18/12/2016

Série télé : The Young Pope, la religion rock’n’roll

De toutes les séries proposées en cette année 2016, « The Young Pope » de Paolo Sorrentino remporte aisément la palme de l’originalité. Il ne pouvait pas en être autrement par le réalisateur italien récemment remarqué par « The Youth » et multiprimé avec « La Grande Bellezza ».

Série originale Canal +, « The Young Pope » est interprété par Jude Law. Dans un présent parallèle, le concile vient d’élire le nouveau pape. A la surprise de tout le monde, un jeune cardinal américain l’emporte et devient Pie XIII. Beau, insouciant, orphelin au passé mystérieux, il se pose beaucoup de questions sur son rôle, le pouvoir et sa relation avec Dieu. N’ayant pas de réponses dans un premier temps, sa première décision est de ne plus apparaître en public.

Une catastrophe pour les relations publiques (et surtout le marketing) du Vatican dirigées par une Cécile de France interloquée mais immédiatement séduite par cet homme d’église beau, intelligent et charmeur.

Les 10 épisodes de 50 minutes permettent de mieux faire connaissance avec ce drôle d’oiseau. Et les intrigues de ce petit état que l’on pourrait qualifier d’exotique. Une dimension politique personnifiée par le secrétaire général interprété par Silvio Orlando, véritable révélation pour le public français de cette série. Il a des côtés sombres, manipule son petit monde et tente de sauver la maison en recourant au chantage. Mais c’est avant tout un homme, il tombe amoureux de Sœur Mary (Diane Keaton), mère de substitution de Pie XIII et le soir s’occupe d’un enfant handicapé, comme pour se faire pardonner toutes ses exactions.

La série prend ensuite une dimension plus spirituelle, le jeune pape se révélant en relation directe avec Dieu et capable de miracles. Jude Law est plus que convaincant, on découvre d’ailleurs dans les bonus qu’il semble véritablement habité par le personnage. Un pape très rock’n’roll, fumant comme un pompier tout en étant très sportif. Le tout est sublimé par des musiques très actuelles et un générique qui déménage. La plus originale mais également de loin la meilleure série de 2016.  

➤ « The Young Pope » (saison 1), Studiocanal, coffret 4 DVD.

 

05/03/2013

Chronique : « Mon » cardinal à moi, rien qu'à moi...

 

vatican, conclave, cardinal, scherrer, pape

Les voies du Seigneur, loin d'être impénétrables, sont de plus en plus virtuelles. L'église catholique semble résolue à se mettre à la page. La désignation du prochain pape est l'occasion rêvée. Benoît XVI, présent sur Twitter, a fait le premier pas. Aujourd'hui, un site internet intitulé « Mission conclave », tout ce qu'il y a de plus officiel, vous propose le nom d'un  « cardinal pour lequel vous pourrez prier afin que l'Esprit Saint soit son guide tout au long du conclave. »

C'est tellement simple que je n'ai pas pu m'empêcher de tester. Sur un formulaire, on inscrit son nom, prénom et une adresse email valide. Le site vous répond immédiatement en vous donnant le nom du cardinal et la prière. « Litout, vous vous êtes engagé à prier pour le Cardinal Odilo Pedro Scherrer (Brésil). Merci ! »

Un petit tour sur la toile m'apprend qu'il a 63 ans et qu'il est archevêque de Sao Paulo depuis 2007. L'autre partie du contrat consiste à dire « ce texte  tous les jours pendant le conclave, avec la prière de votre choix (chapelet ou autre). » Je vous passe les détails, ne retenant que ce passage : « Viens fortifier nos corps dans leur faiblesse, Et donne-nous ta vigueur éternelle. »

Désormais, je vais suivre ce conclave différemment. Odilo Pedro Scherrer va-t-il l'emporter (je ne pense pas ce que cela soit le bon terme) ? Est-ce que je gagne quelque chose s'il est nommé pape (un voyage au Brésil par exemple.) Et surtout, maintenant qu'il a mon email, Dieu va-t-il m'envoyer des spams ? 

Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue ce mardi en dernière page de l'Indépendant