05/09/2016

DE CHOSES ET D'AUTRES : Des cons, des plots, des...

complot, cia, attentats, xfiles

Ils sont partout ! Qui ? Les "complotistes" bien évidemment. Ceux-là même qui tentent de nous faire croire à un vaste complot "americano-maçonnico-sioniste" qui dominerait le monde, sont en réalité les véritables comploteurs. A la manière des pires censeurs et autres nervis de la propagande d'État des dictatures passées actuelles et à venir, ils tentent de déconstruire des faits et d'en démontrer le contraire de leur évidente signification.

Si on les écoutait, les véritables coupables ne sont jamais ceux que l'on croit. Les attentats du 11 septembre ? Un coup de la CIA. Le Bataclan et les dizaines de vies innocentes fauchées sur des terrasses à Paris en novembre ? Une manigance de l'Élysée pour faire oublier le chômage. Chômage qui selon eux est forcément beaucoup plus important que ce qu'annoncent les chiffres (maquillés, bien sûr).

Pour les complotistes, "la vérité est ailleurs" comme le pensent Scully et Mulder, les agents du FBI persuadés que l'invasion extraterrestre a débuté. X-Files a eu beaucoup d'influence sur cette frange de population qui n'accepte pas de vivre dans un monde normal, où l'on naît, grandit, aime et meurt selon un rituel immuable. Beaucoup d'entre eux sont inoffensifs. Les nouveaux moutons d'une religion moderne sans dieu. Il n'est donc pas étonnant que quelques "dégourdis" en profitent.

De simple bizarrerie sur le net, le "complotisme" (quel affreux néologisme) a toutes les chances de se transformer en doctrine politique, certains partis extrémistes n'hésitant pas dès à présent à franchir la ligne blanche.

09:00 Publié dans Chronique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : complot, cia, attentats, xfiles

12/09/2013

ÇA BRUISSE SUR LE NET : X-files, 20 ans de mensonges

xfiles.JPG

Lancée en septembre 1993, la série X-Files (La vérité est ailleurs) fête ses 20 ans. Les enquêtes de Mulder et Scully ont passionné une génération. Chaque année qui passe renforce sa qualité de programme culte. Les hommages sur les télévisions sont discrets, mais internet regorge de témoignages. Ainsi Pierre Langlais, sur son blog « Têtes de séries » énumère les dix raisons qui font de lui un rejeton de la « génération X-Files ». En 8e position il confie qu'il était « geek » avant la lettre avec les trois Lone Gunmen. Personnages récurrents, ils représentent la préhistoire des hackers. Un peu frappés, paranoïaques et asociaux, ils passent des heures et des heures à surveiller l'embryon de la toile. A l'affût de tout ce qui sort de la normale, ils vivent reclus dans un appart sombre encombré de moniteurs aussi volumineux qu'un poste de télévision... en 1993. Il y a 20 ans les écrans plats faisaient partie de la science-fiction. Comme le programme « Prism » élaboré par les services secrets américains pour surveiller tout et n'importe quoi. Je parie que l'idée de Prism est venue à un rond-de-cuir ricain en revisionnant un vieil épisode d'X-Files. Quand Mulder voulait connaître le moindre détail de la vie d'un suspect, il contactait le trio. Dans leurs archives ils trouvaient toujours le petit grain de sable le transformant en conspirationniste...

 

Mais X-Files reste aussi dans les mémoires car pour la première fois des « héros » doutaient, se montraient fragiles et avouaient leurs failles. L'écriture télévisée a vécu une révolution et a définitivement mis au rencard tout ce qui a été fait avant...


Generique x-files par lagernouille44