02/03/2014

BD : Clarke va mieux, il le raconte dans les Etiquettes

clarke, mélusine, étiquettes, glénat, treize étrange

Clarke, dessinateur de Mélusine, a une vie de rêve. La série marche très bien, il a suffisamment de temps pour signer des albums plus personnels, ses enfants sont en bonne santé. Le seul problème, c'est son couple. Il a explosé. Avec pertes et fracas. Il ne comprend toujours pas et a décidé de mettre ces interrogations sur papier. Des histoires courtes de trois à cinq pages, en noir et blanc, écrites et dessinées avec les tripes. Il y a des passages assez déprimants, d'autres plus joyeux. Car même si on s'enfonce dans une dépression, la vie autour de soi continue et parfois vous révèle de belles surprises. Comme cette jolie demoiselle rencontrée en terrasse et qui lui explique comment remplir des étiquettes autour de soi. Et de s'en coller une sur le front. Clarke sera le « dessinateur ». Il l'accepte et va déjà beaucoup mieux. Il raconte aussi ses amours furtives dans les festivals, ses tentatives de faire du sport ou de comprendre ses enfants, quasiment adultes... Et puis il rend visite à son oncle, dessinateur de BD aussi. Un certain Pierre Seron. Attention, émotion garantie dans ces quelques dessins d'une grande tendresse.

 

« Les étiquettes », Glénat Treize Etrange, 15 €

 

01/12/2013

BD : Revanche pour les exploités

revanche, chauzy, pothier, glénat, treize étrange

Vous vous sentez harcelé au travail pour un petit chef odieux ? Au chômage après une délocalisation sauvage justifiée pour assurer les dividendes des actionnaires ? Ou tout simplement lassé de l'inaction (voire parfois de la complicité) des syndicats ? Votre solution se nomme Revanche. M. Revanche est au cœur du système. La journée, il est l'assistant de la patronne du Modef, la puissante organisation patronale. La nuit, c'est le justicier des victimes du capitalisme. Nicolas Pothier, le scénariste, imagine un monde où seule la manière forte importe. Contre la violence sociale des fonds d'investissement, il oppose la rudesse des poings de Revanche. Le justicier des « masses laborieuses » ne fait pas dans la dentelle. Et généralement ça marche car les patrons exploiteurs sont souvent des couards. A des milliers de kilomètres du politiquement correct, ces histoires courtes sont mises en images par Jean-Christophe Chauzy, au style hybride entre réalisme cru et caricature rigolarde. Dans ce second tome vous croiserez la route d'un fabricant de prothèses mammaires défectueuses, d'un contremaître raciste et d'un producteur de cinéma véreux. Toute ressemblance avec de véritables personnes... apporte encore plus de saveur à l'ensemble.

 

 

« Revanche » (tome 2), Éditions Treize Étrange, 13,90 €


02/02/2013

BD : Mako, un dur à suivre

Boris Beuzelin, mako, glénat, treize étrange

Boris Beuzelin est un auteur de BD qui n'a pas peur de faire dans le classique. Pourtant son trait le rapproche plus des modernes et autres adorateur de l'autofiction. Perdu, lui ce qui le branche c'est l'action et les coups durs. Après Narval, un plongeur vivant des aventures dans toutes les mers du monde, il anime Mako, un ancien agent de la DGSE (les services secrets français). Délaissant la patrie pour le privé, Mako est chargé de récupérer une puce électronique dans un bunker secret. Trahit au moment crucial, il passe cinq années en prison. A sa sortie, il n'a qu'une idée : se venger. Et trouver des fonds. La soeur de son codétenu va lui donner l'occasion de faire les deux en même temps. Mais dans ce milieu d'agents doubles et de spécialistes d el'infiltration, cela semble trop simple. Effectivement, les coups de théâtre vont se multiplier au fil des pages.

Noir et nerveux, voilà le premier titre d'une série très prometteuse.

« Mako » (tome 1), Treize Etrange, 13,90 €


03/08/2012

Lorna, la femme géante selon Brüno


Lorna, Brüno, série Z, Pulp, Glénat, Treize étrange

Hommage au cinéma de série Z, cet album de Brüno ravira tous les amateurs de femme nue géante, de tarentule mutante, de star du porno et de savant fou. Dans son style de dessin épuré, très ligne claire renforcée par une bichromie élégante, l'auteur accumule les situations picaresques. Premier chapitre dans le désert. Une voiture en panne. L'homme tente de réparer, la femme en profite pour bronzer. Arrive un businesman en costard cravate venu de nulle part. Il boit un soda, drague la vacancière, se transforme en monstre arachnéen et les boulotte. Ensuite, on découvre le grand professionnalisme d'une actrice porno. Elle vient de refuser la demande en mariage d'un chimiste devenu milliardaire après avoir mis au point une pilule assurant un développement pénien quasi miraculeux. Et puis apparaît Lorna. Une femme nue qui ne passe pas inaperçue : elle mesure 50 mètres de haut. En fait c'est un robot construit par une intelligence extraterrestre. Tous les ingrédients se mélangent pour finir dans une catastrophe généralisée. Totalement déjantée et barrée, cette BD bénéficie d'une préface de Dionnet. C'est dire...

 

«Lorna», Treize Etrange, 17,25 €

 

19/05/2012

Avec Revanche, mauvais temps pour les voyoux sociaux

 

Revanche, Chauzy, Pothier, Treize Etrange, plan social, Glénat

Vous en avez marre de la crise économique et de ses conséquences ? Vous êtes directement concerné par un plan social, un patron voyou, un petit chef adepte du harcèlement ? Vous avez peut-être envie de prendre votre revanche ? Allez donc chez ce bouquiniste, vous y rencontrerez l'homme de la situation. M. Revanche ne fait pas dans la dentelle. Il adopte la méthode dure pour faire comprendre aux exploiteurs des classes populaires que le libéralisme ne permet pas tout. Revanche n'est justicier qu'en dehors de ses heures de travail. Là, il retrouve alors le costume et l'attitude stricte d'assistant de la présidente de la plus grande organisation patronale du pays...

Sous forme d'histoires courtes, détaillant à chaque fois un cas particulier, les auteurs font plaisir à tous les opprimés de la terre. Nicolas Pothier (lui-même touché par un plan social il y a quelques années) signe des scénarios où l'humour est prépondérant. Chauzy, au dessin, donne corps à ces « méchants » d'un genre nouveau, mais de plus en plus nombreux.

 

« Revanche », Treize Étrange, 13,90 €

 

28/01/2012

Le sommet de l'auto dérision selon Marc Villard et Jean-Philippe Peyraud

Marc Villard, Jean-Philippe Peyraud, écrivain, hypocondriaque, Treize étrange, Glénat

Il y a deux types d'humoristes : ceux qui se moquent des autres et ceux, plus rares, qui savent se moquer d'eux mêmes. Dans cette dernière catégorie, Marc Villard remporte la palme. Romancier reconnu, il utilise à merveille tous ses défauts pour nous faire rire à gorge déployée. Le héros, écrivain de 60 ans sur le déclin, a un très gros problème d'égo. Bedonnant, hypocondriaque, un peu dépressif, il vit avec une jeune femme un peu blasée, son fils ado ayant déjà tout compris de la personnalité de son père et un chat, peut-être l'être le plus normal du foyer.

Marc Villard, Jean-Philippe Peyraud, écrivain, hypocondriaque, Treize étrange, GlénatDifférents thèmes sont exploités dans ce recueil de gags en quatre cases maximum (dessins de Jean-Philippe Peyraud). Celui de l'écrivain incompris marche à tous les coups et permet une féroce critique du milieu de l'édition. Les histoires de maladie imaginaire sont souvent efficaces, mais pas toujours nouvelles. Plus étonnantes les confidences sur la vie sexuelle de ce couple peu banal. Madame aime acheter des gadgets sur le site « missdominia.com », monsieur, souvent, le regrette dans le feu de l'action. « J'aimerais être un saint, mais bronzé » ce sont 100 pages et autant d'éclats de rire. C'est cool de savoir rire de soi, surtout si cela permet d'ajouter une brique à son œuvre...


« J'aimerais être un saint, mais bronzé » de Marc Villard et Jean-Philippe Peyraud aux éditions Treize Étrange, 15,50 €


24/12/2011

Mariage et conséquences dans "Vivisection" de Cisko K et Matt Dunhill

Vivisection, Treize étrange, Cisko K, Matt Dunhill

Être biologiste, chercheur sur la regénérescence des cellules de tritons exactement, n'aide pas spécialement à emballer des filles. Théo, Français expatrié en Suède, est de retour au village pour le mariage de sa sœur. L'occasion peut-être de rencontrer une belle cavalière ? Banco, il repère dans l'assistance un superbe blonde esseulée. Jackpot, c'est la mère de Théo qui la lui présente. Patatras, Claire, 15 ans, est sa cousine... Ce roman graphique entre science, psychanalyse et blagues potaches est écrit par Cisko K et dessiné par Matt Dunhill. Le premier est avant tout cinéaste. Il a travaillé sur nombre de courts-métrages et développe une série télé pour la jeunesse. C'est dans ce milieu qu'il a rencontré Matt Dunhill, illustrateur freelance, prof de bande dessinée à Paris. Une première collaboration étonnante, parfois déroutante, mais au final très aboutie. Le personnage de Théo, adulte encore oppressé par une mère castratrice, va s'épanouir dans ce mariage lourd de conséquences pour son avenir.

 

« Vivisection », Treize Étrange, 15 €

 

01/03/2010

Plongeur téméraire

Narval 1.jpgCet album a le parfum de l'aventure et de l'exotisme des BD des années 60. Mais avec des personnages d'aujourd'hui. Robert Narval est plongeur professionnel. Le spécialiste que l'on sollicite quand il n'y a plus d'espoir ou lorsqu'on navigue en eaux troubles. Ce beau gosse, expert dans son domaine ne craint personne excepté son patron qui par ailleurs est son père, fondateur de l'agence Bloodshift. Ce premier recueil propose cinq histoires complètes pour mieux cerner le personnage imaginé par Supiot et dessiné par Beuzelin. Cinq destinations, de la Bretagne à la Polynésie en passant par l'arctique. Dépaysant et passionnant, cela pourrait n'être qu'un hommage aux grand anciens (Greg ou Franquin), mais c'est tellement réussi qu'on en redemande.

« Le Narval » (tome 1), Editions Treize Etrange, 9,90 €