25/02/2016

BD : Le Poilus en ont ras le casque

 

poilusn verdun,guerre,bouzard,fluide glacial

Au milieu des célébrations du centenaire de la guerre 14-18, Bouzard apporte sa pierre à l'édifice de grande commémoration nationale. L'humoriste, devenu pilier de Fluide Glacial, apporte un ton décalé dans ces souvenirs. Plutôt que de reprendre les grandes dates du conflit (la bataille de Verdun par exemple...), il ne parle que des hommes pataugeant dans la gadoue, le sang et les tripes. Quelques gags entre des histoires courtes démontrent avec brio la folie complète de cette guerre. Notamment l'ignorance dans laquelle sont maintenus les Poilus, Français de base élevés dans la haine du Boche. Alors souvent on rit (l'histoire sur le match de foot ou de la lettre d'amour sont particulièrement réussies), mais souvent aussi on constate combien la bêtise humaine se complait dans la crasse et la violence. Une déshumanisation renforcée par le dessin volontairement sommaire de Bouzard. Un casque, un nez tordu au dessus d'une moustache, l'uniforme et les guêtres suffisent pour plonger le lecteur dans l'enfer des tranchées.

« Les Poilus frisent le burn-out », Fluide Glacial, 10,95 euros

 

 

07/10/2014

BD : Mutins des tranchées

poilus, guerre, dorison, herzet, babouche, lombard

En 1917, cela fait déjà trois ans que les soldats français se font trouer la peau dans les tranchées. Le moral des troupes est au plus bas. Les gradés, bien au chaud à l'arrière, se moquent du désespoir grandissant des Poilus. La révolte gronde. Elle prend la forme d'une pétition. Un texte pour que le peuple connaisse la réalité du front. Cette histoire, en partie authentique, est écrite par Dorison et Herzet, deux des plus brillants jeunes scénaristes actuels. Le premier a Long John Silver ou WEST à son actif, le second s'est révélé dans La branche Lincoln. Pour dessiner cette histoire entre cavale dans la campagne bucolique et scènes d'horreur sous les obus, ils ont fait confiance à Cédric Babouche. C'est son premier album, mais c'est déjà un grand professionnel. Passé par l'école d'art Olivier de Serres à Paris, il est professeur de BD et d'animation à l'école Émile Cohl. Ses illustrations en couleurs directes, un peu impressionnistes, apportent beaucoup à l'ambiance du récit.

 

« Le chant du cygne » (tome 1), Le Lombard, 14,99 €

 

13/02/2013

BD : Vie de Poilus

Godillots, Marko, Olier, Bamboo, poilus

La guerre 14/18, immense carnage sur lequel se sont bâtis les fondations de l'Europe, a toujours inspiré les auteurs de BD. Tardi en a dessiné toute l'horreur. Pour la première fois (si on excepte une courte série de gags de Mouminoux dans les années 70), l'humour s'invite dans les tranchées. Les Godillots de Olier (scénario) et Marko (dessin) ce sont trois soldats, venus des quatre coins de la France, unis pour le meilleur et pour le pire. Palette, le gradé, le plus âgé et clairvoyant, le Bourhis, le ch'ti, fort et taciturne, Bixente, le jeunot, Basque bondissant, manquant d'expérience mais pas de vaillance. Un trio qui devra, dans ce second tome, franchir les lignes ennemies pour récupérer leur capitaine, bien décidé à solder une affaire d'honneur. Avec beaucoup de finesse, les auteurs racontent la grande histoire par de petits détails. Les planches de Marko, en couleurs directes, sont d'une belle luminosité. La gazette des Godillots, journal du front très réaliste, est offerte en supplément avec la première édition.

« Les Godillots » (tome 2), Bamboo, 13,50 €


21:20 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : godillots, marko, olier, bamboo, poilus

14/05/2011

"Les Godillots" par Olier et Marko chez Bamboo : des Poilus humains

Olier, Marko, Bamboo, Godillots, Poilus

Olier, Marko, Bamboo, Godillots, PoilusLa guerre 14-18 a souvent inspiré des auteurs de BD, notamment dans le registre tragique (Morvan, Tardi...) Plus rares sont les albums à dominante comique sur le sujet. « Les Godillots » de Olier (scénario) et Marko (dessin) tout en conservant une certaine dramaturgie, campe des personnages qui ont gardé leur côté humain malgré la grande boucherie à laquelle ils participent. Deux soldats, un ancien boulanger et un autre paysan (fort comme un bœuf), sont désignés pour amener la cuisine roulante à la tranchée B12. Problème, il faut traverser le plateau du Croquemitaine, surnom donné à un redoutable mitrailleur allemand. En route ils récupèrent un gamin à la recherche de son frère poilu et un singe malicieux. Une mule aura aussi un rôle important dans ce premier album très plaisant, aux couleurs vives et soignées, agrémenté pour sa première édition de 8 pages de la Gazette des Godillots, reportages fictifs dans les tranchées françaises.

 

« Les Godillots », Bamboo, 13,50 €

11:38 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : olier, marko, bamboo, godillots, poilus