18/04/2017

De choses et d'autres : Oh, de l'eau !

Grande découverte ce weekend : sur les conseils d’une amie venue déjeuner à la maison, j’ai appris l’existence d’une bouteille d’eau à chakras. « La bouteille, avec ses anneaux de couleur, purifie l’eau. Il y a même une puce électronique avec des prières à l’intérieur. » explique notre amie qui est du genre à faire, chaque année, une cure de sève de bouleau qu’elle va récolter elle-même sur les hauteurs de Prats-de-Mollo. Elle apprécie aussi, au solstice d’été, se rendre tôt sur la place pour dire bonjour au soleil levant. Presque végane, petit-déjeunant de jus frais (radis, céleri, carotte) elle nous a un jour vanté les mérites d’une machine pour préparer des pizzas « crues » déshydratées. La fameuse bouteille à chakras, elle l’a repérée sur un site internet. Mais n’a pas osé l’acheter.
Je trouve effectivement ce site vendant la « bouteille d’eau I9 ». D’une contenance de 650 ml, elle est ornée de bandes de caoutchouc de toutes les couleurs ou d’une seule teinte, en fonction du chakra que vous voulez actionner. Je ne détaillerai pas ici les domaines si ce n’est la couleur blanche qui « reflète les caractéristiques de la protection et apporte votre connexion divine dans votre corps. » Sans compter la puce de silicium, aux enregistrements presque magiques... A 50 € pièce, ces bouteilles doivent assurer de belles marges à leurs concepteurs.
En bon mécréant, je ris de ce charabia. Une note précise d’ailleurs : « Les produits ne sont pas destinés à diagnostiquer, guérir ou empêcher les maladies. » De l’eau reste de l’eau, avec ou sans couleur autour. Exceptée la bénite pour chasser les vampires. Mécréant mais superstitieux.