27/06/2017

BD : Le zombie de la toute première heure


Selon les codes du genre, on devient zombie après une morsure. Excepté Tizombi, nouveau héros de cette série de gags, écrits par Cazenove et dessinés par William. Il est né zombie. Son père, le premier a été mordu et a viré au mortvivant. Il a ensuite embrassé sa femme (et plus si affinité) qui, étant enceinte, a donné naissance à ce Tizombi qui n’aura jamais connu la vie humaine. Il ne s’en plaint pas et a immédiatement abandonné le lait maternel pour la bonne chair fraîche humaine. En bon bébé en pleine croissance, il est « Toujours affamé », titre de ce premier recueil. Tizombi mange et Margotik, jeune fille très dark, écrit des vers. Lassée des disputes de ses parents, elle a trouvé refuge une nuit dans ce cimetière, lieu de chasse de Tizombi et de ses trois meilleurs compères, Fatal, gros morfale qui n’a pas inventé l’eau chaude (source inépuisable de gags), Tékaté, l’élément féminin de la bande (elle adore les ossements humains, si jolis une fois transformés en bijoux fantaisie) et Tribiade, le sage de la bande, du moins quand il n’a pas perdu son cerveau, un peu baladeur du fait des béances de sa boîte crânienne. Les auteurs des Sisters s’offrent une récréation dans l’air du temps, pour rire du pire et de l’horrible.
➤ « Tizombi », Bamboo, 10,60 €

01/08/2013

BD : les chiens racés des Sisters de Cazenove et William

sisters, toutous, cazenove, william, bamboo

Les éditions Bamboo doivent leur succès à des BD humoristiques qui n'ont jamais révolutionné le genre, de Profs aux Gendarmes en passant par « Les Sisters ». Mais la petite maison d'édition provinciale a plus d'ambition que certaines grandes sociétés. Notamment sur le côté éducatif. Ainsi « Les Sisters » de Cazenove et William, après avoir dévoilé les coulisses des relations entre deux sœurs malicieuses, se penche sur les chiens de ces dernières. Une quinzaine de planches, de nombreux dessins humoristiques et surtout des présentations de diverses races de chiens. De l'épagneul breton au boxer sans oublier le caniche et le berger allemand, tous ont droit à des fiches très riches et parfaitement détaillées. Et le sérieux de l'album est assuré par la contribution d'un vétérinaire, le Dr Artis, excellent vulgarisateur. A ne pas manquer pour les fans du genre canin.

 

« Les toutous des Sisters », Bamboo, 10,60 €


09:29 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sisters, toutous, cazenove, william, bamboo

20/09/2012

Humour britannique et tétons solidaires

Kate, William, Harry, seins nus, closer, humour, anglais

On peut trouver tous les défauts possibles et imaginables aux Anglais (cuisine, climat, goût vestimentaire...) ils ont une qualité inaliénable et salvatrice : leur humour. Quand la presse people étrangère montre les rejetons royaux dans des postures équivoques (Harry fesses à l'air, Kate seins nus), plutôt que de brûler les kiosques à journaux ou profaner les tombes de Niepce (inventeur de la photographie) et Porro (téléobjectif), ils en rient.

Le prince Harry, après son stripbillard perdant, a reçu l'appui de centaines de militaires anglais. Sur un compte Facebook spécialement dédié, ils saluent fièrement le prince, nus, un accessoire militaire cachant leur entrejambe, du fusil d'assaut au képi réglementaire.

Bis repetita avec l'affaire Kate. En soutien, des Anglais (exclusivement mâles) montrent leurs tétons, souvent dans des poses lascives, un masque fait avec la photo du visage souriant et grandeur nature de la princesse garantit leur anonymat. L'illusion d'optique est parfaite, si l'on oublie la grosseur des seins et la pilosité du poitrail...

Extraordinaire humour anglais. On en redemande. Et on en est presque à espérer un nouveau scandale royal pour prolonger les éclats de rire. Un peu comme cette télévision taïwanaise qui a reconstitué la scène des photos volées en images de synthèse. Et extrapolé avec une Diana en zombie et la reine mère photographiée dans son bain. Quant aux vilains journalistes français ils n'ont que ce qu'ils méritent : la guillotine.

Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue ce mercredi en dernière page de l'Indépendant.

18/09/2012

Une paire de seins qui n'a pas fini de faire parler

THE scandale ! Une paire de seins à la une de Closer, le magazine people, et c'en est fini de l'Entente cordiale. Jolis seins au demeurant. Certes ils manquent un peu de relief, mais ils sont charmants. Princiers aussi. Là est le problème.

Kate et William, héritiers de la couronne britannique, en vacances en Provence, ont profité du soleil sur leur terrasse. « Nus, au soleil » comme le chante leur voisine, Brigitte Bardot. Un paparazzi a immortalisé ces jeunes corps en vacances. Shocking ! Les ventes explosent, les visites sur le site internet de Closer aussi.

Et les commentaires vont bon train sur les blogs et réseaux sociaux. « Peut être faut-il s'attendre après ce nouveau blasphème à ce que les Britanniques assiègent les ambassades françaises a travers le monde » fait remarquer avec malice un lecteur sur le site TF1News. Un autre site people, certainement jaloux, fait de la surenchère : « Kate et William : leur drôle de façon de s'envoyer en l'air ». On imagine tomber sur une sextape sulfureuse, de quoi faire mourir d'infarctus la reine mère. Mais il s'agit d'un titre racoleur... sur leur escalade d'un arbre de 42 mètres en Indonésie.

Un scandale pour deux seins anglais. Pourtant, tout touriste en vacances une semaine sur les plages audoises ou catalanes a statistiquement eu la possibilité de voir 389 paires de seins britanniques. Personne n'en a fait tout un plat.

Et ceux qui parlent « d’œufs sur le plat » seront écartelés pour crime de lèse-majesté !

Chronique "ÇA BRUISSE SUR LE NET" parue en dernière page de l'Indépendant ce lundi.

26/11/2011

Malheur, deux sœurs ! Des sisters irrésistibles chez Bamboo

 

William, Cazenove, Sisters, Bamboo

William, Cazenove, Sisters, BambooWendy serait heureuse s'il n'y avait pas Marine, sa petite sœur, pour s'intéresser à tout ce qu'elle fait. Par contre, Marine serait très malheureuse s'il n'y avait pas Wendy, sa grande sœur, déjà adolescente et même assez âgée au point de faire "des kiss avec la langue à son namoureux" , Maxence. Wendy et Marine, le nouveau duo comique de la BD qui cartonne chez les plus jeunes. Cazenove (scénario) et William (dessin), en se lançant dans le récit des relations pour le moins heurtées de ces sœurs, ne se doutaient certainement pas du succès considérable de cette série inspirée de la vie de famille du dessinateur. La nouveauté bénéficie d'une mise en place de 100 000 exemplaires, un des plus gros tirages de cette rentrée. Wendy, l'aînée, flirte de plus en plus. Marine est particulièrement intéressée par cette pratique qui la fascine tout en la répugnant. Un regard amusé sur les premiers émois sentimentaux qui permet à toute lectrice entre 7 et 15 ans de se reconnaître sans peine. Car il faut préciser que ces gags s'adressent plus spécialement à la gent féminine.

 

« Les Sisters » (tome 6), Bamboo, 10,40 €



09:04 Publié dans BD | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : william, cazenove, sisters, bamboo