05/11/2013

NET ET SANS BAVURE : Les tubes de YouTube, d'Arcade Fire à... PSY

Girls-Generation-02_1600x900.jpg

Arcade Fire, Lady Gaga (sans maquillage), ou Eminem : il y avait du beau monde dimanche soir sur la scène du Pier 36 de New York pour la première cérémonie des YouTube Music Awards. Le site de partage de vidéos en ligne, en diffusant cette soirée en direct sur sa plateforme, marche ouvertement sur les platebandes de MTV, la chaîne musicale mondiale.

La « consommation » de musique change. Il est loin le temps des scopitones, presque autant que celui des clips des débuts de MTV. Aux USA, selon un sondage de l'été dernier, 64% des adolescents américains utilisent YouTube comme canal pour écouter leur musique. Ils ne sont plus que 56% à citer la radio. MTV, à peine s'ils connaissent...

Le modèle économique mis en place par cette filiale du géant Google a fait ses preuves. Les publicités, avant et après la séquence sélectionnée, rapportent des millions de dollars. L'industrie musicale a ainsi encaissé un demi-milliard sur les deux dernières années en recettes publicitaires.

Faire le buzz sur YouTube, tel le Coréen PSY, est le rêve de tout artiste ancré dans son temps. Au risque parfois d'en faire trop comme la dernière prestation de Miley Cyrus. Mais un twerking (bouger les fesses de façon subjective) forcément très vulgaire vaut bien quelques millions de vues...

2176764352.gif

Pourtant on entend et on regarde de belles choses sur YouTube en cherchant un peu. Ainsi j'ai découvert la semaine dernière l'intégralité du nouvel album d'Arcade Fire avant même sa mise en vente.

Chronique "Net et sans bavure" parue ce mardi en dernière page de l'Indépendant. 

13/09/2013

ÇA BRUISSE SUR LE NET : Miley Cyrus, vilaine petite dévergondée

tumblr_ms46weQgzu1qh9nffo1_5001.gif

 

Une nouvelle icône de la toile est en train d'éclore. Nom : Cyrus. Prénom : Miley. Particularité : ancienne star Disney en plein dévergondage. La série Hannah Montana a fait rêver des millions de fillettes. L'héroïne de cette série américaine, simple collégienne lambda la journée, se transformait, la nuit, en star de la chanson. Dans le rôle-titre Miley Cyrus, adolescente gracile aux mimiques mutines et à la voix aiguë  Pas très bonne actrice (et je suis gentil) ni excellente chanteuse. Mais un père manager qui drive sa carrière artistique de main de maître. Devenue adulte, Miley comme tous les enfants stars tente de survivre à sa notoriété. Et prend, à 20 ans, un virage radical pour se maintenir dans le peloton de tête. Terminée la gravure de mode sage, place à Miley la dévergondée. La métamorphose passe par internet. Quelques photos sexy faussement volées, un passage terriblement hot aux MTW Awards pour déclencher les foudres des associations familiales catholiques et le moment est venu de lancer le dernier étage de la fusée : un clip scandale assuré de faire du « clic ». Opération réussie. Madonna peut se retirer dans une maison de retraite, Lady Gaga se rhabiller, Britney Spears se raser une seconde fois la tête : elles sont mortes « virtuellement ». Miley gagne haut la main de titre de « scandalous girl » du moment. Dans ce clip, en petite culotte ou entièrement nue, elle chevauche une énorme boule de démolition en action. Difficile de faire plus torride. Même Mickey ne doit pas en croire ses oreilles... Et redouter l'arrivée prochaine d'une sextape !