10/09/2017

BD : Titeuf, l’enfance n’est plus tout à fait innocente

 


Retour aux fondamentaux pour Zep, le papa de Titeuf. Après avoir testé l’histoire longue puis vieilli son héros pour lui faire découvrir le monde merveilleux de l’adolescence, Titeuf, le vrai, le seul, l’unique, le dieu des cours de recréations est de retour dans son exercice favori : le gag en une planche avec pas mal de pipi, du caca et un brin de sexe pour les nuls. Mais Zep, qui s’est aussi révélé depuis quelques années comme un excellent dessinateur d’humour politique, très sensible et intelligent pour mettre le doigt sur les sujets qui fâchent, n’hésite pas non plus à faire référence à l’actualité. Une goutte de politique dans un océan de drôlerie. Car dans cet album, vous rirez de l’interprétation de Titeuf d’une fellation, mais aussi de sa façon d’intégrer ces nouveaux à l’école, des réfugiés qui ont fui la guerre pour venir habiter près de chez lui. Et aller à l’école ! Quelle horreur ! Le dessin est toujours aussi précis et expressif, les gags souvent efficaces, même si l’attrait de la nouveauté a fait un peu son temps.
➤ « Titeuf » (tome 15), Glénat, 10,50 € 

09:34 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : titeuf, slip, zep, glénat

26/05/2015

DE CHOSES ET D'AUTRES : Les boules au chaud

texticule, contraception, slip, chauffantMesdames, vous allez apprécier ce qui suit. 1 600 signes entièrement dévolus à ce que l'homme possède de plus sacré : ses testicules.

Au début des années 70, quand la pilule n'était pas encore une évidence, les mouvements féministes tentent de trouver d'autres techniques pour s'envoyer en l'air sans risquer une grossesse. Pour une fois, ce sont les messieurs qui servent de cobayes. Des études scientifiques démontrent que l'élévation de la température des spermatozoïdes de quelques degrés nuit considérablement à leur fécondité. Il suffit donc de mettre les boules au chaud pour éviter tout accident.

Dans la pratique, deux techniques sont mises à l'épreuve. La première, la plus simple, consiste à utiliser des sous-vêtements trop petits. La pression fait remonter les testicules à l'intérieur de l'organisme. A 37°C, les pauvres petits spermatozoïdes ne servent plus à rien. Au passage, cette théorie confirme la chute flagrante de la démographie française lors de la mode des jeans moulants. Idem pour les toreros. Porter des tenues aussi ridicules s'explique sans doute par le solide complexe d'infériorité qu'ils ressentent face au taureau. Mais certaines féministes ont poussé le bouchon encore plus loin : mettre au point un slip chauffant. Quelques résistances électriques disposées au bon endroit, un peu de courant et roulez jeunesse.

Oui, l'affaire s'apparente à de la torture. Mais franchement, à côté de la pose d'un stérilet ou d'une interruption volontaire de grossesse, ce slip chauffant tombé aux oubliettes est un moindre mal.

19/05/2013

Chronique : iTunes fait péter les ventes

 

itunes,slip,peter,patrick,sébastien,parodie,single,daft punk

Les 45 tours ont vécu. Exit la musique physique, place à la musique dématérialisée. Le Top 50 d'aujourd'hui est tout simplement représenté par les ventes sur iTunes, la plateforme d'Apple. On peut voir quasiment en direct l'évolution des goûts de la planète entière. Car les classements des ventes de singles sont proposés par pays. Depuis la semaine dernière, le duo (mystérieux et français) Daft Punk caracole en tête. Une remarquable neuvième place aux USA, la première en Angleterre, Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Norvège... Mais en France alors ? Daft Punk, dès la sortie de Get Lucky, se place en tête des ventes. Mais depuis trois jours, les rois de la musique électronique se contentent de la seconde position. Un autre phénomène, typique d'une certaine « exception française », fait des ravages dans les oreilles. Numéro 1 des ventes, devant Daft Punk, Pink et toutes les stars américaines : « Et quand il pète il troue son slip » ! Une parodie interprétée par l'humoriste Cartman, entendue sur D8 en mars. Grimé en blond peroxydé, il devient Sébastien Patrick, caricature de l'ancien rugbyman du Sud-Ouest, devenu imitateur et animateur télé. La chanson, aux paroles aussi explicites que le titre, est bien partie pour devenir le tube de l'été, un futur classique des banquets bien arrosés. Et le plus dramatique, c'est que pour écrire cette chronique, j'ai dû l'écouter plusieurs fois. Total, j'ai l'air et la phrase en tête. Impossible de m'en défaire. Et quand il....


Et quand il pête il troue son slip - Sébastien... par entrevue


Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue ce samedi en dernière page de l'Indépendant.

22/01/2013

Chronique : Mesdames, un site qui chamboule

menalso, slip, boxer, lingerie

Menalso.fr. Mesdames, cette adresse internet risque de vous faire tourner la tête. A la base c'est un simple site de e-commerce comme il y en a des centaines qui s'ouvrent. Son ambition : « mettre fin à une injustice : le monopole des femmes sur la lingerie. » Acheter des slips, boxers et autres strings en ligne pour son chéri peut devenir une expérience unique quand publicitaires et concepteurs web s'associent. Sur la page d'accueil, un mannequin, de dos, vous demande de cliquer sur play. Au lieu d'avoir une simple photo du produit, c'est une animation à 360° qui s'ouvre. Et pour chaque sous-vêtement, le mannequin est grimé en fonction d'une profession ou d'un style particulier. Au total, 40 ambiances sont proposées aux visiteurs. Et visiteuses. Car ce site semble être une formidable machine à fantasmes pour dames. Les mannequins, en plus d'être jeunes et musclés, ont d'autres atouts mis en valeur par « les plus belles coupes et les plus belles matières des grandes marques de lingerie masculine ». 

A chaque profession son style de sous-vêtement. Si vous êtes à la recherche d'images sages, peintre, pompier et golden-boy peuvent être vus par tous. Un peu plus osées les scènes avec rugbyman, dandy ou médecin. Ils portent des jockstraps dont l'arrière vaut le coup d’œil. Par contre, prenez vos précautions avant de sélectionner la rubrique prêtre : croyante vous risquez l'apoplexie. Non croyante aussi, mais pas pour les mêmes raisons...

En bonus caché, la vidéo !

Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue en dernière page de l'Indépendant ce mardi.

11:39 Publié dans Humeur, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : menalso, slip, boxer, lingerie