naomi Campbell, Nicole Richie et Juliette Binoche en pyjama, dans des soirées huppées.

Pyjama 1 - Litout 0.

10:42 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fémina, mode, pyjama

11/11/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Fautes professionnelles

A chaque métier sa faute professionnelle impardonnable. Celle qui vous discrédite complètement et annihile toute seconde chance. Parfois, elle est différente de ce qui semble évident.

Prenez un footballeur, par exemple. Pas un amateur mais un pro, de ceux qui gagnent des millions à chaque match. Ne croyez pas qu'il sera viré s'il marque contre son camp. Par contre, si par malheur il se coiffe normalement ou pire avec un peu d'élégance, cette faute de goût le mettra au ban de la société footballistique. Si, en plus, il parvient à formuler une phrase sans erreur d'accord avec des vrais mots du dictionnaire, alors il est bon pour Pôle emploi. Car depuis des années, mauvais goût capillaire et syntaxe approximative sont obligatoires pour mériter ce titre de footballeur.

Un homme politique perd-il toute crédibilité s'il ment à ses électeurs ? Non, ce petit jeu est autorisé (et même recommandé dans bien des cas). Le politique devient fautif au moment où il se fait prendre. Et encore, faut-il ensuite qu'il soit condamné.

top, modèle, mannequin, mode, couture, sourireChez les top-models qui défilent en ce moment pour les grands couturiers, ne croyez pas que manger un cassoulet et dix choux à la crème puisse leur porter tort. Par contre, si un seul de ces squelettes sur pattes avait la mauvaise idée de sourire, il serait lynché sur le champ par le public, ses collègues, les couturiers et les photographes…

Quant à moi, la faute professionnelle qui me pendait au bout du nez et qui aurait pu me mettre au placard pour de longues années je l'ai évitée, au terme d'un douloureux combat intérieur : ne pas parler une troisième fois d'affilée d'une certaine N…

25/08/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Douche glacée

ice bucket, bush, bill gates, mode,

A l'heure de la rentrée, après un été pourri côté météo, impossible de ne pas revenir sur le phénomène de ces deux derniers mois. J'ai toujours considéré les modes comme une preuve flagrante de la bêtise de l'Humanité. Le challenge Ice Bucket ne contribue pas à me faire changer d'avis.

 

Comment des publicitaires complètement azimutés ont-ils réussi à convaincre la moitié de la planète que se verser un seau d'eau glacée sur la tête pouvait faire progresser la recherche médicale ? Car, in fine, c'est le message qui est distillé : avant de faire un don, relevez un défi et passez le mot à votre voisin…

De Bush à Bill Gates en passant par Lady Gaga ou Shakira et Pique, ils se sont tous filmés dans leur jardin, au bord de la piscine ou sur la terrasse. Ils offrent en pâture aux foules anonymes quelques secondes de leur intimité. La belle affaire. Comme pour prouver leurs points communs avec l'internaute. Sauf que, la caméra coupée, une horde d'assistants se précipite sans nul doute, armée de peignoirs et de serviettes pour réchauffer l'illustre frigorifié.

S'ils se montraient un tant soit peu honnêtes, ce sont ces images qu'ils diffuseraient. Des scènes où, grands de ce monde, ils se font servir par une armée de petites gens dévouées et entièrement à leur service.

En réalité, cette histoire d'Ice Bucket, n'est que la contre-offensive du gotha mondial contre les neknominations et autres défis idiots. Internet permet à chacun de connaître ses 20 secondes de gloire. Or la "société du spectacle" n'existe plus si elle ne fait pas rêver le quidam de base. Cet été, un seau d'eau glacée lui a sauvé la mise.

07/05/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Prénoms démodés

prenoms, mode, kevin, jean, marie, nathan

Plusieurs générations séparent les Jean des Nathan. L'Insee, en plus de chiffres de conjonctures économiques, collecte aussi toutes sortes d'informations pour ensuite transformer l'ensemble en tableaux et graphiques. Dans sa base de données, penchons-nous sur les anecdotiques mais très intéressantes listes des prénoms les plus choisis par année et par région.

En Languedoc-Roussillon, comme partout ailleurs en France, la fin des années 40 et toutes les années 50 sont dominées par les Jean. A partir des années 60, c'est plus diversifié. Philippe mène la course, mais il est talonné par Christophe et Thierry qui triomphe sur les écrans dans le feuilleton historique. Au début des années 70, Laurent fait une entrée remarquée dans la liste. Frédéric tente vainement de prendre le leadership mais en 1977, année de l'émergence du mouvement punk partout dans le monde, Sébastien bénéficie d'une popularité exceptionnelle. En 1981, pour la première fois depuis des lustres, la gauche accède au pouvoir. François Mitterrand l'emporte dans les urnes mais dans les maternités c'est... Nicolas qui est en tête.

La bascule a lieu en 1989. Après une période de Julien, l'abominable Kévin commence à étendre ses tentacules sur la France. Il règne en maître absolu de 1990 à 1994. Ensuite, c'est le grand n'importe quoi de Mathis à Enzo en passant par Lucas ou Dylan.

Comment, vous trouvez que je dénigre des prénoms à la mode ? Juste retour des choses. Les jeunes n'ont qu'à pas se moquer de mon prénom de vieux...

Chronique "De choses et d'autres" parue ce mercredi en dernière page de l'Indépendant.

14:36 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prenoms, mode, kevin, jean, marie, nathan

25/02/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Élégants, pas tricheurs les skieurs français

 

skicross,pantalons,sotchi,médailles,mode,triplé

Pas banale cette histoire de pantalons prétendument non conformes, aux jeux olympiques de Sotchi. En ski cross, les Français terminent aux trois premières places. Discipline peu connue mais spectaculaire, le trio tricolore va vite, très vite. Trop vite selon les Slovènes et les Canadiens qui accusent l'encadrement des Bleus d'avoir modifié la coupe des pantalons au dernier moment pour les rendre plus aérodynamiques.

Dans le genre « Explication tordue d'un mauvais perdant », on a rarement vu aussi gros. Le tribunal arbitral du sport a bien évidemment donné raison aux Français. Nos compatriotes n'avaient pas l'intention de tricher. Simplement, la fameuse French Touch leur interdisait de porter n dans une compétition internationale qui plus est n ces pantalons pattes d'eph' (le summum du mauvais goût depuis trois décennies).

Plutôt que d'avoir l'air aussi ploucs que les Slovènes ou les Canadiens devant des millions de téléspectateurs, ils ont exigé que la coupe soit rectifiée. Ainsi le bon goût français a triomphé et le rayonnement culturel du pays n'a pas souffert de cette faute de style qui aurait fait se retourner dans sa tombe Yves Saint-Laurent et Karl Lagerfeld (le second n'est pas vraiment mort mais depuis son régime il ressemble à une momie).

Ce n'est quand même pas le Canada, patrie de Gilles Vigneault et de Justin Bieber qui va nous donner des leçons d'élégance vestimentaire.

Et de toute manière, dans trois jours plus personne ne se souviendra du ski cross et encore moins du nom des médaillés français...

En bonus la vidéo de la course. 

12/02/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Banane Chanel

La mode réserve bien des surprises. Dans les derniers modèles présentés par Chanel, je tombe sur une étonnante création de Karl Lagerfeld. Pas dans la coupe, tout à fait classique, mais dans l'utilisation des accessoires.

Allez savoir pourquoi, il affuble le mannequin de coudières et de genouillères. Comme si l'assurance avait imposé ces protections à des salariées dont l'activité est risquée. Chuter est si vite arrivé sur un podium. Surtout quand on doit marcher vite, sans regarder ses pieds et en tortillant du croupion.

A model presents a creation for Chanel during the Haute Couture Spring-Summer 2014 collection show, on January 21, 2014 at the Grand Palais in Paris.      AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK

Mais la découverte la plus incroyable reste le sac banane autour de la taille de ces gravures de mode. Le bon vieux sac banane, si ringard quand il est porté par le touriste lambda ; particulièrement ridicule quand il accentue le rebondi d'une silhouette ventripotente...

Même griffé Chanel, un sac banane reste cet objet pratique mais étonnamment laid. Maintenant, il se peut que cette tentative de Lagerfeld de dédiaboliser le symbole absolu de la beaufitude trouve un écho favorable auprès des hordes de femmes prêtes à tout pour être dans le coup. Mais si cet été la banane devient le « it-bag », vous me verrez encore moins que d'habitude en bord de mer.

02/10/2012

Chronique : Lady Gaga est en formes, les top-models un peu moins...

lady gaga, mannequins, twitter, mode, chronique

Je voulais éviter le sujet mais impossible de faire l'impasse. Tout le monde en a parlé la semaine dernière sur internet, a donné son avis, évalué l'importance des révélations, élaboré des conjonctures sur l'évolution... Lady Gaga a grossi. 11 kilos de plus. De trop ? La preuve en images : la diva givrée s'est photographiée en sous-vêtements jaunes et a posté les clichés sur Twitter. Effet assuré avec 29 millions d'abonnés.

Quand la famille royale s'offusque d'une photo volée, la Lady préférée des jeunes excentriques s'exhibe en toute sérénité. Les réactions vont de « Horreur, elle est grosse ! » à « Que ces formes sont sensuelles ! » Lady Gaga, toujours mise en concurrence avec la sculpturale et sportive Madonna, est désormais classée dans la case Adele, quelques octaves en moins.

Cette prise d'embonpoint serait à mettre au crédit du restaurant italien ouvert par son père. Pizza, pasta : Gaga en raffole. Derrière cette opération marketing, il y a cependant du fond. Lady Gaga affirme avoir cessé de se tourmenter à propos de son poids. Elle s'accepte comme elle est, rondeurs et imperfections comprises. Une démarche courageuse alors que les défilés de mode battent leur plein. Malgré les belles déclarations d'intention des créateurs contre l'anorexie, la maigreur des mannequins fait peur. Comprendront-ils un jour que ces grands échalas tout en os et tête d'enterrement ne mettent pas en valeur leurs créations ? Certes, Lady Gaga a des goûts vestimentaires douteux, mais au moins elle est agréable à regarder.

Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue ce lundi en dernière page de l'Indépendant.