16/01/2017

BD : Elles deviennent actrices de leur vie dans "Rôles de composition"

beaulieu,roles,composition,canada,vraoum

Etre comédienne dans sa vie professionnelle implique-t-il qu’on l’est forcément dans sa vie privée ? Cette interrogation est en filigrane de « Rôles de composition », album du Canadien Jimmy Beaulieu. Dans une bichromie très recherchée et dépouillée de tout effet ostentatoire, il raconte les errances amoureuses de Noémie. Cette belle jeune femme noire, aux dreadlocks caractéristiques, vivote à Montréal en enchaînant les petits rôles. Elle vit avec Colette, blonde joliment ronde encore étudiante. Mais en réalité elle est fascinée par une actrice, Anna, entraperçue dans un navet intersidéral. Elle va finalement la rejoindre à Berlin. Coup de foudre, coups au cœur, trahison et grandes envolées composent cette dizaine de chapitres d’une grande finesse.

➤ « Rôles de composition », Vraoum, 18 € 

 

26/11/2016

BD : Abba, source d’inspiration permanente

abba,vande wiele,steinkis,vraoum

Que l’on aime ou pas, on connaît forcément le groupe Abba. Super star des années 70, le quatuor suédois, avec ses tubes planétaires, a marqué plusieurs générations. Et au-delà si l’on en croit cet album signé de Maarten Vande Wiele, jeune auteur belge flamand, qui signe un roman graphique aux dessins stylisés et couleurs acidulées. De nos jours, dans une petite ville de la côte belge, trois jeunes viennent de créer un groupe de musique reprenant les grands succès d’Abba. Mais il leur manque une « Frida », la chanteuse brune. AnneLène, vendeuse dans un magasin d’habits, chante à l’occasion. Elle vient de quitter son mec, déprime un peu et se dit que faire partie de ce groupe de passionnés ne peut pas la faire tomber plus bas. L’album raconte de façon très humaine la formation du groupe, les galères du début, les premiers succès et les tensions. Car comme dans la véritable histoire d’Abba, des histoires de coucheries perturbent la bonne marche de la machine à danser. Très rafraîchissant et authentique, une BD qui vous remettra Money ou Waterloo en tête…

➤ « Abba cherche Frida », Vraoum, 20 €

 

 

11:36 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : abba, steinkis, vraoum, vande wiele

26/02/2016

BD : Santiago, cowboy idiot

 

 

santiago, B-Gnet, vraoum, western, humour

D'une façon générale, dans les westerns, les cowboys ne brillent pas par leur intelligence. Seuls leur dextérité à dégainer plus vite que le duelliste d'en face leur permet de survivre. B-Gnet, dessinateur humoriste ayant pas mal traîné dans le Psychopat et autre Arggg ! (revue satiriques par excellence), a un trait entre Gir et Goossens. Donc son Santiago a fière allure dans ses bottes et sous son chapeau. Mais difficile de faire plus idiot. Excepté peut-être ses trois complices, encore moins futés que lui. Quand ils débarquent dans un train ou une banque, il menacent tout le monde et demandent « Vos objets de valeur et vos femmes ». Des fois ils se trompent et réclament « vos objets et femmes de valeur ». Souvent ils repartent bredouilles. Ces 100 pages de galopades frénétiques dans le désert, entre saloon et maison de passe, bivouacs au clair de lune et rencontre avec les Apaches, sont désopilantes. John Wayne ne doit pas apprécier, mais le lecteur, lui, se tord de rire !

« Santiago », Vraoum, 15 euros

 

 

 

10:41 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : santiago, b-gnet, vraoum, western, humour

29/07/2014

BD : Couleurs sombres

blaise Guignin, quate couleurs, bic, étudiant, djian, vraoum

Dessiner un roman graphique de près de 150 pages au Bic quatre couleurs, tel est le challenge relevé, avec brio, par Blaise Guignin. Une histoire d'étudiant, un peu glandeur, beaucoup séducteur. A chaque couleur, il associe une femme. Le bleu pour une mystérieuse brune que le héros, Grégoire, croise sans cesse. Vert pour sa prof d'histoire de l'art, pulpeuse et désirable. Rouge comme la chevelure de Mathilde, la petite amie de son meilleur copain. Enfin noir comme les habits de Chloé, l'ancienne petite amie de Grégoire, du temps du lycée. Il la retrouve à la faculté et elle semble bien décidé à prendre sa revanche (il l'a laissée tomber comme une vieille chaussette après avoir obtenu ce qu'il voulait, sa virginité). Or Grégoire, pour assurer son passage, a l'idée d'échanger son identité avec son meilleur pote. Histoire d'assurer à l'un et l'autre une bonne note dans leur matière de prédilection. Cela débute un peu comme « L'auberge espagnole », mais rapidement la noirceur des belligérants fait penser à un roman de Djian. Et c'est une belle réussite.

 

« Quatre couleurs », Vraoum!, 16 €