05/03/2016

BD : Harmony, pouvoir et amnésie

harmony, reynès, dupuis

Dessinateur de la majorité des albums de la série "Alter Ego" avec Lapière et Renders au scénario, Mathieu Reynès décide pour la première fois de sa carrière de se lancer en solo dans une série ambitieuse. Harmony est le nom de la nouvelle héroïne. Cette jeune femme, à peine sortie de l'adolescence, filiforme et blonde, semble très fragile. Prisonnière d'un grand costaud, barbu et peu loquace, elle se réveille totalement amnésique dans une cave. Durant son sommeil elle entend des voix et se découvre des pouvoirs. Notamment de déplacer des objets par sa seule pensée. Une capacité de plus en plus grande, qu'elle ne maîtrise pas toujours. Prévue en trois tomes, cette série, entre SF, fantastique avec un gros zeste de thriller, débute sous de très bons auspices. Mathieu Reynès prend le temps durant ces plus de 50 pages d'explorer longuement les doutes de son héroïne. Elle est touchante quand elle s'interroge sur ce passé envolé, mais devient très inquiétante quand elle décide de se défendre. De son geôlier dans un premier temps, puis de militaires lancés à sa recherche. De l'action et du mystère, le tout dessiné dans ce style si efficace de Reynès, proche du réalisme mais avec une bonne dose de fantaisie.

"Harmony" (tome 1), Dupuis, 12 euros

 

09:17 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : harmony, reynès, dupuis

10/08/2015

BD : Communication de guerre dans "La peur géante"

 

wul, stefan, lapière, reynès, ankama

Avec une régularité de métronome, plusieurs équipes d'auteurs adaptent depuis une paire d'années les romans de Stefan Wul. Si le triptyque « Piège sur Zarkass » (Cassegrain et Yann) est bouclé, Lapière et Reynès n'en sont qu'au second album de « La peur géante ». Dans un futur proche, la terre subit une attaque massive de créatures marines venues du fond des abysses. Elles provoquent la fonte des pôles pour élever le niveau des océans. L'humanité se retrouve en partie submergée. « L'ennemi des profondeurs » se concentre sur la technique militaire mise en place pour contrer les torpèdes, ces créatures issues d'une évolution de la raie manta, aussi grosses que des baleines, capables de tuer par électrocution. Les héros, Bruno et Pol, militaires, apprennent à manier de nouveaux bathyscaphes en forme de méduses alors que la belle Kou-sien se charge de décrypter le langage des envahisseurs. Mais le temps presse car non seulement l'eau ne gèle plus, mais elle ne s'évapore plus. Sans nuage ni pluie, c'est toute l'Humanité qui est menacée d'extinction à brève échéance. De la SF classique, un peu trop militaire (le roman date de la fin des années 50), mais terriblement efficace et divertissante.

 

« La peur géante » (tome 2), Ankama, 13,90 €

 

10:33 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wul, stefan, lapière, reynès, ankama

26/10/2014

BD : Fins de sagas pour Cyann et Alter Ego

Si Bourgeon et Lacroix ont mis 21 ans pour boucler « Le cycle de Cyann », les auteurs de la saison deux d'Alter Ego n'ont pas attendu une année entre le premier et quatrième tome. Deux approches différentes mais un point commun : l'excellence.

 

cyann, alter ego, lacroix, bourgeon, lapière, renders, reynès, efa

Après Isa dans les Passagers du vent puis Mariotte des Sortilèges du bois des brumes, François Bourgeon imaginait en 1994 une troisième héroïne qui allait marquer les bédéphiles : Cyann. Un univers radicalement différent. Exit la BD historique pour le maître du genre et place à la science-fiction. Il s'est associé pour l'occasion avec Claude Lacroix qui a créé de toute pièce un monde-empire foisonnant. Après quelques aléas d'éditeurs, l'ensemble de la saga a rejoint les éditions Delcourt. Et enfin, le sixième et dernier tome vient de paraître en même temps que la réédition des cinq précédents. « Les aubes douces d'Aldalarann » montre une Cyann assagie. La jeune fille de riche, odieuse et futile, a pris de la bouteille au gré de ses mésaventures et saut dans le temps d'une planète à l'autre. La mort de sa sœur a considérablement modifié sa philosophie de vie. Sur une planète hostile, elle devra beaucoup faire d'effort simplement pour survivre. Un ton moins aventureux, plus écologique voire philosophique pour un dernier opus longtemps attendu. Cyann est toujours aussi belle sous le pinceau de Bourgeon et la dernière image pleine d'espoir, comme une promesse de renaissance.

 

cyann, alter ego, lacroix, bourgeon, lapière, renders, reynès, efa

 

Pour la saison 2 d'Alter Ego c'est aussi le dénouement. Mais cette fois, le lecteur n'aura pas patienter des années pour connaître le « Verdict ». Moins d'une année pour boucler ces quatre albums soit 240 pages. Il est vrai qu'il y a deux scénaristes, Lapière et Renders, et plusieurs dessinateurs (Béneteau, Reynès, Erbetta) pour épauler Efa chargé des personnages. Le principe de la série n'a pas changé depuis la saison une Chaque album peut être lu indépendamment les uns des autres. Depuis la révélation de l'existence d'Alter Ego, les débat fait rage dans la communauté scientifique. En résumé, il existe un lien entre chaque homme et femme né au même moment sur terre. La bonne santé de l'un permet à l'autre de vivre en toute quiétude. Affabulation ou découverte scientifique majeure ? Rien n'est encore figé. D'autant que le phénomène des Alter Ego donne des idées à des organisations sectaires ou des entreprises sans scrupules. Après trois épisodes aux fins très palpitantes, la conclusion est tout aussi innovante et laisse possible une troisième saison de ce qui est la grande réussite éditoriale de ces dernières années.

« Le cycle de Cyann » (tome 6), Delcourt, 15,95 euros

 

« Alter Ego, saison 2 » (tome 4), Dupuis, 12 euros.

 

05/07/2014

BD : Machination

 

alter ego, lapière, renders, reynès, beneteau, dupuis

Troisième et dernier volet autonome de la saison 2 de la série Alter Ego. Comme pour la première saison, le principe est que chaque récit est indépendant des autres. Il y a un ordre de parution, mais les albums peuvent être lus dans le désordre. Rien ne vous empêche par exemple de lire d'abord « Gail », paru cette semaine, puis de vous plonger dans Teehu et Delia en librairie depuis le début d'année. Les trois histoires, trois récits, du point de vue de ces trois personnages importants, forment un puzzle. Vous pouvez alors tenter d'imaginer la conclusion concoctée par les scénaristes, Lapière et Renders et les dessinateurs Reynès et Beneteau. Vous pouvez aussi attendre octobre prochain et dévorer le quatrième et ultime tome. L'expérience est originale, un peu déstabilisante, mais idéale pour les lecteurs pressés. « Gail » raconte comment ce scientifique ambitieux et imbu de sa personne, est désigné pour trancher sur la valeur scientifique des Alter Egos. Il est sceptique, mais a peu la tête à sa mission, préférant se réserver du temps pour batifoler avec son assistante à Singapour loin de son épouse. Quelques péripéties plus tard, il pourrait bien changer d'avis.

 

« Alter Ego » (saison 2, tome 3), Dupuis, 12 €

 

29/10/2013

Encore et toujours Stefan Wul adapté en BD par Lapière et Reynès

Wul, lapière, reynès, ankama, fleuve noir, bragelonne

Après Niourk, Oms et Piège sur Zarkass, nouvelle adaptation BD d'un de des romans SF de Stefan Wul. « La peur géante » est revisitée par Denis Lapière et Mathieu Reynès. Pas de voyage dans l'espace dans cette aventure survitaminée, mais une belle réflexion sur l'avenir de la planète. Tout commence par une anomalie physique : l'eau ne se transforme plus en glace à zéro degré celsius mais à une température beaucoup plus basse. Le phénomène, localisé dans quelques points de la planète au début, se généralise en une journée. Conséquence immédiate, neige des montagnes et glace des pôles fondent d'un coup provoquant une immense vague submergeant toutes les côtes. Ce monde apocalyptique est décrit dans la première partie de l'album. Heureusement il reste quelques survivants dont le héros, un militaire expert en plongée sous-marine et une jeune chercheuse en langues anciennes. Ils sont rapidement persuadés qu'il ne s'agit pas d'un dérèglement climatique mais d'une attaque. Et la menace se trouve sous cette eau envahissante. Grand spectacle assuré avec les dessins de Reynès, déjà remarqué avec la série Alter Ego. Quant aux « envahisseurs », ils seront au centre de la seconde partie, même si les yeux acérés les devinent en couverture du tome 1.

 

« La peur géante » (tome 1), Ankama, 13,90 €


29/10/2012

BD : Alter Ego, le final

alter ego, ultimatum, renders, lapière, reynès, beneteau, dupuis

Avec Alter Ego, Renders et Lapière, les scénaristes, ont signé un coup de maître. La série, en six tomes, pouvait se lire dans le désordre. Chaque titre, portant sur un des protagonistes, donnait une partie des clés de cette histoire entre science et fantastique. Il restait que l'ensemble semblait un peu inabouti. Un manque effacé avec la parution de ce dernier opus intitulé « Ultimatum ». Dans ce final, on retrouve tous les personnages des albums précédents, notamment Camille, au centre de l'intrigue. « Bons » et « mauvais » vont se dévoiler. Urasawa, Japonais au parcours trouble, va finalement se révéler moins retors que prévu. Par contre Noah, le fils du président US, semble de plus en plus être l'âme damnée du programme Alter Ego. Et la parution de cet album est une double bonne nouvelle puisque on apprend en dernière page qu'il y aura une seconde saison. Quatre titres sont annoncés pour 2013 : Teehu, Gail, Delia et Verdict. Les dessinateurs, Reynès pour les personnages et Benéteau aux décors, ont du pain sur la planche...

« Alter Ego », Dupuis, 12 €


25/09/2011

La fuite de Park : nouvel épisode d'AlterEgo, la série BD qui peut se lire dans le désordre

alter ego, dupuis, renders, lapière, reynès

alter ego, dupuis, renders, lapière, reynèsAlterEgo, série multiple écrite par Renders et Lapière, se dévoile encore un peu plus avec la parution de cette quatrième histoire. Le lecteur suit cette fois les péripéties centrées autour de Park. Un jeune pêcheur coréen, enlevé et enfermé dans un asile psychiatrique de luxe aux Bermudes. Drogué quotidiennement pour qu'il oublie ses soucis et son passé, il reprend petit à petit pied dans la réalité quand il cesse de boire les jus de fruits contaminés. Il se souviendra de sa femme, de sa fille et de sa grand-mère. Il tentera alors de fuir mais réalisera rapidement que ce ne sera pas une mince affaire. Il croisera dans sa cavale Fouad au centre d'un précédent album. Et cette histoire est aussi l'occasion d'en apprendre un peu plus sur Noah et Jonas, les deux prochains personnages de cette série à part, chaque titre pouvant être lu indépendamment des autres et dans n'importe quel ordre. Une superbe réussite à mettre également à l'actif du dessinateur principal, Reynès.

 

« AlterEgo » (tome 4), Dupuis, 11,95 €

20/06/2011

"Alter Ego" : feuilleton sur une vaste manipulation mondiale

Lapière, Renders, Reynès, Efa, Dupuis, Alter Ego

Lapière, Renders, Reynès, Efa, Dupuis, Alter EgoDeux scénaristes (Renders et Lapière), quatre dessinateurs, six tomes en moins d'une année : « Alter ego » fait partie de ces séries à suspense idéales pour les impatients. L'originalité de ce thriller futuriste réside dans le fait que chaque titre est indépendant, tout en racontant la même intrigue générale. Les deux premiers, dessinés par Reynès et Benèteau, le troisième par Efa et Erbetta, donnent une idée générale du concept. Six personnages permettent de comprendre les tenants et les aboutissants de cette manipulation mondiale. Des recherches en parapsychologie ont démontré l'existence de liens entre différentes personnes. Un lien de vie. Si l'un meurt, les autres aussi. Sous couvert d'association caritative, un grand groupe met en place un système de surveillance pour « vendre » une longue vie aux plus riches.

« Alter ego », Dupuis, 11,95 € chaque volume

24/05/2009

Animaux rieurs

TOUTOU_1.jpgLe marché des animaux de compagnie est en plein développement. Les classiques chiens et chats ont laissé un peu de leur suprématie pour les NAC, les nouveaux animaux de compagnie. Une large palette d'espèces, pas toujours agréables au premier abord, qui permet aux auteurs de cette nouvelle série comique de multiplier les situations cocasses. Les vendeurs se donnent un malin plaisir à proposer des bêtes adaptées aux futurs acheteurs. La formation de ces duos est souvent source de gags. Et pour donner un peu plus de liant à cette série, l'apparition d'une jeune acheteuse particulière donne une dimension humoristique supplémentaire. La fillette, en compagnie de parents qui lui passent tout et qui sont persuadés que chaque caprice a un prix, jette son dévolu sur une étrange bestiole en train de récurer une cage. Voilà comment de vendeur dans une animalerie, on se retrouve animal de compagnie... Une situation qui n'a pas que des inconvénients (nourri, logé, plus besoin de travailler) jusqu'au jour où vos maîtres décident de vous castrer. Une fillette autoritaire et irrésistible qui reviendra dans l'animalerie pour un stage de découverte. Cela se résume par un "Tous au abris" tonitruant, tant du côté des vendeurs que des animaux. Ces gags écrits par Brrémaud et Reynès, sont dessinés par Emanuele Soffritti, un Italien qui a la caricature facile, tendance cartoon. Ses animaux sont très expressifs, ses humains tout aussi réussis.

"Toutou et compagnie", Bamboo, 9,45 €

06:23 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brrémaud, reynès, soffritti, bamboo

27/07/2007

La plage, les vacanciers et les travailleurs

medium_Maitres_nageurs_2.jpgPériode estivale oblige, le second recueil de gags des maîtres nageurs se déroule en grande partie au bord de la la grande Bleue. Juchés sur leur vigie, ils surveillent baigneurs et naïades. Surtout ces dernières, notamment quand elle sont en petit bikini. Et on les comprend quand on voit comment les personnages féminins, sous la plume de Reynès, ont des courbes particulièrement affolantes pour la gent masculine. Ce sont donc essentiellement les deux personnages masculins qui jouent les premiers rôles. Pascal, le tombeur de ces dames, toujours à l'affût du bon plan, n'hésitant pas à profiter du prestige de sa fonction pour décrocher un rendez-vous le soir au restaurant. Régis, le stagiaire, a un peu plus de mal. Ce roux n'arrive pas à bronzer. Difficile, dans ces conditions, pour frimer. Plein de bonne volonté, ses trouvailles pour plus d'efficacité sont rarement couronnées de succès. Sans grande prétention, cette BD humoristique est idéale pour faire passer le temps à la plage. Histoire de se payer une tranche de rire en comparant situations réelles et imaginaires. ("Les maîtres nageurs", Bamboo, 9,45 €)

07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Maitres nageurs, Reynès, Bamboo