28/05/2017

BD : Les religions de la haine

 


Nous sommes en état d’urgence pour cause de terrorisme religieux. Certains parlent de guerre. Ils devraient lire cette série historique de Richelle et Wachs sur la persécution des réformistes par les catholiques. En 1557, les écrits de Calvin gagnent en renommée. Le roi de France, Henri II, veut éradiquer l’hérésie. La police pourchasse les réunions clandestines et torture les pasteurs, imprimeurs ou libraires qui diffusent cette pensée. Dans « Les guerriers de Dieu », un noble désargenté est soupçonné d’hérésie. Il va sauver sa vie, mais ce ne sera pas le cas des autres personnes découvertes avec lui lors d’une réunion dans une cave. Il voulait voir. Il a surtout pris conscience de l’intolérance des Catholiques. On découvre qu’il y a quelques siècles, les « bons » n’étaient pas du même côté et qu’avant de prôner amour et pardon, le clergé aimer torturer et brûler en place publique…
➤ « Les guerriers de Dieu » (tome 1), Glénat, 14,50 € 

12/12/2009

Rafles et conséquences

Opération vent printanier 2.jpgSuite et fin de cette saga historique écrite par Richelle et dessinée par Wachs. Dans le Paris de 1941, occupé par les Allemands, les Français tentent de survivre. On suit la trajectoire de deux familles. Celle de Lucien et de Charlotte, deux jeunes qui s'aiment. Le premier, juif, verra sa famille déportée après avoir été victime de la rafle du Vel' d'hiv. La seconde abandonnera son père, policier et alcoolique. Il fera pourtant partie des rares fonctionnaires français à démissionner, ne cautionnant pas le zèle de l'administration dans la « politique d'épuration » demandée par l'Allemagne. Un récit qui sonne vrai. Rien n'était évident à l'époque. Survivre était une priorité. Mais certains, ils étaient rares, ont quand même fait des choix courageux.

« Opération vent printanier » (tome 2), Casterman, 15 €

06:26 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wachs, richelle, casterman

04/09/2008

Printemps nauséabond



Se déroulant à Paris fin 1941 et début 1942, les événements décrits dans « Opération vent printanier » sont véridiques. Philippe Richelle, le scénariste, a souhaité leur donner une âme en les racontant à travers les regards de personnes banales, des Français moyens, aux attitudes parfois extrêmes mais tout à fait plausibles. Dans ce Paris occupé, le petit peuple est essentiellement tracassé par le rationnement. Le marché noir se met en place, mais un autre phénomène est en train de modifier le paysage économique du pays. Alors que le gouvernement fixe les prix au plus bas, des officines allemandes font des offres d'achat aux industriels français deux à trois fois supérieures au marché. Reste le plus difficile : accepter de commercer avec l'occupant. Et alors que certains s'enrichissent très vite, d'autres ne sont pas insensibles au sort réservé aux juifs, de plus en plus montrés du doigt. Pierre Wachs, le dessinateur, va animer ces hommes et femmes à un tournant de leur existence. 60 pages pour mieux connaître l'industriel ruiné, l'apprentie secrétaire, le jeune commercial et le policier obligé d'obéir aux ordres de René Bousquet, le préfet de Paris qui va mettre en place l'opération « Vent printanier », rafle de 13 000 juifs dont 4 000 enfants, tous livrés aux Allemands.
« Opération vent printanier » (tome 1), Casterman, 15 €


06:00 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Richelle, Wachs, Casterman