24/06/2017

BD : Lilas, la fièvre d’un été torride

 


Inoubliable Lilas. Quand il signe en 1980 son roman « L’été en pente douce », Pierre Pelot ne se doute certainement pas de la puissance de cette héroïne d’un huis clos provincial dramatique. Personnifiée par Pauline Lafont dans le film de Gérard Krawczyk sorti il y a trente ans, elle est de retour sous le pinceau de Jean-Christophe Chauzy. Et la magie opère encore, son corps lascif, exposé au soleil, déclenche toujours autant de sensations fortes. Auprès de Fane, son homme, mais aussi de Mo, le frère handicapé mental ou Dédée, la voisine qui cherche à mettre la main sur la maison de Fane et au passage sa belle compagne. Elle, gentille, sensible, libérée, n’a pas conscience des ravages que sa beauté et son effronterie vont provoquer dans la région. Une histoire en passe de devenir un classique dans son universalité.
➤ « L’été en pente douce », Fluide Glacial, 18,90 €

10:03 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pelot, lilas, chauzy, fluide glacial

04/01/2009

Inépuisable île au trésor

Pierre Pelot propose une version modernisée et futuriste du mythique roman d'aventures de Stevenson.

Ile au trésor.jpgRares sont les romans ayant obtenu une telle renommée. « L'île au trésor » de Robert Louis Stevenson est devenu l'exemple même du roman d'aventures. Dans sa trame, ses personnages, ses décors : tout frise la perfection, le parfait enchaînement. Qui n'a pas rêvé en découvrant ce texte être à la place du jeune Jim quand le grand souffle de l'aventure le fait partir vers des horizons inconnus ? Un roman qui passionne les lecteurs depuis des décennies mais également les auteurs. Pour preuve cette version modernisée signée de Pierre Pelot.
Il n'a pas pas changé le titre, se contentant de transposer cette histoire de pirates dans un futur proche. Un futur peu reluisant. Jim vit chez sa tante, Sally-Sea et le compagnon de cette dernière, Trelawey. Ils ont une auberge sur une île des Caraïbes. Une île ayant considérablement diminué de surface depuis la « Grande surprise ». Un terme assez poétique pour désigner la brusque montée de eaux des océans, annoncée par les scientifiques, mais pas si vite... Pierre Pelot joue sciemment le mélange des genres dans ce récit fidèle à l'original mais avec un soupçon d'écologie et d'anticipation.

Silver et les guérilleros
Tout commence pour Jim quand le capitaine Billy Bones débarque à la taverne. Un soir d'ouragan, alors que le vent détruit tout sur son passage, l'homme apparaît sur le chemin boueux : « L'espace d'une seconde on découvrit son visage aux traits marqués ruisselants, noueux, ses yeux agrandis presque anormalement globuleux, sa bouche ouverte sur un cri stupéfait qui découvrait ses dents, ses incisives, si fortement écartées qu'on aurait pu penser qu'il lui en manquait une sur deux. » Il ne s'en doute pas encore, mais l'aventure vient de faire une entrée remarquée dans la vie de Jim. Il devient le confident de Bones, apprend l'existence d'une carte au trésor de la bouche même de l'homme qui ne cesse de l'interroger sur sa tante et sa soeur jumelle, la mère de Jim.
Ensuite ce sera le départ et l'arrivée de nombreux protagonistes, de Silver à Flint au doc Calvino en passant par des guérilleros boliviens, petit grain de sel de Pierre Pelot. L'auteur français, ayant à son actif une multitude de romans, de la SF au polar en passant par le western a visiblement pris beaucoup de plaisir à revisiter ce classique. Le lecteur aussi...
« L'île au trésor », Pierre Pelot, Calmann-Lévy, 18 €


06:47 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pelot, calmann-lévy