27/01/2017

Sondage : les Français plébiscitent les grands classiques de la bande dessinée

FRANCO-BELGE. Astérix et Tintin restent les préférés et 41 % des personnes sondées ont acheté une BD dans l’année.

Avec ou sans potion magique, Astérix est le plus fort. Le nouveau volet de l’observatoire de la vie quotidienne des Français porte sur la bande dessinée, à une semaine de l’ouverture du festival d’Angoulême. Le petit Gaulois imaginé par Albert Uderzo et René Goscinny est la BD francobelge préférée pour 50 % des sondés. Il devance Tintin et Gaston Lagaffe. Ce sont les grands anciens qui se taillent la part du lion dans ce classement car on retrouve également nombre de héros nés avant les années 60 comme Lucky Luke, Boule et Bill, Spirou, Blake et Mortimer ou les Schtroumpfs. Seule série relativement récente tirant son épingle du jeu, le Chat de Philippe Geluck précède de peu Titeuf de Zep.

■ La bataille des nouveautés

Les Français ont depuis toujours aimé la BD. Et cette histoire d’amour semble toujours être d’actualité puisque 41 % des sondés affirment avoir acheté une ou plusieurs BD dans l’année écoulée. Ce secteur de l’édition, malgré une surproduction de plus en plus problématique (pas moins de 3 988 nouveautés en 2016), reste très dynamique même si les tirages ont tendance à diminuer. Le match Tintin/Astérix ne date pas d’aujourd’hui. Longtemps sans concurrence, le jeune reporter belge a vu sa suprématie s’étioler dans les années 60 et la naissance d’Astérix dans les pages du journal Pilote.

Paradoxalement, ce match est à son plus haut niveau en cette année 2017. Sortie il y a moins de 15 jours, la version colorisée de « Tintin chez les Soviets », premier titre un peu oublié de la série, a immédiatement pris la tête des ventes, toutes catégories confondues selon le dernier baromètre GFK/Livres Hebdo. Tirée à 300 000 exemplaires, cette BD datant de 1929 bénéficie certainement du phénomène collection. Car le sondage nous apprend que 59 % des Français ont déjà collectionné une ou plusieurs séries.

Astérix ne sera pas en reste. Le Gaulois a l’avantage de proposer des nouveautés tous les deux ans depuis la décision d’Uderzo de passer la main à Ferri et Conrad. Retenez déjà la date : le 19 octobre sortie d’une nouvelle aventure où, selon les premières indiscrétions, Obélix serait particulièrement en vedette. À n’en pas douter, cet album fera partie des 6 BD que les Français lisent en moyenne chaque année, 8 pour la région Occitanie, la plus « bédéphage » avec le Nord et la Bourgogne. 

___________________

Les mangas et les comics peinent à émerger

Dans la compétition entre la vieille Europe, les USA et le Japon, la pré- férence des Français va très largement pour les productions du vieux continent. Ils ne sont que 4 % à préférer les mangas et 3 % les comics. L’invasion annoncée à une époque n’a pas eu lieu. Et les succès en salles des adaptations des aventures des super-héros ne se transforment pas par une razzia sur les histoires originales, souvent écrites par Stan Lee. Benoît Brisefer fait mieux que Superman ou Naruto.

Une impression à nuancer cependant chez les plus jeunes. Là, on sent que les goûts diffèrent un peu. Ils sont 13 % à préférer mangas ou comics aux classiques histoires en 44 planches et couverture cartonnée. Dans l’univers des justiciers américains, Batman s’impose devant Spiderman et Superman. Mais à la question « quel héros de bande dessinée rêveriez-vous être ? », Superman l’emporte devant Wolverine chez les hommes, Wonder Woman chez les femmes.

Côté mangas, Dragon Ball ne fait pas de détails en récoltant 49 % des suffrages, très largement devant Death Note et Naruto. Reste que ces deux catégories, tout en étant minoritaires, concourent pour beaucoup dans le dynamisme du secteur de la BD en France. Chaque mois ce sont des dizaines de nouveaux mangas à très petits prix qui sont proposés aux amateurs et les comics suivent le mouvement. Il est vrai que les productions sont particulièrement importantes dans les deux pays d’origine et souvent peu coûteuses pour les maisons d’édition spécialisées. Et preuve que ces succès sont appelés à s’amplifier, des auteurs français se lancent dans le genre, comme Serge Lehman imaginant des super-héros français, ou Lastman, manga français respectant la pagination (copieuse) et le rythme de parution (rapide) inhérents au genre. 

21/01/2017

Sondage : les Français plébiscitent les grands classiques de la bande dessinée

FRANCO-BELGE. Astérix et Tintin restent les préférés et 41 % des personnes sondées ont acheté une BD dans l’année.

Avec ou sans potion magique, Astérix est le plus fort. Le nouveau volet de l’observatoire de la vie quotidienne des Français porte sur la bande dessinée, à une semaine de l’ouverture du festival d’Angoulême. Le petit Gaulois imaginé par Albert Uderzo et René Goscinny est la BD francobelge préférée pour 50 % des sondés. Il devance Tintin et Gaston Lagaffe. Ce sont les grands anciens qui se taillent la part du lion dans ce classement car on retrouve également nombre de héros nés avant les années 60 comme Lucky Luke, Boule et Bill, Spirou, Blake et Mortimer ou les Schtroumpfs. Seule série relativement récente tirant son épingle du jeu, le Chat de Philippe Geluck précède de peu Titeuf de Zep.

■ La bataille des nouveautés

Les Français ont depuis toujours aimé la BD. Et cette histoire d’amour semble toujours être d’actualité puisque 41 % des sondés affirment avoir acheté une ou plusieurs BD dans l’année écoulée. Ce secteur de l’édition, malgré une surproduction de plus en plus problématique (pas moins de 3 988 nouveautés en 2016), reste très dynamique même si les tirages ont tendance à diminuer. Le match Tintin/Astérix ne date pas d’aujourd’hui. Longtemps sans concurrence, le jeune reporter belge a vu sa suprématie s’étioler dans les années 60 et la naissance d’Astérix dans les pages du journal Pilote.

Paradoxalement, ce match est à son plus haut niveau en cette année 2017. Sortie il y a moins de 15 jours, la version colorisée de « Tintin chez les Soviets », premier titre un peu oublié de la série, a immédiatement pris la tête des ventes, toutes catégories confondues selon le dernier baromètre GFK/Livres Hebdo. Tirée à 300 000 exemplaires, cette BD datant de 1929 bénéficie certainement du phénomène collection. Car le sondage nous apprend que 59 % des Français ont déjà collectionné une ou plusieurs séries.

Astérix ne sera pas en reste. Le Gaulois a l’avantage de proposer des nouveautés tous les deux ans depuis la décision d’Uderzo de passer la main à Ferri et Conrad. Retenez déjà la date : le 19 octobre sortie d’une nouvelle aventure où, selon les premières indiscrétions, Obélix serait particulièrement en vedette. À n’en pas douter, cet album fera partie des 6 BD que les Français lisent en moyenne chaque année, 8 pour la région Occitanie, la plus « bédéphage » avec le Nord et la Bourgogne. 

 

___________________

Les mangas et les comics peinent à émerger

Dans la compétition entre la vieille Europe, les USA et le Japon, la pré- férence des Français va très largement pour les productions du vieux continent. Ils ne sont que 4 % à préférer les mangas et 3 % les comics. L’invasion annoncée à une époque n’a pas eu lieu. Et les succès en salles des adaptations des aventures des super-héros ne se transforment pas par une razzia sur les histoires originales, souvent écrites par Stan Lee. Benoît Brisefer fait mieux que Superman ou Naruto.

Une impression à nuancer cependant chez les plus jeunes. Là, on sent que les goûts diffèrent un peu. Ils sont 13 % à préférer mangas ou comics aux classiques histoires en 44 planches et couverture cartonnée. Dans l’univers des justiciers américains, Batman s’impose devant Spiderman et Superman. Mais à la question « quel héros de bande dessinée rêveriez-vous être ? », Superman l’emporte devant Wolverine chez les hommes, Wonder Woman chez les femmes.

Côté mangas, Dragon Ball ne fait pas de détails en récoltant 49 % des suffrages, très largement devant Death Note et Naruto. Reste que ces deux catégories, tout en étant minoritaires, concourent pour beaucoup dans le dynamisme du secteur de la BD en France. Chaque mois ce sont des dizaines de nouveaux mangas à très petits prix qui sont proposés aux amateurs et les comics suivent le mouvement. Il est vrai que les productions sont particulièrement importantes dans les deux pays d’origine et souvent peu coûteuses pour les maisons d’édition spécialisées. Et preuve que ces succès sont appelés à s’amplifier, des auteurs français se lancent dans le genre, comme Serge Lehman imaginant des super-héros français, ou Lastman, manga français respectant la pagination (copieuse) et le rythme de parution (rapide) inhérents au genre. 

26/01/2015

De choses et d'autres : Leçon de résolutions

Si janvier est le mois des résolutions, février les transforme en compromissions et mars en abandons. Résultat, selon un récent sondage, 88% des bonnes résolutions prises en début d'année sont totalement oubliées au printemps...

Pas facile de changer sa vie, même à la marge. L'homme est un animal d'habitudes, le meilleur anxiolytique depuis la nuit des temps. Une vie réglée comme du papier à musique est hautement rassurante.

N'empêche, en janvier, il ressort d'une étude d'Odoxa qu'une majorité de Français prend des résolutions. Le trio de tête est horriblement banal : « faire du sport, faire un régime et avoir un meilleur caractère. » S'y ajoutent souvent arrêter de fumer, moins regarder la télévision et lire plus. Les plus extrêmes envisagent même de se coucher plus tôt, boire moins d'alcool, voire téléphoner régulièrement à ses parents... En fait, si l'on ne tient que rarement ses promesses, c'est en grande partie en raison de leur côté contraignant. Allez savoir pourquoi entre ces deux actions, « perdre quatre kilos avant la fin du mois » et « me faire un bon resto chaque semaine » c'est toujours la seconde qui l'emporte. Pourquoi je n'arrive pas à « faire des séries de courses en jogging » alors qu'il m'est si facile de « regarder des séries en jogging dans mon canapé ? »

Alors pour ne pas être déçu en mars face au triste constat (consommation de cigarettes trop élevée et garde-robe à renouveler pour cause de tour de taille exponentiel), la meilleure solution consiste simplement à prendre pour seule et unique résolution... de ne pas en prendre.

28/01/2014

DE CHOSES ET D'AUTRES : Testeur fou

la-grande-bouffe-original1.jpgQue mangent les Français ? L'Agence nationale de l'alimentation, l'Anses, va tenter de répondre à cette vaste question en lançant une étude sur nos habitudes alimentaires. 4000 habitants de 472 communes tests seront interrogés sur leurs menus détaillés de trois jours. On saura dans un an si le cassoulet reste un des mets préférés de nos concitoyens ou si la crise chez Spanghero a signé l'arrêt de mort du plat typique de Castelnaudary.

J'ai toujours rêvé d'être sélectionné dans ces enquêtes, études et autres sondages menés par des instituts sérieux. Juste pour apporter un grain de folie dans des réponses forcément un peu rasoir. Votre viande préférée ? L'escalope d'anaconda grillée sur son lit de sarments. Le légume de prédilection : le pissenlit (et là je ne mens pas, rien n'est plus goûteux qu'un pissenlit sauvage en salade). Combien de repas faites-vous par jour ? Dix ! Au diable l'avarice et la surcharge pondérale. Que buvez-vous à table ? Du kava fraîchement mâché et macéré en provenance directe des îles Loyauté.

Ce ne serait qu'un grain de sable dans un nuage de statistiques, mais si 10 % des sondés me suivent sur cette voie, les statisticiens accros aux chiffres en feront des cauchemars.

On ne peut malheureusement pas faire pareil pour les sondages politiques systématiquement proposés sous forme de QCM (questionnaire à choix multiples). Dommage, il me serait si agréable de constater que le PRD (Parti de la Rigolade et de la Dérision) est crédité de 1% d'intention de vote aux prochaines élections.

Chronique "De choses et d'autres" parue ce mardi en dernière page de l'Indépendant. 

21:39 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bouffe, kava, manger, sondage

27/05/2013

Chronique : Le charme des RAM

 

informatique,sondage,femmes,séduction,easy panel,crucial.fr

Messieurs, j'ai trouvé le truc infaillible pour séduire les femmes, mieux que Dutronc ou Delon réunis. Un peu de termes techniques (mémoire RAM, disque SSD, balises HTML), beaucoup de bagout et vous voilà dans la peau d'un geek lover, ce que secrètement désire ramener à la maison toute demoiselle désespérée par la lenteur de son ordinateur. Et elles sont 74% à pester quand elles sont obligées d'attendre plus de trois secondes qu'une page internet s'affiche.

Ce sondage réalisé par Easy Panel pour la société Crucial.fr « les experts en mémoire informatique », montre l'importance prise par tout ce qui est numérique dans nos vies. Terminé le temps où il fallait exhiber ses muscles ou ses prouesses en mécanique pour les faire fondre. 33% des femmes admirent les hommes « ayant des connaissances en informatique ». Ce ne sont que des statistiques, mais mathématiquement, les geeks ont une chance sur trois de conclure juste en parlant de ce qui les passionne. Enfin attention, n'en faites pas trop, car les femmes ne sont pas dupes. Elles espèrent la perle rare mais foncièrement pensent que seulement 4% des hommes peuvent « ajouter de la mémoire à un ordinateur trop lent », le même pourcentage pour ceux qui « savent faire la vaisselle »... Et puis surtout, elles sont 43% à ne pas nous croire sur parole. Il leur faut des actes. Pas de chance, ce chiffre se retrouve dans le nombre d'hommes reconnaissant avoir « exagéré leurs connaissances en informatique ». Mais qui ne tente rien...

L'intégralité du sondage sous forme d'infographie :

 

informatique,sondage,femmes,séduction,easy panel,crucial.fr


Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue ce lundi en dernière page de l'Indépendant. 

20/05/2013

Chronique : La question façon UMP

 

sondage,ump,hollande,twitter

L'interactivité est une des forces d'internet. L'internaute, pour tout et n'importe quoi, est mis à contribution. Les sondages se multiplient comme des petits pains. Des pains au chocolat dans le cas de l'UMP. Sur son site, le parti de droite a ouvert une rubrique « Question de la semaine ». Il s'agit d'interroger les Français sur l'action du gouvernement de François Hollande. Une leçon pour tous les apprentis sondeurs qui cherchent à savoir comment orienter des réponses. Cette semaine, l'UMP demande on ne peut plus sérieusement : « En augmentant massivement les impôts, dépenses publiques et cotisations, en étranglant les entreprises, en supprimant la défiscalisation des heures supplémentaires, François Hollande est-il responsable de l'aggravation de la crise ? » Et en remontant le temps, on découvre que toutes les questions sont de cet acabit.

Résultat, ils sont nombreux à se moquer du parti de Jean-François Copé sur Twitter sous le hashtag #FabriqueUnSondageUMP. Le genre de question qui contient déjà la réponse. « Hollande étant le pire président de l'histoire du monde entier, Sarkozy vous manque-t-il rien qu'un tout petit peu ? » est le faux sondage le plus partagé.

Variation saisonnière avec « Hollande ne prend aucune mesure contre la pluie. Peut-il sérieusement rester en poste ? ».


Mais le plus comique dans l'affaire, c'est le résultat du  véritable sondage sur la responsabilité du président dans l'aggravation de la crise. Hier, ils étaient 91 % à répondre... non. 

Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue ce lundi en dernière page de l'Indépendant.