28/05/2017

BD : Les religions de la haine

 


Nous sommes en état d’urgence pour cause de terrorisme religieux. Certains parlent de guerre. Ils devraient lire cette série historique de Richelle et Wachs sur la persécution des réformistes par les catholiques. En 1557, les écrits de Calvin gagnent en renommée. Le roi de France, Henri II, veut éradiquer l’hérésie. La police pourchasse les réunions clandestines et torture les pasteurs, imprimeurs ou libraires qui diffusent cette pensée. Dans « Les guerriers de Dieu », un noble désargenté est soupçonné d’hérésie. Il va sauver sa vie, mais ce ne sera pas le cas des autres personnes découvertes avec lui lors d’une réunion dans une cave. Il voulait voir. Il a surtout pris conscience de l’intolérance des Catholiques. On découvre qu’il y a quelques siècles, les « bons » n’étaient pas du même côté et qu’avant de prôner amour et pardon, le clergé aimer torturer et brûler en place publique…
➤ « Les guerriers de Dieu » (tome 1), Glénat, 14,50 € 

09/06/2013

BD : Epuration expéditive dans les mystères de la IVe République

épuratilon, libération, marseille, richelle, buscaglia, glénat

Trois séries distinctes, un seul scénariste et un thème : les mystères de la république. Philippe Richelle (Les coulisses du Pouvoir, Secrets bancaires...) se lance dans ce projet sous-titré « Liberté, impunité, criminalité ». IIIe, IVe et Ve république passent au scanner du scénariste spécialiste en affaires troubles. Des ligues d'extrême-droite aux événements d'Algérie en passant par l'épuration d'après-guerre, il lève le voile sur des pratiques cachées d'un Etat trop souvent au-dessus de ses propres lois. Dans « Les résistants de septembre », dessiné par Buscaglia, le commissaire Coste, à Marseille, enquête sur la découverte d'un charnier dans une petite commune rurale du Lubéron. Plusieurs corps, appartenant à des résistants ou des collaborateurs, mélangés dans la mort. Coste, malgré les pressions de ses supérieurs, va tenter de comprendre comment des hommes et des femmes ont pu être massacrés, et par qui. Passionnant, très bien documenté et rapide, les seconds tomes des trois séries paraîtront en septembre.

 

« Les mystères de la République », Glénat, 13,90 €


10/06/2010

Ambition médiatique

Média 1.jpgSi la télévision, média global de distraction fait rêver, ses dessous sont souvent glauques et sordides. Certes, à l'écran, tout le monde semble gentil et bien s'apprécier, mais dans les coulisses ce ne sont que coups bas, trahisons et manœuvres fallacieuses. Un monde impitoyable qui sert de décor à la nouvelle série écrite par Philippe Richelle et dessinée par Marc-Rénier. Manu Courvet a une revanche à prendre sur la vie. Cancre, instable, il a passé quelques années dans une maison de correction. Fâché avec son père, il se réconcilie avec lui sur son lit de mort après avoir été victime d'un accident du travail, Manu est révolté car la société de BTP qui l'employait, malgré de graves manquements aux règles de sécurité, est blanchie par la justice. Une société qui possède également une chaîne de télévision. C'est là, lieu crucial pour le pouvoir, que Manu va mettre un pied et tenter de s'imposer. De la politique fiction comparable aux « Coulisses du pouvoir » (précédente série écrite par Richelle), servie par un dessin de Marc-Rénier étonnamment épuré, presque du Paul Gillon...

« Média » (tome 1), Glénat, 13 €

12/12/2009

Rafles et conséquences

Opération vent printanier 2.jpgSuite et fin de cette saga historique écrite par Richelle et dessinée par Wachs. Dans le Paris de 1941, occupé par les Allemands, les Français tentent de survivre. On suit la trajectoire de deux familles. Celle de Lucien et de Charlotte, deux jeunes qui s'aiment. Le premier, juif, verra sa famille déportée après avoir été victime de la rafle du Vel' d'hiv. La seconde abandonnera son père, policier et alcoolique. Il fera pourtant partie des rares fonctionnaires français à démissionner, ne cautionnant pas le zèle de l'administration dans la « politique d'épuration » demandée par l'Allemagne. Un récit qui sonne vrai. Rien n'était évident à l'époque. Survivre était une priorité. Mais certains, ils étaient rares, ont quand même fait des choix courageux.

« Opération vent printanier » (tome 2), Casterman, 15 €

06:26 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wachs, richelle, casterman

04/09/2008

Printemps nauséabond



Se déroulant à Paris fin 1941 et début 1942, les événements décrits dans « Opération vent printanier » sont véridiques. Philippe Richelle, le scénariste, a souhaité leur donner une âme en les racontant à travers les regards de personnes banales, des Français moyens, aux attitudes parfois extrêmes mais tout à fait plausibles. Dans ce Paris occupé, le petit peuple est essentiellement tracassé par le rationnement. Le marché noir se met en place, mais un autre phénomène est en train de modifier le paysage économique du pays. Alors que le gouvernement fixe les prix au plus bas, des officines allemandes font des offres d'achat aux industriels français deux à trois fois supérieures au marché. Reste le plus difficile : accepter de commercer avec l'occupant. Et alors que certains s'enrichissent très vite, d'autres ne sont pas insensibles au sort réservé aux juifs, de plus en plus montrés du doigt. Pierre Wachs, le dessinateur, va animer ces hommes et femmes à un tournant de leur existence. 60 pages pour mieux connaître l'industriel ruiné, l'apprentie secrétaire, le jeune commercial et le policier obligé d'obéir aux ordres de René Bousquet, le préfet de Paris qui va mettre en place l'opération « Vent printanier », rafle de 13 000 juifs dont 4 000 enfants, tous livrés aux Allemands.
« Opération vent printanier » (tome 1), Casterman, 15 €


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Richelle, Wachs, Casterman

04/08/2008

Prédateurs financiers

540fdba7d38ddd9c1866ea22cae1514e.jpgCette série, entre polar et analyse politique, est ancrée dans la réalité. Même si en préambule, l'auteur, Philippe Richelle, précise que "cette histoire est une oeuvre de fiction", on ne peut s'empêcher de retrouver dans ces planches des réminiscences d'une actualité récente. "Les coulisses du pouvoir" se passent en Angleterre, mais souvent la commission européenne joue un rôle important. Caine et Burkinshaw, duo d'enquêteurs, tentent de comprendre comment un administrateur de sociétés immobilières, John Atkins a pu se suicider de deux balles dans la tête. Un de ses associés, McCaine, vient de disparaître. L'enquête progresse et les policiers anglais trouvent dans les casseroles des deux hommes une histoire d'escroquerie aux subventions européennes. Le commissaire européen de l'agriculture de l'époque semble avoir touché sa part. Un commissaire qui est aujourd'hui ministre de l'Economie... Ce sont donc les très gros bonnets qui se retrouvent impliqués dans ce meurtre maquillé en suicide. Et l'enquête progressant, d'autres crimes seront commis. Richelle, qui a repris toute la série à son compte, décortique des rouages inéluctablement truqués du pouvoir.
"Les coulisses du pouvoir" (tome 8), Casterman, 9,80 €


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Richelle, Casterman

08/09/2007

L'autre Allemagne en résistance

medium_Amours_fragiles_3.jpgA chaque rentrée littéraire, il y a un album de BD qui sans aucun problème pourrait concourir dans les différents prix. Cette année, le troisième tome d'"Amours fragiles" racontant la vie de Maria, par son récit, son contexte, sa rigueur et sa vérité historique implacable aurait largement sa place dans certaines présélections. Cette série raconte les amours de ces jeunes Allemands pris dans la tourmente de la seconde guerre mondiale. Martin, officier dans le Sud de la France, profite de son statut pour protéger Katarina, une jeune juive. En Allemange, près de Coblence, Maria est secrétaire d'un médecin. Eb 1943, le régime nazi semble chanceller. Mais face aux débuts de remise en cause, la gestapo frappe fort. Maria va intégrer un groupe d'opposants. Ils dénoncent la folie de Hitler, alertent leurs concitoyens sur ce qui se passe dans les camps de la mort. Ce thème de la résistance au Fuhrer, rarement abordé en France, est au centre de cette série écrite par Richelle et dessinée par Beuriot. Des illustrations très réalistes et élégantes. Une finesse du trait en oppostion complète avec la lourdeur du climat de l'Allemagne de l'époque. Une fragilité qui cèdera face à la violence du régime aux abois. Un album essentiel. ("Amours fragiles", Casterman, 13,95 €)

07:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Richelle, Beuriot, Casterman

06/02/2007

Or sale dans les "Secrets bancaires" de Richelle et Dominique Hé

medium_Secrets_bancaires_3.jpgComment transformer des détournements de fonds et de blanchiment d'argent en histoire passionnante ? Philippe Richelle, le scénariste de cette série, a certainement longuement hésité avant de se lancer dans l'aventure. Il y a matière à raconter, mais comment transformer le tout en ensemble cohérent et intéressant ? La solution est simple : l'argent n'est rien sans les gens qui le convoitent. Il est donc question de billets, de lingots d'or dans « Secrets bancaires », mais les véritables héros ce sont les nombreux protagonistes gravitant dans ce milieu. Dans le troisième épisode, premier du second cycle, l'or est en vedette. Thomas Charvet charge des lingots en provenance d'Uruguay. Des lingots qui passent également par les mains d'un ferronnier d'art. En parallèle un jeune commerçant exhibe devant son cousin de province sa réussite sociale, essentiellement due à un trafic de grosses coupures vers la Suisse. Mais quand il tente de truander son fournisseur, tout dégénère. Pistes multiples pour une intrigue complexe mise en images par Dominique Hé. ("Secrets bancaires", Glénat, 9,40 €)